Les Meurtres de Molly Southbourne

(2017)

Livre
140 pages
ISBN : 978-2-84344-949-9
Parution : 18 avril 2019
Disponible
9,90 €
Ajouter
Version numérique
Formats : ePub, PDF, Kindle (sans DRM)
ISBN ePub : 978-2-84344-868-3
ISBN PDF : 978-2-84344-867-6
Parution : 18 avril 2019
Disponible
4,99 €
Ajouter

Molly est frappée par la pire des malédictions. Aussi les règles sont-elles simples, et ses parents les lui assènent depuis son plus jeune âge.
Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bas-toi.
Ne saigne pas.
Si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent.
Si tu trouves un trou, va chercher tes parents.

Molly se les récite souvent. Quand elle s’ennuie, elle se surprend à les répéter sans l’avoir voulu… Et si elle ignore d’où lui vient cette terrible affliction, elle n’en connaît en revanche que trop le prix. Celui du sang.


« Un déferlement de chair et de tension audacieux, à la fois horrifiant et familier. » The New York Times
 

Les Meurtres de Molly Southbourne, finaliste des prix BSFA 2017 et Shirley Jackson 2017, est lauréat du prix Nommo 2018.

 

Né à Londres mais ayant grandi au Nigeria, Tade Thompson vit désormais dans le sud de l’Angleterre, où il exerce la profession de psychiatre. Âgé d’une quarantaine d’années, il est l’auteur de plusieurs dizaines de nouvelles et d’une poignée de romans, dont Rosewater, qui inaugure la trilogie « Wormwood », tout juste traduit chez J’ai lu. Les Meurtres de Molly Southbourne est en cours d’adaptation cinématographique.

L'actu du livre

Bonus

Revue de presse

« Depuis sa petite enfance, Molly suit le commandement de ses parents : « Ne saigne pas. » Et si cela advient, elle doit éliminer son sang par le feu ou les détergents, avant que n’apparaissent les mollys, des doubles d’elle-même qui cherchent à la tuer. Ainsi, « son propre sang » désigne à la fois l’enfant que les parents protègent, et Molly qui doit se protéger d’elle-même. Pour se faire, un père pragmatique, et une mère qui semble issue des forces spéciales soviétiques, vont lui apprendre à survivre, autrement dit à se battre. Et puis il y a la vie, les rencontres,... » Bifrost

« 18e volume de l’audacieuse collection “Une heure lumière”, Les meurtres de Molly Southbourne est un petit bijou littéraire. Une centaine de pages pour une intrigue toute en tension et en angoisse, pour un texte qui s’essaie tout à la fois au genre de l’horreur et du fantastique. Magnifiquement illustré par Aurélien Police d’une couverture sanglante et intrigante, à l’égard de la collection, cet ouvrage montre qu’une fois de plus le format court est particulièrement pertinent dans la littérature de SFFF. » Un dernier livre avant la fin du monde

« Car au fond, Les Meurtres de Molly Southbourne est une novella captivante, qui sait se faire tout à tour poignante, émouvante et horrifiante sur une jeune fille qui cherche avant tout à vivre sa vie comme n’importe quelle autre jeune fille de son âge. » Lorhkan et les mauvais genres

« Les meurtres de Molly Southbourne correspond tout à fait au genre de livre qu’on est incapable de poser une fois ouvert. C’est souvent dérangeant, parfois vraiment oppressant, mais toujours passionnant. Voilà encore une belle acquisition pour la collection “Une Heure Lumière” que je ne peux que vous encourager à découvrir. » Le Bibliocosme

« Une superbe novella de Tade Thompson qui baigne dans le sang et plonge chacun dans un certain malaise, tout en l’interpellant sur une situation proprement hallucinante, ce qui en fait tout l’intérêt.
Une pépite poisseuse à ne pas manquer ! » La Yozone

« Les meurtres de Molly Southbourne se place sans conteste sur le podium de la collection Une heure-lumière. » Le Culte d'Apophis

« Tade Thompson réussit donc le pari de traiter de nombreux thèmes en un peu plus de 100 pages, avec un récit parfaitement maîtrisé à l’atmosphère angoissante. Les meurtres de Molly Southbourne est un véritable bijou, une histoire horrifique modernisant le thème du double. Un des meilleurs titres de cette surprenante collection ! » Au pays des Cave Trolls

« D’une efficacité rare, Les meurtres de Molly Southbourne est un récit qui happe le lecteur, qui l’empêche de respirer jusqu’à sa conclusion. Sa virtuosité le place sans aucun doute comme l’un des meilleurs titres de la collection, directement aux cotés de L’Homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu.  » nooSFere

« Tade Thompson livre avec les Meurtres de Molly Southbourne une brillante novella horrifique qui comme tout bon récit d’horreur va puiser son inspiration dans l’expérience humaine et traumatique de la vie. » L'Épaule d'Orion"

Ça vient de paraître

Trop semblable à l'éclair

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 96
PayPlug