Un Pont sur la brume

(The Man Who Bridged the Mist, 2011)

Livre
140 pages
ISBN : 978-2-84344-908-6
Parution : 25 août 2016
Disponible
9,90 €
Ajouter
Version numérique
Formats : ePub, PDF, Kindle (sans DRM)
ISBN ePub : 978-2-84344-767-9
ISBN PDF : 978-2-84344-766-2
Parution : 25 août 2016
Disponible
3,99 €
Ajouter

Kit Meinem d’Atyar est peut-être le plus doué des architectes de l’Empire. Peut-être… et tant mieux. Car il lui faudra convoquer toutes ses compétences, l’ensemble de son savoir pour mener à bien la plus fabuleuse qui soit, l’œuvre d’une vie: un pont sur le fleuve de brume qui de tout temps a coupé l’Empire en deux. Un ouvrage d’art de quatre cent mètres au-dessus de l’incommensurable, cette brume mortelle, insondable, corrosive et peuplée par les Géants, des créatures indicibles dont on ne sait qu’une chose : leur extrême dangerosité…
Par-delà le pont… l’abîme, et pour Kit une aventure humaine exceptionnelle.
« La production littéraire de Kij Johnson est généralement formidable ; ici, elle plane très haut, à mi-chemin entre la science-fiction et la fantasy. » Ken Liu
Née à Harlan, dans l’Iowa, en 1960, Kij Johnson est l’auteure de deux romans et d’une cinquantaine de nouvelles et novellas. Si aujourd’hui elle partage son temps entre ses activités de romancière et les cours d’écriture qu’elle dispense à l’Université du Kansas, elle fut longtemps éditrice (cher Tor Books, Dark Horse Comics ou TSR, chez qui elle dirigea quantité de modules pour la gamme Advanced Dungeons & Dragons), après avoir été libraire indépendante, éditrice de mots croisés cryptiques, responsable publicitaire pour une radio locale ou encore serveuse dans un strip bar…

L'actu du livre

Bonus

Revue de presse

« Nouvel « Heure-lumière » avec Un pont sur la brume, une bien jolie novella de Kij Johnson, entre SF et fantasy. Nebula 2011 et Hugo 2012, Un pont sur la brume, par son ambiance crépusculaire lotek éveille, dans un cadre très différent, le type de sensations qu’amenait la lecture des Soldats de la mer. Procheville, une petite bourgade dans un empire sans nom que survolent deux lunes la nuit, est séparée de Loinville, sa localité jumelle, par un fleuve de brume de quatre cents mètres de large qui coupe l’empire en deux avant de se jeter dans l’Océan de brume. Depuis toujours il faut prendre le bac pour aller... » Bifrost

« Ce texte est pour moi un coup de cœur. Nous sommes face à une histoire achevée, qui ne m’a pas laissé un goût de trop peu. Cette novella est certes calme, mais il est aisé de s’imaginer à la place de notre architecte, débarquer dans une ville inconnue pour y rester le temps des travaux comme un étranger, et repartir. Une très belle découverte que je ne peux que recommander. » Les Lectures de Shaya

« Un pont sur la brume se lit d’une traite. Il transporte les lecteurs vers un ailleurs proche et éloigné à la fois. La brume avec ses mystères et ses deux personnages principaux sont rapidement adoptés. L’élément humain se situe au centre des préoccupations de Kij Johnson qui montre que rien n’est figé, car l’homme doit s’adapter au progrès. Il n’a pas le choix, il doit vivre avec, même s’il remet en question son univers.
Un roman envoûtant qui peut, sans problème, plaire au plus grand nombre. » La Yozone

« Mais voilà, Kij Johnson parvient à envoûter le lecteur malgré lui. L’auteur possède une magie qui lui permet non seulement de charmer notre esprit mais aussi de nous toucher au plus profond de notre âme.
Un moment magique pour une histoire intemporelle. Avec ces deux derniers titres, voilà une collection bien lancée ! » Albédo

« Au bout du compte, cette lecture rapide n’en est pas moins enrichissante, une preuve supplémentaire que le format novella recèle bon nombre de pépites offrant toujours plus de perspectives que l’on aimerait voir justement exploitées plus souvent. Espérons donc que la nouvelle collection du Bélial rencontre l’écho nécessaire pour perdurer longtemps, et, qui sait, inspirer d’autres acteurs de l’édition !
En tout cas, avec de telles parutions, il y a de quoi avoir bon espoir. » Elbakin

« À travers ce récit intimiste au rythme posé, Kij Johnson nous propose une histoire sur la civilisation et le progrès, et sur la place de l’humain au centre de tout ça. Émouvant, construit de petites choses insignifiantes qui font une vie au milieu des grands accomplissements de l’Homme, Un pont sur la brume est une lecture envoutante et subtile. » L'Ours inculte

« Un Pont sur la brume fait la part belle à l'humain. Ce grand texte à la sensibilité poignante nous sert deux personnages magnifiques et se penche sur le progrès technologique autant que sur les hommes et femmes qui le vivent. Une belle aventure dans un monde intriguant et portée par une plume des plus prometteuses. » Just a Word

Ça vient de paraître

24 vues du mont Fuji, par Hokusai

Le prochain Bifrost

Bifrost n° 88
PayPlug