Revue de presse

“Ymir” prend place sur L'Épaule d'Orion

« L’écriture de Rich Larson impressionne toujours autant, comme elle le faisait déjà dans le format court, par sa liberté et sa dextérité. L’auteur manie les concepts et les mots avec l’élégance brute de ceux pour qui le génie n’est pas une simple posture mais un feu intérieur. C’est indéniablement un roman à côté duquel le lecteur de science-fiction qui s’intéresse à ses développements les plus contemporains ne devrait pas passer. » L'Épaule d'Orion

On reparle de “Cyberpunk's Not Dead”

« Avec Cyberpunk is not dead, Yannick Rumpala offre donc une étude complète et passionnante du cyberpunk en montrant en quoi il peut être une source féconde de réflexion sur des dynamiques et des phénomènes d’actualité. » Non-fiction

“Neuro-science-fiction” : un premier avis

« … la collection Parallaxe nous offre un nouvel essai passionnant et instructif aux allures de carnet d'inspiration, toujours aussi ludique et malin. Inutile de posséder de clés en neurosciences, l'auteur vulgarise suffisamment son sujet (…) pour le rendre accessible à tous ceux qui, curieux, s'interrogent sur les cerveaux d'ailleurs et de demain. De quoi titiller les neurones sans trop en détruire ! » Touchez mon blog, Monseigneur

“Le Voleur” : l'avis de L'Épaule d'Orion

« Derrière un récit en apparence plus simple, une partie de cache-cache plutôt qu’un échiquier politique, Le Voleur dévoile un univers plus complexe que le premier volume de la série. (…) Comme son prédécesseur, Le Serpent, c’est une nouvelle fois une très belle réussite. » L'Épaule d'Orion

“La Cité des permutants” : l'avis de L'Épaule d'Orion

« Dans l’Himalaya qu’est la bibliographie science-fictive de l’auteur, La Cité des permutants est indéniablement l’un des sommets. C’est un roman exigeant qui rétribue son lecteur par une profondeur de réflexion peu commune. J’admire le courage des auteurs de science-fiction contemporains. Il en faut pour encore écrire sur un sujet qui a été préalablement abordé par Greg Egan. » L'Épaule d'Orion

“Noon du soleil noir” : l'avis d'Ombre Bones

« … et, petit bonus mais non des moindres : le livre est parsemé d’illustrations intérieures réalisées également par Nicolas Fructus, ce qui donne un relief supplémentaire à l’univers. Noon du soleil noir constitue donc un divertissement de très bonne facture. On en redemande ! » Ombre Bones

“Noon du soleil noir” : l'avis d'Elbakin.net

« Somme toute, il n’y a pas un instant pour s’ennuyer entre ces pages, pas un où l’on lève les yeux devant une facilité, et il est bien difficile de lâcher l’ouvrage avant d’avoir atteint la dernière page. Tout est réussi : la narration, le cadre du récit, les personnages, l’hommage, et la lecture est un plaisir de bout en bout. » Elbakin.net

Ça vient de paraître

Le Voleur

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 107
PayPlug