Connexion

Aurélien POLICE

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   En réimpression   Épuisé

Houston, Houston, me recevez-vous ?

Houston, Houston, me recevez-vous ?

À bord du Sunbird ils sont trois : le major Norman Davis et le docteur Orren Lorimer, sous la houlette du capitaine Bernhard Geirr. Des hommes, des vrais, l’élite de la Nasa lancée dans une mission à ce jour inédite : effectuer le tour complet de notre étoile. Mais après une tempête solaire d’une rare intensité, l’équipage a la désagréable surprise de constater que personne ne réagit à ses appels de détresse… Houston ne répond plus. Jusqu’au moment où le Sunbird capte enfin un message. Un autre astronef, le Gloria, orbite dans les parages et semble à même de secourir les trois astronautes. Or, ce que Lorimer, Davis et Geirr ignorent, c’est que les vrais ennuis sont sur le point de commencer. Des ennuis dont ils sont bien loin de mesurer la portée, tant leur monde s’apprête à basculer vers… autre chose.

« James Tiptree est l’une des figures les plus stupéfiantes du XXe siècle. »
JONATHAN LETHEM

À la fin des années 1960, un nouvel auteur fait sensation outre-Atlantique. En quelques publications coups-de-poing, sombres, glaçantes, étonnamment matures, James TIPTREE Jr. brise les frontières de la science-fiction. Pendant une dizaine d’années, il s’emploie à redéfinir le genre, publie quantité de futurs classiques, et entretient une abondante correspondance avec divers auteurs majeurs — Ursula Le Guin, Harlan Ellison, Philip K. Dick… Sans que personne ne l’ait jamais vu. Puis la vérité éclate : « il » est une femme âgée de 61 ans, dont le nom véritable est Alice Bradley Sheldon. Un épisode à la hauteur de l’ensemble de la vie de Tiptree / Sheldon, proprement hors normes. En 1987, sans jamais avoir cessé d’écrire, elle met fin aux souffrances de son époux malade et se suicide dans la foulée.

10,90 €   Ajouter au panier

Houston, Houston, me recevez-vous ?

Houston, Houston, me recevez-vous ?

À bord du Sunbird ils sont trois : le major Norman Davis et le docteur Orren Lorimer, sous la houlette du capitaine Bernhard Geirr. Des hommes, des vrais, l’élite de la Nasa lancée dans une mission à ce jour inédite : effectuer le tour complet de notre étoile. Mais après une tempête solaire d’une rare intensité, l’équipage a la désagréable surprise de constater que personne ne réagit à ses appels de détresse… Houston ne répond plus. Jusqu’au moment où le Sunbird capte enfin un message. Un autre astronef, le Gloria, orbite dans les parages et semble à même de secourir les trois astronautes. Or, ce que Lorimer, Davis et Geirr ignorent, c’est que les vrais ennuis sont sur le point de commencer. Des ennuis dont ils sont bien loin de mesurer la portée, tant leur monde s’apprête à basculer vers… autre chose.

« James Tiptree est l’une des figures les plus stupéfiantes du XXe siècle. »
JONATHAN LETHEM

À la fin des années 1960, un nouvel auteur fait sensation outre-Atlantique. En quelques publications coups-de-poing, sombres, glaçantes, étonnamment matures, James TIPTREE Jr. brise les frontières de la science-fiction. Pendant une dizaine d’années, il s’emploie à redéfinir le genre, publie quantité de futurs classiques, et entretient une abondante correspondance avec divers auteurs majeurs — Ursula Le Guin, Harlan Ellison, Philip K. Dick… Sans que personne ne l’ait jamais vu. Puis la vérité éclate : « il » est une femme âgée de 61 ans, dont le nom véritable est Alice Bradley Sheldon. Un épisode à la hauteur de l’ensemble de la vie de Tiptree / Sheldon, proprement hors normes. En 1987, sans jamais avoir cessé d’écrire, elle met fin aux souffrances de son époux malade et se suicide dans la foulée.

5,99 €   Ajouter au panier

Rossignol

Rossignol

Lointain futur. Espace profond.
Plus qu’une prouesse technologique, la station est une expérience. Politique, sociale, économique, philosophique. Ainsi, au sein de ce gigantesque assemblage minier peuplé d’espèces venues de tous horizons, les stationniens se définissent moins en fonction de leurs origines que de leurs pourcentages génétiques. Melting-pot utopique, la station offre de fait un refuge de tolérance unique au cœur de la Galaxie — une vie en symbiose gérée par les Paramètres qui adaptent l’environnement aux différentes morphologies, aux contraintes physiques, à toutes les essences du vivant. Ou du moins offrait… De profonds désaccords entre les Spéciens, favorables à la séparation interespèce, et les Fusionnistes, qui œuvrent pour davantage de métissage, cristallisent les tensions.
Au milieu de ces courants qu’elle ne maîtrise pas, une femme, stationnienne insignifiante, va devoir choisir son camp, et par là même, peut-être, peser sur le devenir de la station et sa myriade d’habitants.

« Audrey Pleynet est un vrai talent français en matière de science-fiction.  »
LE CULTE D’APOPHIS

À l’heure où la science-fiction francophone peine à se réinventer, Audrey PLEYNET fait figure d’étoile montante pour le moins attendue. Ainsi, après avoir autopublié un premier roman, puis un recueil, tous deux remarqués — une gageure —, elle apparaît au sommaire de divers supports plus ou moins confidentiels. Ce qui n’empêche pas les éloges de fleurir, et les premiers prix littéraires de tomber : Rosny Aîné en 2020, prix des lecteurs de Bifrost en 2022. Nul doute que Rossignol, fresque humaniste flamboyante, manière de chaînon manquant entre la Ursula K. Le Guin de l’Ekumen et le Iain M. Banks de la Culture, marque un tournant dans sa carrière.

10,90 €   Ajouter au panier

Rossignol

Rossignol

Lointain futur. Espace profond.
Plus qu’une prouesse technologique, la station est une expérience. Politique, sociale, économique, philosophique. Ainsi, au sein de ce gigantesque assemblage minier peuplé d’espèces venues de tous horizons, les stationniens se définissent moins en fonction de leurs origines que de leurs pourcentages génétiques. Melting-pot utopique, la station offre de fait un refuge de tolérance unique au cœur de la Galaxie — une vie en symbiose gérée par les Paramètres qui adaptent l’environnement aux différentes morphologies, aux contraintes physiques, à toutes les essences du vivant. Ou du moins offrait… De profonds désaccords entre les Spéciens, favorables à la séparation interespèce, et les Fusionnistes, qui œuvrent pour davantage de métissage, cristallisent les tensions.
Au milieu de ces courants qu’elle ne maîtrise pas, une femme, stationnienne insignifiante, va devoir choisir son camp, et par là même, peut-être, peser sur le devenir de la station et sa myriade d’habitants.

« Audrey Pleynet est un vrai talent français en matière de science-fiction.  »
LE CULTE D’APOPHIS

À l’heure où la science-fiction francophone peine à se réinventer, Audrey PLEYNET fait figure d’étoile montante pour le moins attendue. Ainsi, après avoir autopublié un premier roman, puis un recueil, tous deux remarqués — une gageure —, elle apparaît au sommaire de divers supports plus ou moins confidentiels. Ce qui n’empêche pas les éloges de fleurir, et les premiers prix littéraires de tomber : Rosny Aîné en 2020, prix des lecteurs de Bifrost en 2022. Nul doute que Rossignol, fresque humaniste flamboyante, manière de chaînon manquant entre la Ursula K. Le Guin de l’Ekumen et le Iain M. Banks de la Culture, marque un tournant dans sa carrière.

5,99 €   Ajouter au panier

Hors-série Une Heure-Lumière 2023

Hors-série Une Heure-Lumière 2023

Hors-série offert pour l'achat de deux titres (papier) de la collection « Une heure-lumière », à compter du 18 mai 2023.

Une heure-lumière, c’est la distance que parcourt un photon dans le vide en 3600 secondes, soit plus d’un milliard de kilomètres…
C’est aussi le nom d’une collection qui atteindra bientôt les cinquante titres, un espace éditorial unique, tant par le fond que par la forme, au statut de référence dans le paysage hyper-saturé des littératures de genre.
Si Une heure-lumière célèbre les horizons nouveaux, nos hors-séries fêtent Une heure-lumière et ses auteurs emblématiques.
Dont ici Christian Léourier, qui a offert à cette même collection un court roman des plus remarqués, Helstrid, lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire, du Prix Rosny Aîné et du Prix Utopiales Européen.
Une heure-lumière… en terres étrangères !

Né en 1948, Christian LÉOURIER a longtemps travaillé pour la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives du Ministère de la Défense, où il codirigea notamment la collection « Les Romans de la mémoire ». Débutée en 1972 au sein de la prestigieuse collection « Ailleurs & demain » (Robert Laffont) avec Les Montagnes du soleil, sa carrière littéraire rayonne autour de Lanmeur, son cycle phare, soit onze romans et quelques nouvelles aujourd’hui disponibles chez Folio « SF ». Les éditions Critic mènent par ailleurs depuis quelques années un programme éditorial alliant rééditions et inédits autour de son travail. Sa nouvelle « Le Réveil des hommes blancs » a été saluée par le Prix des Lecteurs de Bifrost en 2013, et le Prix Rosny Aîné en 2014. Quant à son court roman Helstrid, paru dans la présente collection en 2019, il a pour sa part raflé tout ce que le domaine compte de prix littéraires signifiants. 

Gratuit  

Connexions

Connexions

Sur Terre, aujourd’hui, ici et là.
Il y a ce truc sphéroïde reposant sur cinq… jambes ? Un monstre, quoi d’autre ? Quelque chose errant loin de son Nid. Et dont dépend la survie de ses pairs. Il y a cette femme aux cheveux blancs coupés très courts dans sa robe noire moulante qui vous regarde bizarrement, comme si elle en savait trop sur vous. Il y a celui-là, aussi, ce type à la mine morose. On le serait à moins : il se croit le génocidaire de sa propre civilisation. Et puis Stacey Papandreou, qui semble avoir traversé l’Histoire, sans coup férir. Et le lieutenant-colonel Bruno Zendahl, membre de la très sérieuse, très secrète, très fermée Ligue apkallu. Il arrive à Annie Troy de travailler pour lui. Froide comme l’acier, calculatrice, d’une logique implacable, Troy ignore le doute aussi bien que l’échec… Si tous ne se connaissent pas, tous sont liés. Par un enjeu qui les dépasse de beaucoup : la vie, le temps, l’univers et ses possibles…

« Les récits de Michael F. Flynn commencent en vous titillant le cerveau et s’achèvent en vous perçant le cœur. »
NANCY KRESS

Connexions est lauréat du prix Analog 2017

Né en Pennsylvanie en 1947, Michael F. FLYNN est un auteur de science-fiction peu connu en France. Titulaire d’une licence en mathématiques et d’une maîtrise en topologie, il a travaillé en tant qu’ingénieur qualité et comme statisticien, tout en publiant une douzaine de romans et une cinquantaine de nouvelles. Ses premiers textes paraissent au mitan des années 80. Dont « Eifelheim », qui remporte le prix Analog en 1986, et que Flynn déploiera en roman vingt ans plus tard. Publié en 2008 au sein de la prestigieuse collection « Ailleurs & Demain », Eifelheim restera longtemps le seul récit de l’auteur disponible en français. Jusqu’à la sortie de Connexions dans la collection « Une heure-lumière », un court roman explosif lui aussi lauréat du prix Analog.

10,90 €   Ajouter au panier

Connexions

Connexions

Sur Terre, aujourd’hui, ici et là.
Il y a ce truc sphéroïde reposant sur cinq… jambes ? Un monstre, quoi d’autre ? Quelque chose errant loin de son Nid. Et dont dépend la survie de ses pairs. Il y a cette femme aux cheveux blancs coupés très courts dans sa robe noire moulante qui vous regarde bizarrement, comme si elle en savait trop sur vous. Il y a celui-là, aussi, ce type à la mine morose. On le serait à moins : il se croit le génocidaire de sa propre civilisation. Et puis Stacey Papandreou, qui semble avoir traversé l’Histoire, sans coup férir. Et le lieutenant-colonel Bruno Zendahl, membre de la très sérieuse, très secrète, très fermée Ligue apkallu. Il arrive à Annie Troy de travailler pour lui. Froide comme l’acier, calculatrice, d’une logique implacable, Troy ignore le doute aussi bien que l’échec… Si tous ne se connaissent pas, tous sont liés. Par un enjeu qui les dépasse de beaucoup : la vie, le temps, l’univers et ses possibles…

« Les récits de Michael F. Flynn commencent en vous titillant le cerveau et s’achèvent en vous perçant le cœur. »
NANCY KRESS

Connexions est lauréat du prix Analog 2017

Né en Pennsylvanie en 1947, Michael F. FLYNN est un auteur de science-fiction peu connu en France. Titulaire d’une licence en mathématiques et d’une maîtrise en topologie, il a travaillé en tant qu’ingénieur qualité et comme statisticien, tout en publiant une douzaine de romans et une cinquantaine de nouvelles. Ses premiers textes paraissent au mitan des années 80. Dont « Eifelheim », qui remporte le prix Analog en 1986, et que Flynn déploiera en roman vingt ans plus tard. Publié en 2008 au sein de la prestigieuse collection « Ailleurs & Demain », Eifelheim restera longtemps le seul récit de l’auteur disponible en français. Jusqu’à la sortie de Connexions dans la collection « Une heure-lumière », un court roman explosif lui aussi lauréat du prix Analog.

5,99 €   Ajouter au panier

Le Maître

La Maison des Jeux - 3

Le Maître

De nos jours. Ici, ailleurs et partout.
Le haut joueur connu sous le nom d’Argent a défié la Maîtresse des Jeux elle-même : le temps du Grand Jeu est advenu, et comparé à lui, tous les autres sont désormais dérisoires. Le monde entier s’en trouve réduit aux dimensions d’un échiquier, avec en guise de pièces des groupes mafieux, des armées officielles, des gouvernements, des nations… Et pour prix de cette partie sans égale, la réponse à la question qui les contient toutes : à qui échoira la Maison des Jeux ?

« […] surprenant, intriguant, à la fois récit fantastique et paranoïaque sur un monde où tout un chacun peut être acheté, doublé d’une sombre réflexion sur les choses qui comptent vraiment quand tout peut être mis en jeu. »
KIRKUS REVIEWS

Née en 1986 en Angleterre, Claire North publie son premier livre à l’âge de 16 ans sous son nom véritable, Catherine Webb — une huitaine d’autres romans suivront. Avide de nouveaux territoires littéraires, elle adopte le nom de Claire North en 2014 pour sa première incursion dans un registre plus science-fictif : Les Quinze Premières Vies d’Harry August sera salué par le prix Campbell Memorial en 2015. Elle a depuis fait paraître six romans, tous accueillis par une critique unanime. Si Le Serpent et Le Voleur, les opus initiaux de la trilogie de « La Maison des jeux », ont été salués par un accueil public et critique enthousiaste, l’ensemble trouve ici une conclusion ébouriffante.

10,90 €   Ajouter au panier

Le Maître

La Maison des Jeux - 3

Le Maître

De nos jours. Ici, ailleurs et partout.
Le haut joueur connu sous le nom d’Argent a défié la Maîtresse des Jeux elle-même : le temps du Grand Jeu est advenu, et comparé à lui, tous les autres sont désormais dérisoires. Le monde entier s’en trouve réduit aux dimensions d’un échiquier, avec en guise de pièces des groupes mafieux, des armées officielles, des gouvernements, des nations… Et pour prix de cette partie sans égale, la réponse à la question qui les contient toutes : à qui échoira la Maison des Jeux ?

« […] surprenant, intriguant, à la fois récit fantastique et paranoïaque sur un monde où tout un chacun peut être acheté, doublé d’une sombre réflexion sur les choses qui comptent vraiment quand tout peut être mis en jeu. »
KIRKUS REVIEWS

Née en 1986 en Angleterre, Claire North publie son premier livre à l’âge de 16 ans sous son nom véritable, Catherine Webb — une huitaine d’autres romans suivront. Avide de nouveaux territoires littéraires, elle adopte le nom de Claire North en 2014 pour sa première incursion dans un registre plus science-fictif : Les Quinze Premières Vies d’Harry August sera salué par le prix Campbell Memorial en 2015. Elle a depuis fait paraître six romans, tous accueillis par une critique unanime. Si Le Serpent et Le Voleur, les opus initiaux de la trilogie de « La Maison des jeux », ont été salués par un accueil public et critique enthousiaste, l’ensemble trouve ici une conclusion ébouriffante.

5,99 €   Ajouter au panier

L'Héritage de Molly Southbourne

Molly Southbourne - 3

L'Héritage de Molly Southbourne

Qui est Molly ?
Molly est légion.
Pourquoi est Molly ?
Molly est pour le combat, la lutte et la victoire.
Traquée, Molly s’est rassemblée. Organisée. Dans un espoir de paix illusoire. Car le secret qui coule dans les veines de Molly ne connaît d’autre prix que celui du sang.
Or le sang est… Molly. Littéralement.

« Fascinant, indispensable.
Il y a un avant et un après Tade Thompson dans l’imaginaire. »

XAVIER MAUMÉJEAN - BIFROST

Né à Londres mais ayant grandi au Nigeria, Tade Thompson vit désormais dans le sud de l’Angleterre, où il exerce la profession de psychiatre. Âgé d’une quarantaine d’années, il est l’auteur de plusieurs dizaines de nouvelles et d’une poignée de romans, dont Rosewater, Insurrection et Rédemption, publiés chez J’ai Lu. Après Les Meurtres de Molly Southbourne, finaliste du Grand Prix de l’Imaginaire et lauréat des prix Nommo 2018 et Julia Verlanger 2019, puis La Survie de Molly Southbourne, le présent volume conclut la fascinante « trilogie des Mollys », en cours d’adaptation cinématographique.

10,90 €   Ajouter au panier

Le Voleur

La Maison des Jeux - 2

Le Voleur

Bangkok, 1938.
Remy Burke, membre madré de la Haute Loge, qu’il pratique depuis un demi siècle, reprend conscience dans la moiteur de sa chambre d’hôtel après une nuit trop arrosée. Beaucoup trop. Il s’est fait manœuvrer et a accepté le défi du redoutable Abhik Lee. Avec en guise d’enjeu le plus précieux des biens : sa propre mémoire, misée dans une partie de cache-cache à l’échelle de la Thaïlande toute entière. Les règles sont simples : Lee dispose d’un mois pour dénicher Burke, après quoi, en cas d’échec, les rôles seront inversés. Une partie qui commence maintenant, tout de suite. Burke doit désormais courir… Éperdument.

« […] surprenant, intriguant, à la fois récit fantastique et paranoïaque sur un monde où tout un chacun peut être acheté, doublé d’une sombre réflexion sur les choses qui comptent vraiment quand tout peut être mis en jeu. » KIRKUS REVIEW

Née en 1986 en Angleterre, Claire North publie son premier livre à l’âge de 16 ans sous son nom véritable, Catherine Webb — une huitaine d’autres romans suivront. Avide de nouveaux territoires littéraires, elle adopte le nom de Claire North en 2014 pour sa première incursion dans un registre plus science-fictif : Les Quinze Premières Vies d’Harry August sera salué par le prix Campbell Memorial en 2015. Elle a depuis fait paraître six romans, tous accueillis par une critique unanime. Le Serpent, premier opus de la trilogie de « La Maison des jeux », a été salué par un accueil public et critique enthousiaste.

10,90 €   Ajouter au panier

Le Voleur

La Maison des Jeux - 2

Le Voleur

Bangkok, 1938.
Remy Burke, membre madré de la Haute Loge, qu’il pratique depuis un demi siècle, reprend conscience dans la moiteur de sa chambre d’hôtel après une nuit trop arrosée. Beaucoup trop. Il s’est fait manœuvrer et a accepté le défi du redoutable Abhik Lee. Avec en guise d’enjeu le plus précieux des biens : sa propre mémoire, misée dans une partie de cache-cache à l’échelle de la Thaïlande toute entière. Les règles sont simples : Lee dispose d’un mois pour dénicher Burke, après quoi, en cas d’échec, les rôles seront inversés. Une partie qui commence maintenant, tout de suite. Burke doit désormais courir… Éperdument.

« […] surprenant, intriguant, à la fois récit fantastique et paranoïaque sur un monde où tout un chacun peut être acheté, doublé d’une sombre réflexion sur les choses qui comptent vraiment quand tout peut être mis en jeu. » KIRKUS REVIEW

Née en 1986 en Angleterre, Claire North publie son premier livre à l’âge de 16 ans sous son nom véritable, Catherine Webb — une huitaine d’autres romans suivront. Avide de nouveaux territoires littéraires, elle adopte le nom de Claire North en 2014 pour sa première incursion dans un registre plus science-fictif : Les Quinze Premières Vies d’Harry August sera salué par le prix Campbell Memorial en 2015. Elle a depuis fait paraître six romans, tous accueillis par une critique unanime. Le Serpent, premier opus de la trilogie de « La Maison des jeux », a été salué par un accueil public et critique enthousiaste.

5,99 €   Ajouter au panier

La Millième Nuit

La Millième Nuit

Dans plusieurs millions d’années…
Ayant essaimé à travers l’ensemble de la Galaxie, l’humanité s’est divisée en une myriade de cultures et civilisations adaptées à des contraintes environnementales et des modes de vie aux variétés pour ainsi dire sans limites. Ainsi en est-il de la Lignée Gentiane, mille clones immortels ou presque, issus d’une souche unique, qui arpentent les étoiles depuis des centaines de milliers d’années. Si, au fil du temps, chaque membre de la Lignée s’est singularisé, explorant et poursuivant ses intérêts propres, tous les deux cent mille ans, selon une antique tradition œcuménique, l’étrange fratrie se réunit pour partager ses expériences, souvenirs et projets – des célébrations grandioses qui culminent lors de la Millième Nuit. Jusqu’à ce qu’un grain de sable ternisse les dernières retrouvailles… Un détail, une anomalie insignifiante derrière laquelle pourrait bien se cacher un complot à l’échelle proprement astronomique…

« Reynolds est l’un des auteurs contemporains de hard SF les plus doués. »
PUBLISHERS WEEKLY

Né en 1966 au Pays de Galles, Alastair REYNOLDS mène longtemps une double carrière, celle d’écrivain et d’astrophysicien au sein de l’Agence Spatiale Européenne, avant de se consacrer à la seule écriture en 2004. Au fil de ses premiers écrits, il brosse une fresque futuriste sans pareille qui l’installe bientôt au pinacle des créateurs d’univers : le Cycle des Inhibiteurs, immense succès de librairie. Hors cycle, on lui doit depuis divers recueils et une vingtaine de romans – dont le tout dernier, l’ébouriffant Eversion, paraîtra prochainement aux éditions du Bélial’.

10,90 €   Ajouter au panier

La Millième Nuit

La Millième Nuit

Dans plusieurs millions d’années…
Ayant essaimé à travers l’ensemble de la Galaxie, l’humanité s’est divisée en une myriade de cultures et civilisations adaptées à des contraintes environnementales et des modes de vie aux variétés pour ainsi dire sans limites. Ainsi en est-il de la Lignée Gentiane, mille clones immortels ou presque, issus d’une souche unique, qui arpentent les étoiles depuis des centaines de milliers d’années. Si, au fil du temps, chaque membre de la Lignée s’est singularisé, explorant et poursuivant ses intérêts propres, tous les deux cent mille ans, selon une antique tradition œcuménique, l’étrange fratrie se réunit pour partager ses expériences, souvenirs et projets – des célébrations grandioses qui culminent lors de la Millième Nuit. Jusqu’à ce qu’un grain de sable ternisse les dernières retrouvailles… Un détail, une anomalie insignifiante derrière laquelle pourrait bien se cacher un complot à l’échelle proprement astronomique…

« Reynolds est l’un des auteurs contemporains de hard SF les plus doués. »
PUBLISHERS WEEKLY

Né en 1966 au Pays de Galles, Alastair REYNOLDS mène longtemps une double carrière, celle d’écrivain et d’astrophysicien au sein de l’Agence Spatiale Européenne, avant de se consacrer à la seule écriture en 2004. Au fil de ses premiers écrits, il brosse une fresque futuriste sans pareille qui l’installe bientôt au pinacle des créateurs d’univers : le Cycle des Inhibiteurs, immense succès de librairie. Hors cycle, on lui doit depuis divers recueils et une vingtaine de romans – dont le tout dernier, l’ébouriffant Eversion, paraîtra prochainement aux éditions du Bélial’.

5,99 €   Ajouter au panier

La Cité des permutants

La Cité des permutants

« Une interrogation sur la nature de l’identité, de la vie, de la réalité… De la vraie science-fiction, et un des meilleurs livres de ces dernières années. »
ELLEN HERZFELD

En ce milieu du XXIe siècle, quiconque ayant perdu son corps peut désormais poursuivre son existence, sous la forme de copie numérique de lui-même, au sein de simulations informatiques de notre univers. Une technologie dont la pleine mesure est toutefois réservée aux tycoons, les autres devant se contenter d’avatars aux performances réduites… Or, Paul Durham, qui mène des expériences sur plusieurs de ses propres copies, entend bien aller plus loin. Un plus loin qui porte un nom : Permutation City, un lieu où il serait possible, au-delà de tout support informatique, de toute assistance technique, de ni plus ni moins prétendre à l’immortalité… Mais à quel prix ? Et pour quelle humanité ?

Né à Perth en 1961, Greg Egan est considéré comme le pape mondial de la hard SF, et le plus fascinant des romanciers démiurges. La Cité des Permutants, lauréat du prestigieux prix John W. Campbell, premier roman de l’auteur traduit en France et absolu classique, marque la naissance d’un auteur qui, en l’espace d’une dizaine d’années, révolutionna à lui seul le champ entier de la science-fiction contemporaine.

« Greg Egan est l’auteur de SF le plus important du XXIe siècle. »
STEPHEN BAXTER

23,90 €   Ajouter au panier

La Cité des permutants

La Cité des permutants

« Une interrogation sur la nature de l’identité, de la vie, de la réalité… De la vraie science-fiction, et un des meilleurs livres de ces dernières années. »
ELLEN HERZFELD

En ce milieu du XXIe siècle, quiconque ayant perdu son corps peut désormais poursuivre son existence, sous la forme de copie numérique de lui-même, au sein de simulations informatiques de notre univers. Une technologie dont la pleine mesure est toutefois réservée aux tycoons, les autres devant se contenter d’avatars aux performances réduites… Or, Paul Durham, qui mène des expériences sur plusieurs de ses propres copies, entend bien aller plus loin. Un plus loin qui porte un nom : Permutation City, un lieu où il serait possible, au-delà de tout support informatique, de toute assistance technique, de ni plus ni moins prétendre à l’immortalité… Mais à quel prix ? Et pour quelle humanité ?

Né à Perth en 1961, Greg Egan est considéré comme le pape mondial de la hard SF, et le plus fascinant des romanciers démiurges. La Cité des Permutants, lauréat du prestigieux prix John W. Campbell, premier roman de l’auteur traduit en France et absolu classique, marque la naissance d’un auteur qui, en l’espace d’une dizaine d’années, révolutionna à lui seul le champ entier de la science-fiction contemporaine.

« Greg Egan est l’auteur de SF le plus important du XXIe siècle. »
STEPHEN BAXTER

11,99 €   Ajouter au panier

Body Snatchers - L'Invasion des profanateurs

Body Snatchers - L'Invasion des profanateurs

Mill Valley.
Petite ville paisible de Californie.
Son médecin. Son shérif. Ses commerces.
Et dans les caves de Mill Valley, des cosses.
Elles viennent d’ailleurs.
Elles veulent des corps humains.
Un jour, elles les prennent…

Paru en 1955, en plein maccarthysme, ce classique mondial de la science-fiction paranoïaque a révolutionné la thématique de l’invasion extraterrestre. Il a été adapté au cinéma à de nombreuses reprises, notamment par Don Siegel (1956), Philip Kaufman (1978) et Abel Ferrara (1993).
Ici proposé dans une traduction révisée définitive, ce roman clef de Jack Finney (1911-1995) est largement commenté dans une postface signée Sam Azulys.

« Ce sont Jack Finney et Rod Serling qui, après H.P. Lovecraft, ont fait franchir au fantastique une nouvelle étape dans son évolution. » STEPHEN KING

20,90 €   Ajouter au panier

Body Snatchers - L'Invasion des profanateurs

Body Snatchers - L'Invasion des profanateurs

Mill Valley.
Petite ville paisible de Californie.
Son médecin. Son shérif. Ses commerces.
Et dans les caves de Mill Valley, des cosses.
Elles viennent d’ailleurs.
Elles veulent des corps humains.
Un jour, elles les prennent…

Paru en 1955, en plein maccarthysme, ce classique mondial de la science-fiction paranoïaque a révolutionné la thématique de l’invasion extraterrestre. Il a été adapté au cinéma à de nombreuses reprises, notamment par Don Siegel (1956), Philip Kaufman (1978) et Abel Ferrara (1993).
Ici proposé dans une traduction révisée définitive, ce roman clef de Jack Finney (1911-1995) est largement commenté dans une postface signée Sam Azulys.

« Ce sont Jack Finney et Rod Serling qui, après H.P. Lovecraft, ont fait franchir au fantastique une nouvelle étape dans son évolution. » STEPHEN KING

10,99 €   Ajouter au panier

Opexx

Opexx

Le Blend : une communauté de millions d’espèces sentientes vivant en paix dans ce qui ressemble au meilleur des mondes, un concert des nations à l’échelle galactique auquel vient de se joindre la Terre. Depuis l’arrivée de la délégation extraterrestre au siège des Nations Unies, l’humanité bénéficie de nombreux cadeaux destinés à lui faciliter la vie. Mais cela n’est pas sans contreparties. Ce qui intéresse le Blend, c’est une activité que cette société d’outre-espace patchwork ne sait plus pratiquer : la guerre. Un contrat a donc été conclu entre l’ONU et le Blend. Les premiers prêtent des soldats pour des opérations d’encadrement et de maintien de l’ordre. Les seconds se chargent d’équiper ces derniers, de les emmener sur zone puis de les rapatrier.
Lui, c’est un soldat de la force Opexx. Atteint du syndrome de Restorff, un déficit empathique, son efficacité en mission s’en trouve renforcée. Une qualité qui n’exclut pas les questions au fil des déploiements sur les théâtres d’opérations extrasolaires. « Répondez à l’appel de l’ailleurs ! » Tel est le slogan d’Opexx. Un ailleurs qui pourrait bien être avant tout un autrement…

« Un des grands créateurs d’univers de la science-fiction française. »
Télérama

Né en 1968, Laurent Genefort a vingt ans quand paraît son premier roman dans la mythique collection « Anticipation ». Une grosse quarantaine de livres plus tard, il est aujourd’hui l’une des figures de proue de la science-fiction française et, sans doute, le meilleur de ses créateurs d’univers. Au sein de son œuvre considérable, on soulignera comme il se doit le cycle « Omale », Points chauds, lauréat des prix Rosny Aîné et du Lundi, ou bien encore Lum’en, salué par un improbable triplé littéraire inédit : Prix Rosny Aîné, Prix Julia Verlanger et Grand Prix de l’Imaginaire.

8,90 €   Ajouter au panier

Opexx

Opexx

Le Blend : une communauté de millions d’espèces sentientes vivant en paix dans ce qui ressemble au meilleur des mondes, un concert des nations à l’échelle galactique auquel vient de se joindre la Terre. Depuis l’arrivée de la délégation extraterrestre au siège des Nations Unies, l’humanité bénéficie de nombreux cadeaux destinés à lui faciliter la vie. Mais cela n’est pas sans contreparties. Ce qui intéresse le Blend, c’est une activité que cette société d’outre-espace patchwork ne sait plus pratiquer : la guerre. Un contrat a donc été conclu entre l’ONU et le Blend. Les premiers prêtent des soldats pour des opérations d’encadrement et de maintien de l’ordre. Les seconds se chargent d’équiper ces derniers, de les emmener sur zone puis de les rapatrier.
Lui, c’est un soldat de la force Opexx. Atteint du syndrome de Restorff, un déficit empathique, son efficacité en mission s’en trouve renforcée. Une qualité qui n’exclut pas les questions au fil des déploiements sur les théâtres d’opérations extrasolaires. « Répondez à l’appel de l’ailleurs ! » Tel est le slogan d’Opexx. Un ailleurs qui pourrait bien être avant tout un autrement…

« Un des grands créateurs d’univers de la science-fiction française. »
Télérama

Né en 1968, Laurent Genefort a vingt ans quand paraît son premier roman dans la mythique collection « Anticipation ». Une grosse quarantaine de livres plus tard, il est aujourd’hui l’une des figures de proue de la science-fiction française et, sans doute, le meilleur de ses créateurs d’univers. Au sein de son œuvre considérable, on soulignera comme il se doit le cycle « Omale », Points chauds, lauréat des prix Rosny Aîné et du Lundi, ou bien encore Lum’en, salué par un improbable triplé littéraire inédit : Prix Rosny Aîné, Prix Julia Verlanger et Grand Prix de l’Imaginaire.

4,99 €   Ajouter au panier

Hors-série Une Heure-Lumière 2022

Hors-série Une Heure-Lumière 2022

Une heure-lumière, c’est la distance que parcourt un photon dans le vide en 3600 secondes, soit plus d’un milliard de kilomètres…

C’est aussi le nom d’une collection de bientôt quarante titres, un espace éditorial inédit, unique, tant par le fond que par la forme, qui s’est bâti un statut de référence dans le paysage hyper-saturé des littératures de genre.

Si Une heure-lumière célèbre les horizons nouveaux, nos hors-séries fêtent Une heure-lumière et ses auteurs emblématiques.

Dont ici Priya Sharma, qui a offert à cette même collection un court roman remarquable, Ormeshadow, lauréat des prix Shirley Jackson et British Fantasy. Une heure-lumière… au cœur des ténèbres !

Hors-série offert pour l'achat de deux titres (papier) de la collection « Une heure-lumière », à compter du 26 mai 2022.

Épuisé  

Un an dans la Ville-Rue

Un an dans la Ville-Rue

Une ville-monde.
Un immense ruban urbain apparemment sans fin bordé par les Voies – un chemin de fer – et le Fleuve. En son sous-sol, un métro. Et sous le métro… Bienvenue dans la Ville-Rue. Diego Patchen réside dans le quartier de Vilgravier, du côté du 10.394.850e Bloc. Amoureux d’une plantureuse pompière, affligé d’un père malade acariâtre, Diego vit d’expédients. Son activité favorite demeure toutefois l’écriture de récits spéculatifs, ce genre littéraire appelé « Cosmos-Fiction ». Un registre volontiers décrié, mais qui bénéficie d’un socle de lecteurs fidèles, et dans lequel les écrivains se plaisent à imaginer d’autres mondes, d’autres univers, aux configurations différentes… Et alors que Diego célèbre la sortie de son premier recueil, le voici bientôt invité à une croisière sur le Fleuve…

« Di Filippo à l’apex de son énergie créative idiosyncratique. »
Locus

Né en 1954 dans l’État du Rhode Island, et n’en ayant guère bougé depuis, Paul Di Filippo est à la tête d’une bibliographie comptant une douzaine de romans et une vingtaine de recueils, dont seule une poignée a bénéficié d’une traduction française. La faute, sûrement, au caractère de ses récits réputés peu aisés à traduire, dans lesquels il s’amuse à glisser nombre de références littéraires et déploie un travail linguistique sans égal. Lorgnant volontiers du côté du weird ou de l’histoire alternative, son œuvre, essentielle, demeure rétive à toute tentative de classification.

9,90 €   Ajouter au panier

Un an dans la Ville-Rue

Un an dans la Ville-Rue

Une ville-monde.
Un immense ruban urbain apparemment sans fin bordé par les Voies – un chemin de fer – et le Fleuve. En son sous-sol, un métro. Et sous le métro… Bienvenue dans la Ville-Rue. Diego Patchen réside dans le quartier de Vilgravier, du côté du 10.394.850e Bloc. Amoureux d’une plantureuse pompière, affligé d’un père malade acariâtre, Diego vit d’expédients. Son activité favorite demeure toutefois l’écriture de récits spéculatifs, ce genre littéraire appelé « Cosmos-Fiction ». Un registre volontiers décrié, mais qui bénéficie d’un socle de lecteurs fidèles, et dans lequel les écrivains se plaisent à imaginer d’autres mondes, d’autres univers, aux configurations différentes… Et alors que Diego célèbre la sortie de son premier recueil, le voici bientôt invité à une croisière sur le Fleuve…

« Di Filippo à l’apex de son énergie créative idiosyncratique. »
Locus

Né en 1954 dans l’État du Rhode Island, et n’en ayant guère bougé depuis, Paul Di Filippo est à la tête d’une bibliographie comptant une douzaine de romans et une vingtaine de recueils, dont seule une poignée a bénéficié d’une traduction française. La faute, sûrement, au caractère de ses récits réputés peu aisés à traduire, dans lesquels il s’amuse à glisser nombre de références littéraires et déploie un travail linguistique sans égal. Lorgnant volontiers du côté du weird ou de l’histoire alternative, son œuvre, essentielle, demeure rétive à toute tentative de classification.

4,99 €   Ajouter au panier

Les Quatre Vents du désir

Les Quatre Vents du désir

« D’une brillante variété, les nouvelles rassemblées ici expriment la fusion de la science et des mythes : texture moderne et profondeur hors du temps. »
Chicago Sun-Times

Un retour sur la planète Nivôse, celle du roman La Main gauche de la nuit… La découverte d’une planète inexplorée dont les habitants humanoïdes, contre toute attente, s’expriment dans une langue dérivée du français… Une première approche de cette nouvelle discipline qu’est la thérolinguistique, avec l’étude d’œuvres littéraires écrites par des fourmis… Le récit de la première expédition au pôle Sud, accomplie en secret par des femmes, bien avant la mission de Roald Amundsen… La véritable raison pour laquelle le temps nous échappe…
Vingt récits comme autant d’éclats du talent hors normes d’Ursula K. Le Guin, une préface de David Meulemans, une passionnante interview-carrière de la lauréate du National Book Award et une bibliographie : salué par les prix Locus et Ditmar, voici le deuxième recueil de l’autrice des Dépossédés dans la collection « Kvasar ». Un incontournable.

« La prose lumineuse d’Ursula K. Le Guin respire l’intelligence. Elle élève la fiction à hauteur de la poésie et lui donne la densité de l’allégorie. »
Jonathan Lethem

23,90 €   Ajouter au panier

Les Quatre Vents du désir

Les Quatre Vents du désir

« D’une brillante variété, les nouvelles rassemblées ici expriment la fusion de la science et des mythes : texture moderne et profondeur hors du temps. »
Chicago Sun-Times

Un retour sur la planète Nivôse, celle du roman La Main gauche de la nuit… La découverte d’une planète inexplorée dont les habitants humanoïdes, contre toute attente, s’expriment dans une langue dérivée du français… Une première approche de cette nouvelle discipline qu’est la thérolinguistique, avec l’étude d’œuvres littéraires écrites par des fourmis… Le récit de la première expédition au pôle Sud, accomplie en secret par des femmes, bien avant la mission de Roald Amundsen… La véritable raison pour laquelle le temps nous échappe…
Vingt récits comme autant d’éclats du talent hors normes d’Ursula K. Le Guin, une préface de David Meulemans, une passionnante interview-carrière de la lauréate du National Book Award et une bibliographie : salué par les prix Locus et Ditmar, voici le deuxième recueil de l’autrice des Dépossédés dans la collection « Kvasar ». Un incontournable.

« La prose lumineuse d’Ursula K. Le Guin respire l’intelligence. Elle élève la fiction à hauteur de la poésie et lui donne la densité de l’allégorie. »
Jonathan Lethem

11,99 €   Ajouter au panier

Le Serpent

La Maison des Jeux - 1

Le Serpent

Venise, 1610.
Au cœur de la Sérénissime, cité-monde la plus peuplée d’Europe, puissance honnie par le pape Paul V, il est un établissement mystérieux connu sous le nom de Maison des Jeux. Palais accueillant des joueurs de tous horizons, il se divise en deux cercles, Basse et Haute Loge. Dans le premier, les fortunes se font et se défont autour de tables de jeux divers et parfois improbables. Rarement, très rarement, certains joueurs aux talents hors normes sont invités à franchir les portes dorées de la Haute Loge. Les enjeux de ce lieu secret sont tout autre : pouvoir et politique à l’échelle des États, souvenirs, dons et capacités, années de vie… Tout le monde n’est pas digne de concourir dans la Haute Loge. Mais pour Thene, jeune femme bafouée par un mari aigri et falot ayant englouti sa fortune, il n’y a aucune alternative. D’autant que l’horizon qui s’offre à elle ne connaît pas de limite. Pour peu qu’elle gagne. Et qu’elle n’oublie pas que plus élevés sont les enjeux, plus dangereuses sont les règles…

« […] surprenant, intriguant, à la fois récit fantastique et paranoïaque sur un monde où tout un chacun peut être acheté, doublé d’une sombre réflexion sur les choses qui comptent vraiment quand tout peut être mis en jeu. » KIRKUS REVIEWS

Née en 1986 en Angleterre, Claire North publie son premier livre à l’âge de 16 ans, sous son nom véritable, Catherine Webb — une huitaine d’autres romans suivront. Avide de nouveaux territoires littéraires, elle adopte le nom de Claire North en 2014 pour sa première incursion dans un registre plus science-fictif : Les Quinze Premières Vies d’Harry August sera salué par le prix Campbell Memorial en 2015. Elle a depuis fait paraître six romans, tous accueillis par une critique unanime.

10,90 €   Ajouter au panier

Le Serpent

La Maison des Jeux - 1

Le Serpent

Venise, 1610.
Au cœur de la Sérénissime, cité-monde la plus peuplée d’Europe, puissance honnie par le pape Paul V, il est un établissement mystérieux connu sous le nom de Maison des Jeux. Palais accueillant des joueurs de tous horizons, il se divise en deux cercles, Basse et Haute Loge. Dans le premier, les fortunes se font et se défont autour de tables de jeux divers et parfois improbables. Rarement, très rarement, certains joueurs aux talents hors normes sont invités à franchir les portes dorées de la Haute Loge. Les enjeux de ce lieu secret sont tout autre : pouvoir et politique à l’échelle des États, souvenirs, dons et capacités, années de vie… Tout le monde n’est pas digne de concourir dans la Haute Loge. Mais pour Thene, jeune femme bafouée par un mari aigri et falot ayant englouti sa fortune, il n’y a aucune alternative. D’autant que l’horizon qui s’offre à elle ne connaît pas de limite. Pour peu qu’elle gagne. Et qu’elle n’oublie pas que plus élevés sont les enjeux, plus dangereuses sont les règles…

« […] surprenant, intriguant, à la fois récit fantastique et paranoïaque sur un monde où tout un chacun peut être acheté, doublé d’une sombre réflexion sur les choses qui comptent vraiment quand tout peut être mis en jeu. » KIRKUS REVIEWS

Née en 1986 en Angleterre, Claire North publie son premier livre à l’âge de 16 ans, sous son nom véritable, Catherine Webb — une huitaine d’autres romans suivront. Avide de nouveaux territoires littéraires, elle adopte le nom de Claire North en 2014 pour sa première incursion dans un registre plus science-fictif : Les Quinze Premières Vies d’Harry August sera salué par le prix Campbell Memorial en 2015. Elle a depuis fait paraître six romans, tous accueillis par une critique unanime.

4,99 €   Ajouter au panier

1 2 3 4 5 6  

Ça vient de paraître

Rossignol

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 110
PayPlug