Revue de presse

Bifrost 101 : l'avis de la Yozone

« Ce Bifrost 101 rappelle à juste raison la place importante de Dan Simmons dans l’imaginaire. L’homme ne doit pas effacer l’œuvre de l’écrivain, même si on ne peut ignorer les dérives du premier. Je pense que tout le monde, du moins je l’espère, le comprendra à la lecture du dossier. Sinon il y a bien des noms qu’ils pourront oublier... Un très bon numéro, prenant du début à la fin. » La Yozone

“La Volonté de se battre” : l'avis du Syndrome Quickson

« Plus j’avance dans cette saga, plus son ambition me paraît démesurée, mais plus je suis impressionné par l’ampleur et l’efficacité des moyens qu’Ada palmer met à son service. Il aurait été aisé de trop en faire ou plus assez, par un soudain accès d’hubris ou de mauvaise humilité : il n’en est rien. […] cette autrice d’exception ne semble bien n’avoir rien laissé au hasard ; elle sait parfaitement où elle va nous emmener, et surtout, comment. » Le Syndrome Quickson

“Le Crépuscule de la Hanse” : l'avis d'Apophis

« [ce tome] joue parfaitement la partition prévue par son auteur dans la construction de son Histoire du futur, et les moments de fraternité, d’amitié, d’amour, entre des personnages qui sont tout les uns pour les autres (même s’ils n’en ont pas toujours conscience), ou les vitupérations colorées et braillardes de van Rijn, forment un contrepoint aussi agréable que bienvenu à cette atmosphère crépusculaire. » Le Culte d'Apophis

“L'Arithmétique terrible de la misère” au Pays de Cave Trolls

« L’arithmétique terrible de la misère est ainsi un très bon recueil de science-fiction montrant une impression d’unité et explorant de nombreuses thématiques très actuelles comme la détérioration du monde du travail, l’écologie, les migrants, les violences féminines. Le tout passé sous une plume acerbe, et un humour noir caractéristique de Catherine Dufour. » Au Pays des Cave Trolls

L'Arithmétique terrible de la misère
L'Arithmétique terrible de la misère

“La Fabrique des lendemains” dans les Chroniques du Chroniqueur

« À travers des récits qui mettent en scène des transhumanités et des posthumanités, des explorations de l’empathie que peuvent ressentir les machines, le rôle des technologies dans les relations amoureuses et dans la fracture sociale, mais aussi les motifs de l’apparition et de la disparition, Rich Larson déploie toute l’étendue de son talent. Il montre toute la richesse des thématiques de la SF contemporaine, dans les futurs qu’elle décrit et les formes d’empathie qu’elle comporte. » Les Chroniques du Chroniqueur

“Vigilance” : l'avis de Grishka

« C’est ce qui fait de Vigilance un roman passionnant autant que dérangeant. Une autopsie d’un corps social encore vivant, pourrissant lentement sous nos yeux. Un rappel que nous sommes tous spectateurs, que nous sommes tous la cible marketing de quelqu’un d’autre, que nous sommes tous… complices, car passifs?? En un mot, un bon coup de pied au cul. » Grishka

Page 1 sur 38  

Ça vient de paraître

La Volonté de se battre

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 101
PayPlug