Connexion

Jean-Daniel BRÈQUE

Photo de Jean-Daniel BRÈQUE

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   En réimpression   Épuisé

La Peste du léopard vert

La Peste du léopard vert

Après avoir été un singe, Michelle est désormais une sirène planant sur les coraux micronésiens. Car ici, dans ce lointain futur où le travail, la famine et la mort ne sont plus que des reliques obscures, recombiner son génome pour adopter l’apparence et les aptitudes les plus diverses est monnaie courante. Longues ailes rétractiles et branchies, donc, pour Michelle, qui mène une existence paisible dans les îles Chelbacheb. Jusqu’à ce qu’elle entreprenne des recherches biographiques au sujet d’un certain Jonathan Terzian, philosophe et auteur de la révolutionnaire Théorie de la Corne d’abondance. Un homme disparu depuis des siècles, mais dont le destin semble lié à la première épidémie transgénique — la fameuse Peste du Léopard vert ayant pavé le chemin de ce futur inouï… Qu’est-il advenu de Terzian et de celle qui semblait être sa compagne ? Que postule sa théorie, et en quoi son héritage a-t-il façonné le monde de Michelle ? Le prix du savoir est parfois drastique. Nul doute que la sirène devra s’en acquitter…

« Williams sait combien la science-fiction peut donner vie au langage. » NEW YORK TIMES BOOK REVIEW
La Peste du Léopard vert, finaliste du prix Hugo 2004, est lauréat du prix Nebula 2005

Né dans le Minnesota en 1953, Walter Jon Williams s’est d’abord fait connaître dans le registre du roman d’aventures maritimes. Il « bascule » dans la science-fiction au mitan des années 80, notamment avec Câblé, aujourd’hui l’un des récits emblématiques du cyberpunk. Il a depuis livré plusieurs romans remarquables — Plasma, Sept jours pour expier ou encore, dans une veine plus vancienne, Les Joyaux de la Couronne. La Peste du Léopard vert est le parfait exemple de ce que la science-fiction peut produire à son meilleur : un postulat vertigineux, un récit haletant et des problématiques passionnantes.

10,90 €   Ajouter au panier

La Peste du léopard vert

La Peste du léopard vert

Après avoir été un singe, Michelle est désormais une sirène planant sur les coraux micronésiens. Car ici, dans ce lointain futur où le travail, la famine et la mort ne sont plus que des reliques obscures, recombiner son génome pour adopter l’apparence et les aptitudes les plus diverses est monnaie courante. Longues ailes rétractiles et branchies, donc, pour Michelle, qui mène une existence paisible dans les îles Chelbacheb. Jusqu’à ce qu’elle entreprenne des recherches biographiques au sujet d’un certain Jonathan Terzian, philosophe et auteur de la révolutionnaire Théorie de la Corne d’abondance. Un homme disparu depuis des siècles, mais dont le destin semble lié à la première épidémie transgénique — la fameuse Peste du Léopard vert ayant pavé le chemin de ce futur inouï… Qu’est-il advenu de Terzian et de celle qui semblait être sa compagne ? Que postule sa théorie, et en quoi son héritage a-t-il façonné le monde de Michelle ? Le prix du savoir est parfois drastique. Nul doute que la sirène devra s’en acquitter…

« Williams sait combien la science-fiction peut donner vie au langage. » NEW YORK TIMES BOOK REVIEW
La Peste du Léopard vert, finaliste du prix Hugo 2004, est lauréat du prix Nebula 2005

Né dans le Minnesota en 1953, Walter Jon Williams s’est d’abord fait connaître dans le registre du roman d’aventures maritimes. Il « bascule » dans la science-fiction au mitan des années 80, notamment avec Câblé, aujourd’hui l’un des récits emblématiques du cyberpunk. Il a depuis livré plusieurs romans remarquables — Plasma, Sept jours pour expier ou encore, dans une veine plus vancienne, Les Joyaux de la Couronne. La Peste du Léopard vert est le parfait exemple de ce que la science-fiction peut produire à son meilleur : un postulat vertigineux, un récit haletant et des problématiques passionnantes.

5,99 €   Ajouter au panier

Houston, Houston, me recevez-vous ?

Houston, Houston, me recevez-vous ?

À bord du Sunbird ils sont trois : le major Norman Davis et le docteur Orren Lorimer, sous la houlette du capitaine Bernhard Geirr. Des hommes, des vrais, l’élite de la Nasa lancée dans une mission à ce jour inédite : effectuer le tour complet de notre étoile. Mais après une tempête solaire d’une rare intensité, l’équipage a la désagréable surprise de constater que personne ne réagit à ses appels de détresse… Houston ne répond plus. Jusqu’au moment où le Sunbird capte enfin un message. Un autre astronef, le Gloria, orbite dans les parages et semble à même de secourir les trois astronautes. Or, ce que Lorimer, Davis et Geirr ignorent, c’est que les vrais ennuis sont sur le point de commencer. Des ennuis dont ils sont bien loin de mesurer la portée, tant leur monde s’apprête à basculer vers… autre chose.

« James Tiptree est l’une des figures les plus stupéfiantes du XXe siècle. »
JONATHAN LETHEM

À la fin des années 1960, un nouvel auteur fait sensation outre-Atlantique. En quelques publications coups-de-poing, sombres, glaçantes, étonnamment matures, James TIPTREE Jr. brise les frontières de la science-fiction. Pendant une dizaine d’années, il s’emploie à redéfinir le genre, publie quantité de futurs classiques, et entretient une abondante correspondance avec divers auteurs majeurs — Ursula Le Guin, Harlan Ellison, Philip K. Dick… Sans que personne ne l’ait jamais vu. Puis la vérité éclate : « il » est une femme âgée de 61 ans, dont le nom véritable est Alice Bradley Sheldon. Un épisode à la hauteur de l’ensemble de la vie de Tiptree / Sheldon, proprement hors normes. En 1987, sans jamais avoir cessé d’écrire, elle met fin aux souffrances de son époux malade et se suicide dans la foulée.

10,90 €   Ajouter au panier

Houston, Houston, me recevez-vous ?

Houston, Houston, me recevez-vous ?

À bord du Sunbird ils sont trois : le major Norman Davis et le docteur Orren Lorimer, sous la houlette du capitaine Bernhard Geirr. Des hommes, des vrais, l’élite de la Nasa lancée dans une mission à ce jour inédite : effectuer le tour complet de notre étoile. Mais après une tempête solaire d’une rare intensité, l’équipage a la désagréable surprise de constater que personne ne réagit à ses appels de détresse… Houston ne répond plus. Jusqu’au moment où le Sunbird capte enfin un message. Un autre astronef, le Gloria, orbite dans les parages et semble à même de secourir les trois astronautes. Or, ce que Lorimer, Davis et Geirr ignorent, c’est que les vrais ennuis sont sur le point de commencer. Des ennuis dont ils sont bien loin de mesurer la portée, tant leur monde s’apprête à basculer vers… autre chose.

« James Tiptree est l’une des figures les plus stupéfiantes du XXe siècle. »
JONATHAN LETHEM

À la fin des années 1960, un nouvel auteur fait sensation outre-Atlantique. En quelques publications coups-de-poing, sombres, glaçantes, étonnamment matures, James TIPTREE Jr. brise les frontières de la science-fiction. Pendant une dizaine d’années, il s’emploie à redéfinir le genre, publie quantité de futurs classiques, et entretient une abondante correspondance avec divers auteurs majeurs — Ursula Le Guin, Harlan Ellison, Philip K. Dick… Sans que personne ne l’ait jamais vu. Puis la vérité éclate : « il » est une femme âgée de 61 ans, dont le nom véritable est Alice Bradley Sheldon. Un épisode à la hauteur de l’ensemble de la vie de Tiptree / Sheldon, proprement hors normes. En 1987, sans jamais avoir cessé d’écrire, elle met fin aux souffrances de son époux malade et se suicide dans la foulée.

5,99 €   Ajouter au panier

Connexions

Connexions

Sur Terre, aujourd’hui, ici et là.
Il y a ce truc sphéroïde reposant sur cinq… jambes ? Un monstre, quoi d’autre ? Quelque chose errant loin de son Nid. Et dont dépend la survie de ses pairs. Il y a cette femme aux cheveux blancs coupés très courts dans sa robe noire moulante qui vous regarde bizarrement, comme si elle en savait trop sur vous. Il y a celui-là, aussi, ce type à la mine morose. On le serait à moins : il se croit le génocidaire de sa propre civilisation. Et puis Stacey Papandreou, qui semble avoir traversé l’Histoire, sans coup férir. Et le lieutenant-colonel Bruno Zendahl, membre de la très sérieuse, très secrète, très fermée Ligue apkallu. Il arrive à Annie Troy de travailler pour lui. Froide comme l’acier, calculatrice, d’une logique implacable, Troy ignore le doute aussi bien que l’échec… Si tous ne se connaissent pas, tous sont liés. Par un enjeu qui les dépasse de beaucoup : la vie, le temps, l’univers et ses possibles…

« Les récits de Michael F. Flynn commencent en vous titillant le cerveau et s’achèvent en vous perçant le cœur. »
NANCY KRESS

Connexions est lauréat du prix Analog 2017

Né en Pennsylvanie en 1947, Michael F. FLYNN est un auteur de science-fiction peu connu en France. Titulaire d’une licence en mathématiques et d’une maîtrise en topologie, il a travaillé en tant qu’ingénieur qualité et comme statisticien, tout en publiant une douzaine de romans et une cinquantaine de nouvelles. Ses premiers textes paraissent au mitan des années 80. Dont « Eifelheim », qui remporte le prix Analog en 1986, et que Flynn déploiera en roman vingt ans plus tard. Publié en 2008 au sein de la prestigieuse collection « Ailleurs & Demain », Eifelheim restera longtemps le seul récit de l’auteur disponible en français. Jusqu’à la sortie de Connexions dans la collection « Une heure-lumière », un court roman explosif lui aussi lauréat du prix Analog.

10,90 €   Ajouter au panier

Connexions

Connexions

Sur Terre, aujourd’hui, ici et là.
Il y a ce truc sphéroïde reposant sur cinq… jambes ? Un monstre, quoi d’autre ? Quelque chose errant loin de son Nid. Et dont dépend la survie de ses pairs. Il y a cette femme aux cheveux blancs coupés très courts dans sa robe noire moulante qui vous regarde bizarrement, comme si elle en savait trop sur vous. Il y a celui-là, aussi, ce type à la mine morose. On le serait à moins : il se croit le génocidaire de sa propre civilisation. Et puis Stacey Papandreou, qui semble avoir traversé l’Histoire, sans coup férir. Et le lieutenant-colonel Bruno Zendahl, membre de la très sérieuse, très secrète, très fermée Ligue apkallu. Il arrive à Annie Troy de travailler pour lui. Froide comme l’acier, calculatrice, d’une logique implacable, Troy ignore le doute aussi bien que l’échec… Si tous ne se connaissent pas, tous sont liés. Par un enjeu qui les dépasse de beaucoup : la vie, le temps, l’univers et ses possibles…

« Les récits de Michael F. Flynn commencent en vous titillant le cerveau et s’achèvent en vous perçant le cœur. »
NANCY KRESS

Connexions est lauréat du prix Analog 2017

Né en Pennsylvanie en 1947, Michael F. FLYNN est un auteur de science-fiction peu connu en France. Titulaire d’une licence en mathématiques et d’une maîtrise en topologie, il a travaillé en tant qu’ingénieur qualité et comme statisticien, tout en publiant une douzaine de romans et une cinquantaine de nouvelles. Ses premiers textes paraissent au mitan des années 80. Dont « Eifelheim », qui remporte le prix Analog en 1986, et que Flynn déploiera en roman vingt ans plus tard. Publié en 2008 au sein de la prestigieuse collection « Ailleurs & Demain », Eifelheim restera longtemps le seul récit de l’auteur disponible en français. Jusqu’à la sortie de Connexions dans la collection « Une heure-lumière », un court roman explosif lui aussi lauréat du prix Analog.

5,99 €   Ajouter au panier

L'Héritage de Molly Southbourne

Molly Southbourne - 3

L'Héritage de Molly Southbourne

Qui est Molly ?
Molly est légion.
Pourquoi est Molly ?
Molly est pour le combat, la lutte et la victoire.
Traquée, Molly s’est rassemblée. Organisée. Dans un espoir de paix illusoire. Car le secret qui coule dans les veines de Molly ne connaît d’autre prix que celui du sang.
Or le sang est… Molly. Littéralement.

« Fascinant, indispensable.
Il y a un avant et un après Tade Thompson dans l’imaginaire. »

XAVIER MAUMÉJEAN - BIFROST

Né à Londres mais ayant grandi au Nigeria, Tade Thompson vit désormais dans le sud de l’Angleterre, où il exerce la profession de psychiatre. Âgé d’une quarantaine d’années, il est l’auteur de plusieurs dizaines de nouvelles et d’une poignée de romans, dont Rosewater, Insurrection et Rédemption, publiés chez J’ai Lu. Après Les Meurtres de Molly Southbourne, finaliste du Grand Prix de l’Imaginaire et lauréat des prix Nommo 2018 et Julia Verlanger 2019, puis La Survie de Molly Southbourne, le présent volume conclut la fascinante « trilogie des Mollys », en cours d’adaptation cinématographique.

10,90 €   Ajouter au panier

Le Livre écorné de ma vie

Le Livre écorné de ma vie

Auteur à succès, Thomas Cradle se découvre par hasard un homonyme romancier dont il ne savait rien. Intrigué, il se procure l’unique ouvrage de ce dernier, et réalise bientôt qu’au-delà de leur patronyme, les deux hommes partagent une date de naissance identique, sont nés dans la même ville et ont fréquenté la même université… La lecture de l’ouvrage achève de convaincre Cradle du caractère fascinant de sa découverte, les points communs sont trop nombreux, trop évidents : il lui faut partir sur les traces de cet autre Cradle. Et pour ce faire, une seule destination : le Mékong et ses méandres, entre Laos et Viêt Nam — comme un écho aux motifs d’un narrateur bien plus toxique qu’il n’y paraît… Jusqu’au cœur des ténèbres, en somme, jusqu’à déchirer le voile d’une réalité impensable.

« Un récit d’une extrême richesse. Brutal et virtuose. »
Thomas Day

Infatigable voyageur ayant exercé mille métiers dans mille lieux différents, Lucius Shepard (1943-2014) est l’auteur d’une œuvre à la puissance exceptionnelle saluée par une kyrielle de prix littéraires, en France (le Grand Prix de l’Imaginaire à deux reprises) ou de l’autre côté de l’Atlantique (prix Hugo, Nebula, World Fantasy, ou encore le Locus huit fois en quinze ans). Stupéfiante odyssée au cœur des ténèbres, plongée dans les méandres d’un sud-est asiatique ouù résonne l’écho de toutes les transgressions, Le Livre écorné de ma vie est un récit virtuose, un éclat de littérature tranchant.

4,99 €   Ajouter au panier

Le Livre écorné de ma vie

Le Livre écorné de ma vie

Auteur à succès, Thomas Cradle se découvre par hasard un homonyme romancier dont il ne savait rien. Intrigué, il se procure l’unique ouvrage de ce dernier, et réalise bientôt qu’au-delà de leur patronyme, les deux hommes partagent une date de naissance identique, sont nés dans la même ville et ont fréquenté la même université… La lecture de l’ouvrage achève de convaincre Cradle du caractère fascinant de sa découverte, les points communs sont trop nombreux, trop évidents : il lui faut partir sur les traces de cet autre Cradle. Et pour ce faire, une seule destination : le Mékong et ses méandres, entre Laos et Viêt Nam — comme un écho aux motifs d’un narrateur bien plus toxique qu’il n’y paraît… Jusqu’au cœur des ténèbres, en somme, jusqu’à déchirer le voile d’une réalité impensable.

« Un récit d’une extrême richesse. Brutal et virtuose. »
Thomas Day

Infatigable voyageur ayant exercé mille métiers dans mille lieux différents, Lucius Shepard (1943-2014) est l’auteur d’une œuvre à la puissance exceptionnelle saluée par une kyrielle de prix littéraires, en France (le Grand Prix de l’Imaginaire à deux reprises) ou de l’autre côté de l’Atlantique (prix Hugo, Nebula, World Fantasy, ou encore le Locus huit fois en quinze ans). Stupéfiante odyssée au cœur des ténèbres, plongée dans les méandres d’un sud-est asiatique ouù résonne l’écho de toutes les transgressions, Le Livre écorné de ma vie est un récit virtuose, un éclat de littérature tranchant.

9,90 €   Ajouter au panier

1 2 3 4 5 6 7 8  

Ça vient de paraître

Barbares

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 112
PayPlug