Dernières nouvelles du Bélial'

Firefly

S’il y a bien une série TV entre toutes dont l’annulation au terme d’une demi-saison rime avec frustration, c’est Firefly. À l'occasion du quinzième anniversaire de la série créée par Joss Whedon, on en dit quelques mots sur le blog…

24 vues du Mont Fuji par Hokusai chez Lecture42

« 24 vues du mont Fuji par Hokusai peut se prêter à maintes relectures, tant il est empli de références, de réflexions et de mystères. En un premier jet, je ne suis pas certain d’avoir tout saisi, malgré son format court c’est un récit dense et riche, plein de subtilités. Semblable à la contemplation d’une estampe où le premier coup d’œil ne serait suffire à en déceler tous les détails. À lire et à relire, donc. » Lecture42

Le Sultan des nuages dans la Yozone

« Le Sultan des nuages s’avère aussi distrayant qu’intelligent. La science s’efface derrière les manigances humaines, œuvrant aussi bien à l’échelle de l’individu qu’à celle d’une planète. Geoffrey A. Landis cache très bien les enjeux cachés, menant parfaitement le récit, savant mélange d’explications scientifiques, d’action et de sentiments.
Un nouveau Une Heure-Lumière à conseiller ! Une collection qui ne cesse de s’étoffer par des novellas de qualité. » La Yozone

À la rescousse chez Yossarian

« Atmosphère kitsch, rythme survolé, cliffhangers à foison, la série Capitaine Futur incarne la quintessence du pulp et du space opera, un peu à l’image de Ceux de la Légion de Jack Williamson ou de « Doc » E.E. Smith. On y retrouve la fraîcheur de ces récits naïfs, perclus de poncifs empruntés à d’autres genres littéraires, n’ayant d’autre ambition que de divertir le lectorat en flattant son goût pour une aventure, ici un tantinet surannée. » Yossarian

24 vues du Mont Fuji par Hokusai dans la Yozone

« La lecture de 24 vues du mont Fuji, par Hokusai s’avère aussi bien reposante que stimulante. Roger Zelazny met en scène une déambulation à travers une série d’estampes ici bien vivantes. Les grandes œuvres ne meurent jamais ; ce qu’elles dégagent ne s’oublie pas ; au fond de nous, il reste toujours quelque chose de l’émotion éveillée à leur contemplation. L’auteur partage très bien ce ressenti dans son histoire dont les clés ne se dévoilent que petit à petit, au fil des vues du mont Fuji. Une belle poésie se dégage de ce court roman qui donne clairement envie d’aller plus loin, en découvrant ces fameuses estampes évoquées. Et puis, voilà tout à fait le genre de livres à lire et relire pour retrouver une certaine sérénité. » La Yozone

Ça vient de paraître

24 vues du mont Fuji, par Hokusai

Le prochain Bifrost

Bifrost n° 88
PayPlug