En-tête Bifrost 86En-tête UHL8En-tête CF1En-tête UHL7En-tête Alchimie
Ne plus afficher

Bienvenue sur le site des éditions du Bélial' !

Maison indépendante créée en 1996, les éditions du Bélial' consacrent leur catalogue aux littératures de genre (le fantastique, la fantasy et la science-fiction, avec un intérêt tout particulier pour ce dernier domaine). Vous pouvez commander depuis notre site l'ensemble des livres de notre catalogue mais aussi précommander ceux qui sont à paraître, découvrir les récompenses littéraires obtenues par Le Bélial' et les critiques de nos ouvrages dans la presse.

En septembre 2010, Le Bélial' a été l'un des premiers éditeurs français à lancer sa plateforme numérique et à proposer une offre innovante : livres à prix au moins deux fois inférieurs à leurs équivalents en papier, facilité d'utilisation, livres téléchargeables à volonté dans tous les formats disponibles, sans DRM, etc. Vous débutez en lecture numérique ? Essayez un de nos titres gratuits !

Le Bélial' édite aussi la revue Bifrost : tous les trois mois, l'actualité complète des mondes imaginaires, des dossiers, des interviews, des critiques, sans oublier la publication des meilleurs auteurs du moments, français et étrangers. Retrouvez sur le site toutes les critiques parues dans Bifrost, abonnez-vous en ligne et participez au prix des lecteurs !

Sur le blog Bifrost, vous pourrez retrouver gratuitement de nombreux articles issues d'anciens numéros, des articles inédits complétant des dossiers récents et chaque mois, une nouvelle gratuite à télécharger. Découvrez aussi les blogs invités : La Bibliothèque orbitale, le podcast de Philippe Boulier et Le Journal d'un homme des bois par Francis Valéry.

Enfin, rejoignez-nous dans les forums pour discuter de nos livres et de Bifrost, mais aussi de l'actualité de la SF : livres, BD, cinéma, séries, jeux vidéo, sciences !

Dernières nouvelles du Bélial'

L'Alchimie de la pierre chez le Chasseur de chimères

« Je vous invite à découvrir ce roman d’une grande poésie en lisant de toute urgence ce gros coup de cœur qui va se conclure dans un final apocalyptique par l’émergence d’un projet fou conçu par les mécaniciens projetant de conquérir la ville, mais aussi d’une grande beauté avec le destin de cette femme mécanique qui, tout au long de ce magnifique et trop court roman, ne cesse de nous fasciner et de nous émouvoir. » Le Chasseur de chimères

Poumon vert chez Just A Word

« Excellente novella bourrée d'idées dépaysantes et originales, Poumon Vert n'oublie pas la poésie et l'humanité qui différencient la bonne science-fiction de l'excellente.
Un retour en grande forme de Ian R. MacLeod ! » Just A Word

Miro Hetzel : la couverture

Découvrez la couverture de Miro Hetzel, un court roman et une novella signés Jack Vance à paraître dans toutes les bonnes librairies terriennes le 25 mai, mettant en scène un détective privé du futur sur des mondes étranges et chamarrés. Comme il se doit, l'illustration est signée Nicolas Fructus.

Les nominés au GPI 2017

Du Bélial' parmi les nominés au Grand Prix de l'Imaginaire 2017 ! Dragon de Thomas Day demeure dans la catégorie Nouvelle francophone. Dans la catégorie Nouvelle étrangère, L’Homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu, Un Pont sur la brume de Kij Johnson et le recueil Au-delà du gouffre de Peter Watts restent en lice. La collection Une Heure-Lumière continue de faire partie de la sélection du Prix spécial. Sans oublier, pour le prix Wojtek Siudmak du graphisme : Nicolas Fructus et Thomas Day pour Gotland et Manchu pour sa couverture de Au-delà du gouffre !

L'Empereur de l'espace dans le Salon littéraire

« En moins de deux cent pages Hamilton livre un roman picaresque, plein de rebondissements, abordant le thème de l’évolution (nos ancêtres sont des simiens, voire des reptiles ?) et celui de la… colonisation : on apprendra au final que les "indigènes" sont des héritiers d’une civilisation plus ancienne et bien plus avancée que celle des humains. Les personnages sont certes un peu schématiques, la place des femmes assez datée… Reste que le lecteur y croit. » Le Salon littéraire

Capitaine Futur chez le Chasseur de chimères

« Oui tout, vous aurez droit à tout dans ce space-opera échevelé, baroque et amusant comme tout,car on y retrouve cette bonne vieille SF comme on se l’imaginait en étant gosse et je dois avouer, le temps de cette agréable lecture, avoir retrouvé mon âme d’enfant, des étoiles plein les yeux, à bord du Comète, bras droit le temps d’une aventure, du Capitaine Futur le héros de la galaxie. » Le Chasseur de chimères

Appel à la mobilisation des acteurs de l'imaginaire

Les cultures de l'imaginaire — science?fiction, fantasy, fantastique — sont omniprésentes dans notre société à travers tous les médias. Il est temps de coordonner nos forces et notre créativité pour les promouvoir. Construisons ensemble des discours, des actions, tout au long de l'année, et rassemblons?nous pour des états généraux en novembre prochain !

Les éditions L'Atalante, Actu SF, Au Diable Vauvert, Le Bélial', Critic, Mnémos, les Moutons Électriques et la Volte vous invitent à signer cet Appel à la mobilisation des acteurs de l'imaginaire.

Gotland chez Elbakin.net

« En conclusion, Gotland est un très bel ouvrage, qui ravira tout fan de Lovecraft qui se respecte. Il convaincra même ceux qui sont d’habitude hermétiques aux « beaux livres » : j’en fais partie, et il m’arrive d’ouvrir de nouveau le livre quelques minutes, juste pour le plaisir de se plonger dans telle ou telle illustration et d’y découvrir un nouveau détail inconnu jusqu’alors. Il peut aussi servir de source d’inspiration pour les Gardiens des Arcanes désireux d’étayer leurs scénarios de sublimes illustrations. C’est une réussite, et il ne reste plus à espérer que le reste de la collection Wotan soit du même calibre. » Elbakin.net

L'Alchimie de la pierre dans Mes Imaginaires

« Le rêve mécanique imaginé par Ekaterina Sedia offre de belles pistes de réflexions sur ce qui fait l’humain. Son style très poétique exprime la douceur de Mattie qui ne manque cependant pas de détermination, et dépeint la ville entre onirisme et cauchemar. Il y avait matière à roman beaucoup plus développé tant d’un point de vue social que politique, mais l’auteur s’en tient à son personnage principal, une femme de fer dont les rouages psychologiques séduisent par leur sensible humanité. L’esthétique, à l’évidence steampunk, transcende donc le genre du même nom pour amorcer une réflexion sur la puissance créatrice, la domination (du créateur sur la créature, de l’homme sur la femme) et la féminité. » Mes Imaginaires