Revue de presse

Les nouvelles de Frank Herbert chez Un dernier livre

« Il faut lire ce recueil de nouvelles, car Dune, car Frank Herbert, mais aussi ET surtout il le faut absolument pour ce qu’il propose. Dix-neuf nouvelles passionnantes, intelligentes, riches et profondes, des propositions de science-fiction d’une élégance rare ainsi que plusieurs senses of wonder garantis et mémorables. :» Un dernier livre

“Nous allons tous très bien, merci” chez Célindanaé

« Nous allons tous très bien, merci est ainsi un roman court et inventif qui s’intéresse au devenir des personnages confrontés à l’horreur. On est très vite captivé par cette histoire hors norme qui bascule entre terreur, action et humour. Vous laisserez vous tenter par une petite thérapie de groupe dirigée par Daryl Gregory ? » Au Pays des Cave Trolls

Les nouvelles de Frank Herbert dans la Yozone

« Bien sûr, la lecture de ce premier tome de l’intégrale des nouvelles de Frank Herbert passe par des hauts et des bas. Bien des textes font datés, sans forcément manquer d’intérêt, car il s’en dégage toujours au moins une idée forte. Il faut garder à l’esprit que quasi l’ensemble a plus de soixante années au compteur. Toutefois, il se lit sans déplaisir et mérite l’attention des lecteurs, avec une mention particulière pour les quatre textes à l’origine de Et l’homme créa un Dieu et le remarquable “Champ mental”. » La Yozone

“Ormeshadow” : l'avis de Célindanaé

« Ormeshadow est un livre qui m’a bouleversée. Il fait partie pour moi des plus belles réussites de cette collection, offrant un récit tout en subtilités. Il parle de la puissance de l’imaginaire, des légendes comme palliatif à la dureté de la vie. Un récit, sombre, intense, réaliste, immersif et touchant. » Au pays des Cave Trolls

Nouvelles de Frank Herbert : un premier avis

« Si vous connaissez déjà l’œuvre de Frank Herbert, ces nouvelles sont l’occasion de vous livrer à un jeu de piste pour retrouver les prémices de concepts qui seront abordés ultérieurement dans son œuvre, ou tout simplement de vous laissez porter par sa plume […]. Si vous ne la connaissez pas, c’est une excellente porte d’entrée pour vous faire une petite idée de la variété de style et de la richesse qu’elle cache. » >De l'autre côté des livres

“Ormeshadow” chez Elbakin.net

« Par sa peinture tristement juste des travers de la nature humaine plus que par son vernis fantasy, Ormeshadow est une histoire qui reste en tête, un cri de douleur et de chagrin retenu trop longtemps dans une gorge nouée, qui se libère enfin du carcan d’une existence que l’on croyait toute tracée. » Elbakin

Page 1 sur 40  

Ça vient de paraître

Le Livre écorné de ma vie

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 102
PayPlug