L'Été de l'infini

(2015)

Livre cousu avec rabats
512 pages
ISBN : 978-2-84344-137-0
Parution : 17 septembre 2015
Disponible
25,00 €
Ajouter
Version numérique
Formats : PDF, ePub, Kindle (sans DRM)
ISBN PDF : 978-2-84344-712-9
ISBN ePub : 978-2-84344-713-6
Parution : 17 septembre 2015
Disponible
11,99 €
Ajouter

« À environ un tiers du marais se trouvaient les restes de l’avion allemand accidenté, peint de multiples nuances de brun et de vert, pétrifié dans le temps. Il s’était immobilisé lors du rebond, après un premier impact destructeur, à l’instant où il s’élevait dans la boue gelée parmi des panaches d’écume glacée. »

Héritier littéraire, à l’image de son compatriote J. G. Ballard, de la new wave britannique qui révolutionna les littératures de genre au tournant des années 70, on doit à Christopher Priest de nombreux incontournables — Le Monde inverti, La Fontaine pétrifiante, Le Glamour, ou encore L’Adjacent. Son roman Le Prestige, publié en 1995, lauréat du World Fantasy Award, a été porté à l’écran en 2006 par Christopher Nolan.

L’Été de l’infini réunit les meilleures nouvelles de Christopher Priest publiées sur cinquante années de carrière, soit douze textes, dont quatre inédits. Un long entretien, le témoignage de l’aventure que fut l’adaptation du Prestige au cinéma, ainsi qu’une bibliographie exhaustive, complètent un ensemble indispensable à l’appréhension d’un auteur dont Xavier Mauméjean affirme, dans son introduction au présent ouvrage : « [qu’il] est un écrivain de sciencefiction et se revendique comme tel. Pourtant, avec d’autres auteurs d’égale envergure, tel Philip K. Dick, Thomas M. Disch, J. G. Ballard ou Frederik Pohl, il pousse le genre à son extrême limite, l’oblige à se dépasser en explorant la réalité, à affronter ce qui se tient hors de portée du vrai. La vérité n’est qu’une possibilité du réel, en aucun cas sa mesure... »

Sommaire

  • La déliaison, préface de Xavier Mauméjean
  • L’Été de l’infini
  • La Tête et la main
  • La Femme dénudée
  • Rien de l’éclat du soleil
  • Finale
  • La Cage de chrome
  • Le Monde du temps réel
  • Transplantation
  • Haruspice
  • Le Baron
  • Les Effets du deuil
  • Errant solitaire et pâle
  • Christopher Priest, un entretien : première partie, par Thomas Day
  • Magie, histoire d’un film, par Christopher Priest
  • Christopher Priest, un entretien : seconde partie, par Thomas Day
  • Bibliographie des oeuvres de Christopher Priest, par Alain Sprauel

L'actu du livre

Bonus

Revue de presse

« Cet imposant recueil, pour lequel certaines traductions ont été révisées, comprend douze nouvelles, dont quatre inédites ; il est accompagné d’un imposant appareil critique signé Xavier Mauméjean pour la préface, Thomas Day pour le copieux entretien en deux parties, et Alain Sprauel pour la bibliographie, ainsi que, cerise sur la gâteau, un essai inédit de Christopher Priest sur l’adaptation cinématographique du Prestige. « La Déliaison », pertinente préface de Xavier Mauméjean, analyse, dans le prolongement de Marianne Leconte, à qui il rend hommage, l’œuvre et les thématiques de Priest servies par un sens du détail et un souci de la précision documentaire : le jeu des apparences, qui voit le réel se déliter, la... » Bifrost

« L’Été de l’infini de Christopher Priest tire son nom du titre de la première nouvelle. Époustouflante, elle devient une ouverture à un recueil non moins superbe. Deux interviews fort intéressantes révèlent l’homme qu’est Christopher Priest — en plus de son rôle d’écrivain. Un recueil de douze nouvelles à découvrir ! » Livrement

« L’Été de l’Infini est complet, ce livre dépasse de loin le cadre du simple recueil de textes, il fouille l’imaginaire priestien pour nous en révéler toute la richesse. La suite logique est bien sûr de se plonger dans ses romans, anciens comme plus récents. L’Été de l’infini, un excellent moyen de devenir un lecteur convaincu de Christopher Priest. » La Yozone

« Pour résumer, vous avez compris, j'ai pris mon pied à la lecture de L’Été de l'infini de Christopher Priest. Publié chez Le Bélial dans la collection Kvasar, l'ouvrage est complet : une préface très documentée, douze des meilleures nouvelles de l'auteur, deux entretiens à dix ans d'écart entre Thomas Day et lui, un fascinant essai sur l'adaptation du Prestige au cinéma et une bibliographie exhaustive. Un pur bonheur pour un livre qui me restera longtemps en mémoire et gagne une place d'honneur dans ma bibliothèque. » Un papillon dans la lune

Ça vient de paraître

L'Alchimie de la Pierre

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 85
PayPlug