Les livres du Bélial'

Maison indépendante créée en 1996, les éditions du Bélial' consacrent leur catalogue aux littératures de genre (le fantastique, la fantasy et la science-fiction, avec un intérêt tout particulier pour ce dernier domaine).

Éditeur de la revue trimestrielle Bifrost, le Bélial' publie une dizaine d'ouvrages chaque année romans, recueils et anthologies qui présentent un panorama exigeant des auteurs d'aujourd'hui et de demain, sans oublier les grands anciens, les pionniers, souvent proposés dans de nouvelles traductions et éclairés d'un appareil critique incontournable.

Le Bélial', c'est le meilleur des littératures de genre : de Greg Egan à Lucius Shepard et Stephen Baxter, de Claude Ecken à Thierry Di Rollo ou Catherine Dufour...

Télécharger le catalogue 2017-2018 du Bélial'

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   Épuisé

Planète géante, l'intégrale

La Planète géante

Planète géante, l'intégrale

Deux odyssées à la mesure d'un monde démesuré...

Ils sont une poignée à avoir survécu à l'attentat qui a détruit leur vaisseau. Perdus sur la Planète Géante, monde reculé échappant à tout contrôle, ils doivent entreprendre un périple de 65 000 kilomètres pour rejoindre l'unique enclave terrienne...

Quant à Apollon Zamp et sa troupe d'histrions, ils ont fort à faire à bord de leur bâteau-théâtre : entre la concurrence pas toujours loyale de leurs confrères, les attaques de nomades et l'ire des spectateurs, pas facile de gagner le concours dramatique le plus prisé de la Planète Géante... Surtout quand on projette d'y jouer la version locale d'une pièce de l'ancienne Terre : Macbeth.

Jack Vance est né le 28 août 1916 à San Francisco. Infatigable bourlingueur, marin chevronné, il cultive depuis toujours un goût marqué pour le dépaysement. D'où l'extraordinaire chatoyance de ses récits, particulièrement lorsqu'il s'attache à élaborer des peintures baroques de paysages imaginaires et de civilisations exotiques, aussi bien dans le domaine du space opera que du planet opera ou d'une fantasy plus traditionnelle.

Le cycle de La Planète Géante, ici réuni pour la première fois, qui plus est dans une traduction complète et définitive, est l'une des œuvres maîtresses de Jack Vance, un livre archétype du planet opera qui inspira toute une génération d'écrivains, à commencer par le Robert Silverberg du cycle de Majipoor.

21,00 €   Ajouter au panier

La Profondeur des tombes

La Profondeur des tombes

Prêt à mesurer la profondeur des tombes ?

Demain.
Le pétrole n'est qu'un souvenir. Reste le charbon, et avec lui ses mines titanesques et leurs millions de gueules noires, sa poussière grise et ses cieux asphyxiés. Un monde glacé où l'eau pure est la plus convoitée des denrées, où les animaux clonés en masse vont s'échouer au fond des filons, où le mot « jour » a été remplacé par « nuit claire ». Demain.
Pennbaker est porion, contre-maître à CorneyGround. Et il a contemplé la Mort dans les yeux, des yeux qui ressemblent étrangement à ceux de sa mère... La Mort qui lui a demandé, de cette voix si douce, s'il connaissait la profondeur des tombes... Et Pennbaker sait où chercher. Car au loin brillent les lumières de l'U-Zone, région de non-droit où réside Bartolbi, l'éleveur de hyènes. Débute ainsi la quête en compagnie de CloseLip, la fille chérie, son amour, sagement rangée dans sa valise...
La profondeur des tombes, celle qui nous traque, qu'on passe sa vie à éviter, mais qui, inexorable, nous rattrape...

Âgé d'une quarantaine d'années, Thierry Di Rollo est l'auteur de plusieurs dizaines de nouvelles publiées au Fleuve Noir et chez Denoël. Écrivain culte pour certains, infréquentable pour d'autres du fait de l'extrême noirceur de ses récits, ses trois premiers romans l'ont consacré comme la voix la plus tranchante de la SF française.
Avec La Profondeur des tombes, plongée hallucinée dans un proche futur dénué d'horizon, Di Rollo nous offre son œuvre la plus aboutie, la plus touchante, mais aussi la plus noire...

« Chez Di Rollo, il n'y a aucune compromission, aucun espoir, aucun rachat. Brillent une écriture efficace et une atmosphère persistante. » Libération

13,00 €   Ajouter au panier

Les Escargots se cachent pour mourir

Les Escargots se cachent pour mourir

Han Solo, James Bond et les Monthy Python !

La sûreté nationale est en péril : rien moins que l'honneur de la nation est en jeu. Un honneur bien mal engagé puisque Chris Malet semble être le seul de nos agents secrets en mesure de le sauver. Et lui, l'honneur national, autant dire qu'il s'en tape. Sauf que voilà : il est l'unique détenteur de ce talent fort étrange qui lui permet de pénétrer la trame romanesque des livres... L'heure est grave. Pour cette mission capitale, c'est au cœur d'un roman gore qu'il lui faut plonger... Et le gore, il déteste.

Gaba est un contrebandier plus ou moins débrouillard et plus ou moins poursuivi par toutes les polices de la galaxie. Aux commandes de Betty, son vaisseau déglingué passablement jaloux, il aspire à quelques vacances bien méritées au retour d'un convoyage de deux anthropoïdes velus d'Uku. Mais, lorsque le richissime Aykip D. Foot Jr. lui propose de partir en quête du mythique cimetière des astronefs pour en ramener le secret de l'immortalité, Gaba comprend qu'il est des offres qu'on ne peut refuser...

Né à Paris en 1961, Michel Pagel a publié une quarantaine de romans dans à peu près tous les genres. Lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire 2002 pour Le Roi d'août, traducteur de talent (de Neil Gaiman et Joe Haldeman, notamment), il s'est imposé en vingt ans de publication comme l'un de nos romanciers les plus séduisants.

Les Escargots se cachent pour mourir, omnibus réunissant les romans Pour une poignée d'helix pomatias et Le Cimetière des astronefs, est le manifeste d'un engagement en faveur d'une littérature de genre assumant pleinement sa vocation « populaire ».

Livre humoristique déglingué, foisonnant, ultra-référencé, parent français du Guide galactique de Douglas Adams, il est aussi un fervent hommage aux grands fondateurs que sont Raymond Chandler, Dashiell Hammett, Ian Fleming ou encore Robert A. Heinlein.

15,00 €   Ajouter au panier

Croisades

Croisades

Il y a Alan Robertson et sa fabuleuse invention qui brise les frontières de l'espace et du temps. Il y a Luke Grogatch qui, dans un monde résigné, se dresse face aux diktats de la bureaucratie. Il y a Sam Salazar sur Pangborn, où l'humanité a oublié ses origines et envisage le génocide. Il y a enfin Dyle Travec qui, parce que sa famille a été capturée puis vendue par des esclavagistes, va mettre Maxus à feu et à sang.

 

Quatre hommes qui refusent la fatalité, quatre croisades pour changer la face du monde.

 

Recueil inédit, Croisades réaffirme le talent de Jack Vance et s'impose comme le plus concluant des manifestes en faveur de l'un des derniers grands maîtres de la science-fiction et de fantasy mondiales.

 

Jack Vance est né le 28 août 1916 à San Francisco. Infatigable bourlingueur, marin chevronné, il cultive depuis toujours un goût marqué pour le dépaysement. D'où l'extraordinaire chatoyance de ses récits, particulièrement lorsqu'il s'attache à élaborer des peintures baroques de paysages imaginaires et de civilisations exotiques, aussi bien dans les domaines du space opéra que du planet opéra ou d'une fantasy plus traditionnelle. Parmi ses œuvres les plus marquantes, on retiendra tout spécialement Le Cycle de Tschaï, La Geste des Princes-Démons, Lyonesse et La Planète Géante.

19,00 €   Ajouter au panier

Enfer clos

Enfer clos

« Il n'y a jamais de motifs aux enfers qu'on se forge. Seulement des prétextes. »

 

1945.

La porte d'une triste masure se referme sur une fratrie marquée par le malheur et la honte. Bernadette et Suzie ont été tondues pour avoir couché avec l'occupant. Tondues et violées sur la place du village... Putains ! Putains ! Guillaume, le plus jeune, muré dans sa terreur, parle si peu qu'aux yeux de tous il n'est qu'un attardé doublé d'un déserteur. Quant à l'aîné, Clément, il a beau se poser en héros, on devine sous la patine du mensonge une vérité aux couleurs plus troubles...

Et c'est lui, Clément, violent et paranoïaque, qui prend la décision de cloîtrer son petit monde derrière les volets de cette cabane insalubre. Car il faut se protéger des autres, de l'extérieur, de ceux qui ne crient qu'un seul mot en cette période exultante de l'après-guerre : vengeance ! Ainsi débutent quarante années d'un enfermement total, quarante années pour libérer le monstre qui sommeille en chacun, quarante années d'enfer clos...

 

Depuis la sortie de son premier roman, L'Abbé X en 1984, Claude Ecken a publié une vingtaine d'ouvrages, romans, livres illustrés ou même bandes dessinées. Nouvelliste rare, couronné par le prix Rosny Aîné en 2001, il a publié la plupart de ses textes récents dans la revue Bifrost ou les anthologies du Fleuve Noir et des éditions du Bélial' — chez qui on retrouvera bientôt son premier recueil.

Claude Ecken a quarante-neuf ans et vit à Béziers. Enfer clos, livre coup de poing s'il en est, roman d'une maîtrise psychologique époustouflante inspiré d'un fait divers inconcevable, démonte avec lucidité les mécanismes du vernis social sous lequel gronde la bestialité. Terrifiant.

Épuisé  

La Cité du soleil

La Cité du soleil

Paul Grimal a disparu, ne laissant derrière lui qu'un ensemble de notes concernant la Cité du Soleil, cette fabuleuse construction mentale de l'Italien Tommaso Campanella. Des indices convergeant tous vers l'impensable : la Cité du Soleil existerait, quelque part... Mais comment rejoindre une utopie ?

Depuis plus de deux siècles, la dynastie des Bonaparte règne sur le monde. Un règne qui devrait se trouver légitimé par la mission d'exploration que mène l'Aiglon aux confins du Système solaire. À moins qu'un assassinat politique ne bouleverse les plans impériaux...

La Voie Lactée se meurt, dévorée par l'entropie. Pour la myriade de peuples qu'elle abrite, il n'y a aucune alternative. D'autant que cette fin des temps est orchestrée par les Archontes, désireux de vivre l'Apocalypse jusqu'à son terme. Pourtant les Hu, race faible et mineure, refusent l'inéluctable, notamment Hu-Jon, prêt pour la plus folle des odyssées.

Trois aventures historiques, trois épopées philosophiques...

Un temps caché sous le pseudonyme de Michael Rheyss (notamment dans l'anthologie périodique Étoiles Vives, où il débute), c'est sous son véritable nom qu'Ugo Bellagamba publie son premier roman, L'École des assassins (au Bélial'), un manga littéraire co-écrit à la testostérone avec Thomas Day et salué par la critique. Titulaire d'un doctorat en histoire du droit, Ugo Bellagamba a trente ans. Il vit à Aix-en-Provence avec sa femme et leur improbable petit chien, Sirius.

Avec La Cité du Soleil, Ugo Bellagamba nous propose trois textes d'une rare ambition où la science-fiction s'inscrit au cœur même de notre Histoire, quelque part entre Robert Silverberg et Umberto Eco.

15,00 €   Ajouter au panier

Yellow Submarine n° 131

Yellow Submarine n° 131

« C'est qui, ça, Zertzour ?

— Zwertzgour. C'est un spatial.

— Un spatial ?

— Oui, un spatial. Il accompagne le vaisseau depuis près d'une heure T.U. et il veut que nous l'emmenions avec nous. »

J'articule péniblement une réponse embrouillée et très interrogative : « Eh ! C'est quoi, un spatial ? D'où ça sort ? C'est dangereux ? Et puis d'abord, ça n'existe pas. Et comment sais-tu qu'il s'appelle Wergour ?

— Zwertzgour, Maître, Zwertzgour. Il me l'a dit. Il n'est pas méchant, je vous assure, peut-être un peu maladroit, alors il pourrait être dangereux, sans le faire exprès...

— Cette bestiole ? Je n'y crois pas !

— Euh ! Vous n'avez pu voir que les appendices ciliaires des pédoncules de l'extrémité d'une des vingt flagelles des multiples tentacules capteuses d'information qui couvrent son corps. En fait il est au moins cent fois gros comme le vaisseau et pourrait l'écrabouiller en un instant. »

Ernest et les cas métaphysiques, un récit inédit de Jean-Jacques Régnier.

Oubliez les soucoupes volantes et tournoyantes, les complots de men in black et les gnomes grisâtres de Roswell : les extraterrestres sont arrivés sur Terre depuis longtemps et leurs formes sont des plus diverses : serviettes de bain meurtrières, poires dépressives, reptiles anthropophages, poulpes péteurs, érotomanes à pseudopodes, lunettes de toilette voyeuses (et joyeuses). La faune de l'espace ne connaît aucune limite, non plus que les nombreux collaborateurs de la revue Yellow Submarine qui vous emmènent au coeur de l'altérité en passant par les cases SETI, Carl Sagan, John Varley, Walter Tevis, Mary Doria Russell, Andrew Weiner & co.

Yellow Submarine est la plus ancienne revue française de SF et de fantasy en activité.

12,00 €   Ajouter au panier

La Trilogie du minotaure

La Trilogie du Minotaure

La Trilogie du minotaure

L'aventure au temps du dernier des Minotaures...

 

Au cœur de l'île de Crète se niche une vaste forêt interdite aux Hommes. Là, dans cet océan d'arbres millénaires et de collines verdoyantes, festoient et chassent les ultimes représentants de ceux qu'on appelle les Bêtes Centaures, Dryades, Panisci, Telchins... C'est là que vit Eunostos, le dernier des Minotaures, figure emblématique d'un monde voué à disparaître. Publié pour la première fois en un seul volume, la Trilogie du Minotaure fait d'ores et déjà partie des créations majeures de la fantasy, tel Le Seigneur des anneaux ou La Forêt des Mythagos.

 

Thomas Burnett Swann, né en Floride en 1928, nous a quittés en 1976. Il laisse une des œuvres les plus originales du merveilleux. Depuis la Trilogie du Minotaure jusqu'au Manoir des roses en passant par La Forêt d'Envers-monde et de nombreux autres romans encore inédits en France, Swann s'est fait le chantre de la magie ancienne. Son univers, d'une profonde sensualité, est celui des créatures mythologiques et d'une Histoire plus ancienne que la mémoire des Hommes.

Épuisé  

Stairways to hell

Stairways to hell

Ils sont trois, ils se prénomment Thomas. Déchus du Royaume, ils recherchent l'Amour. Le premier est en prison pour un crime raciste qu'il a bel et bien commis. À sa sortie, il fait la connaissance d'une amérindienne qui va lui montrer sa véritable nature. Car cet homme est aussi un loup, qui déambule dans les carcasses automobiles d'Extermination Highway. Le deuxième est médecin urgentiste à Paris. Alors que la crise conjugale guette, il découvre le petit monde interlope des catacombes et de des carrières. Là, il rencontre Maneki Neko, actrice porno et sorcière, grande spécialiste de la transgression. Le dernier est écrivain, du moins c'est ce que croit son entourage. En réalité, il s'agit d'un imposteur hanté par le fantôme de celle à qui il a tout volé, une certaine Eddie qui s'apprête à le guider jusqu'aux escaliers qui descendent vers l'enfer.

Thomas Day a trente et un ans. Né et vivant à Paris, on lui doit une bonne demi-douzaine de romans, dont L'Instinct de l'équarrisseur où il transforme Sherlock Holmes en psychopathe, et La Voie du sabre où l'on suit l'odyssée du rônin Miyamoto Musashi et de son élève dans un Japon qui ne fut jamais. Son dernier ouvrage L'École des assassins (écrit en collaboration avec Ugo Bellagamba) est une brillante tentative de manga littéraire. Étrangers à toute concession, ultra-violents, pornographiques, les trois longs récits de Stairways to Hell sont à l'œuvre naissante de Thomas Day ce que Les Livres de sang sont à celle de Clive Barker — un summum de brutalité.

13,00 €   Ajouter au panier

SF 2000-2002

SF 2000-2002

Vous êtes ici, quelque part sur Terre, la troisième planète d'un minuscule système solaire de la Voie Lactée, aux environs du Bras de Persée... Vous êtes chez vous, en voyage, sur la plage, au travail, dans le métro, une librairie, le train, le Faucon Millénium, ici, demain, loin... Et soudain, par-delà l'horizon, voici qu'arrivent... les dix meilleurs récits de science-fiction des deux années passées, dix aventures aux couleurs de l'ailleurs, dix récits au cours desquels vous verrez révélés les mystères du Huitième Registre, vous glisserez le long de la méridienne des songes à bord d'un vaisseau aux dimensions d'un monde, vous lutterez pour l'avènement de la République vers les confins de Saturne. A moins que vous ne préféreriez convaincre le monde que l'invasion a déjà commencé... le jour de la finale de la coupe du monde de football ! Ouvrez le coffre du futur, ses jouets sont éternels...

17,00 €   Ajouter au panier

Atomic Bomb

Atomic Bomb

(Réunion commerciale au Bélial', ambiance café noir, cendriers qui dégueulent, big boss légèrement crispé :)

« Alors, le succès de l'été ?

— Atomic Bomb de David Calvo et Fabrice Colin.

— C'est quel genre ?

— C'est une sorte de roman de science-fiction hommage à la Beat Generation avec des surfers bourrés au LSD, des écureuils londoniens, des extraterrestres en forme de poire et des rats en guerre contre Nintendo.

— Ah, quand même... Et on a une accroche « grave » pour ça ? Un truc qui arrache à donf' ?

— Si je devais définir Atomic Bomb en une phrase, je dirais que c'est un Fantasia post-moderne mis en musique par Marylin Manson et filmé par Terry Gilliam sous speed.

— Eh ben, on n'est pas dans la merde... »

Accrochez-vous à votre DiscmanTM et à votre planche de surf, enfilez un short et un joli t-shirt bariolé, faites le plein d'herbe-qui-fait-rire, car rien ne vous a préparé a Atomic Bomb !

David Calvo a été kidnappé par les extraterrestres de la corporation californienne Walt Disney à Roswell en 1947 ; les petits gris ont fini par nous le rendre en 1974 (ils n'en voulaient plus). Depuis, l'animal n'a cessé de grandir et avec lui son oeuvre. On lui doit plusieurs nouvelles et un fabuleux roman : Wonderful.

Fabrice Colin a deux ans de plus que son comparse atomique. Il a signé une dizaine de romans dont le remarqué car remarquable : Or not to be.

Fab' et Dave vivent dans la région parisienne, qu'ils espèrent pouvoir quitter un jour. Ils aiment les Préraphaélites, Tex Avery, Richard Brautigan, William Shakespeare, Londres, Los Angeles et le rock indépendant. Atomic Bomb est leur premier roman en collaboration.

« On a l'accroche pour le quatre de couv', boss ! Et ça le fait « grave », c'est de la bombe !

— Dites toujours, au point où on en est...

— Atomik' ta Mère ! »

10,00 €   Ajouter au panier

La Lumière des morts

La Lumière des morts

L'homme-Afrique s'éveille, l'heure du carnage a sonné !

Ils sont trois. Trois épaves échouées dans un des nombreux parcs animaliers de cette Afrique en fin de course. Trois gardes dont le rôle se limite à mesurer la déchéance des animaux qu'ils sont censés protéger, sauvegarder. Il y a Bongo, qui pue comme une charogne recuite par le soleil, qui ne parle pas, ou si peu, mais qui sourit, ça oui. Il y a Lhar, l'Allemand, imbibé du matin au soir, une outre d'alcool qui, bien que titubante, parvient encore à bander... Et il y a Dunkey, l'homme trouble au passé chirurgical. Un passé lancé à ses trousses, dont il mesure l'inexorable progression.

Et voici qu'arrive l'homme-Afrique, le tueur d'assassins qui, au loin, devine sa prochaine destination : cette Europe grise des blancs propres. Il est l'homme-rhinocéros, tout auréolé de cette étrange lueur bleutée que Bongo appelle la lumière des morts.

Préparez-vous...

Il approche.

Âgé d'une quarantaine d'années, Thierry Di Rollo est l'auteur de plusieurs dizaines de nouvelles, publiées notamment au Fleuve Noir et chez Denoël, mais aussi dans la revue Galaxies. Ses deux premiers romans, Number nine et Archeur (Encrage), ont, à cause de leur noirceur sans concession, déchaîné la critique et soulevé une virulente polémique. On dit de son œuvre qu'elle est cruelle, dure, violente... Convenons-en : c'est en dessous de la vérité.

Avec La Lumière des morts, Thierry Di Rollo nous entraîne au cœur des ténèbres, au plus profond d'une Afrique moite et sur les franges d'une Europe aux âmes sèches et cassantes. Pour un voyage au bout de l'enfer...

12,00 €   Ajouter au panier

Étoiles vives 9

Étoiles vives 9

La femme est l'avenir de l'homme

Une nuit comme une autre à la Factory où Andy Warhol et sa suite s'amusent, se droguent et boivent du champagne à en crever. Une nuit comme une autre ? Pas si sûr... Un étranger est là, un gitan qui fait signer tous les convives sur un joli livre. Un gitan... ou le Roi des Aulnes ?

Carol a réussi ! Elle a remonté le temps jusqu'en 1956. Son but ? Faire la connaissance de Sara Baxter Clarke afin de récupérer un article inédit qui ferait le point sur... la technique du voyage dans le temps.

Sur la Station Teichman, le Père Dorothy prône le renversement des sexes, les femmes deviennent des hommes et les hommes se noient dans les paradis artificiels du sauna neural. Jusqu'à ce qu'un esclave sexuel, mi-femme mi-oiseau, fasse son apparition...

Nouvel Eden est un monde-jungle peuplé d'oursons tout ce qu'il y a de mignons. Plutôt chouette, non ? Jusqu'à ce qu'ils décident de se suicider peu après l'arrivée du colon Josh Viner. Comment empêcher un auto-génocide planétaire ? Une question à laquelle Viner va devoir répondre, et rapidement.

Pour son tout dernier volume, l'anthologie périodique Étoiles Vives explore de nombreuses facettes de l'humain dans un sommaire cent pour cent féminin. Avec en vedette l'autrice américaine Elizabeth Hand, à qui l'on doit le très étrange roman L'Éveil de la Lune, et qui nous offre ici deux longues nouvelles, l'une relevant de la fantasy, l'autre de la science-fiction — deux textes « coups de poing » qui naviguent aux frontières de l'horreur.

Elle est accompagnée par trois françaises de grand talent — Léa Silhol pour « Xolotl », Sylvie Lainé pour « La Mirotte », et Marie-Pierre Najman pour « Danse avec les morts » — ainsi que par une nouvelle venue californienne, Ellen Klages, dont le texte « Filles du voyage » fut sélectionné aux prix Hugo et Nebula. Quant à notre amie Molly Brown, déjà au sommaire du premier numéro d'Étoiles Vives, elle clôt ce volume avec un récit poignant et explosif.

12,00 €   Ajouter au panier

L'École des assassins

L'École des assassins

Bienvenue à Hong Kong, à l'heure de la curée !

Hong Kong 2023. Une guerre oppose les triades de la Sun Yee On à Voyager Concept, transnationale spécialisée dans la conquête spatiale et le génie génétique. Au sein de cette entreprise, Marion Strauss a une vision : l'école des assassins. Un groupe de quarante enfants qu'il va former aux arts du meurtre et de la guerre, qu'il va bio-améliorer jusqu'à transcender l'humain. Parmi eux : Ryu, l'Acrobate ; Cassandre, dotée d'une mémoire totale ; Peter, le Samouraï ; Terri, le Phénix, condamnée à renaître de ses cendres. Parce que Jon Holkaï, son mentor, lui a enseigné le bushido, Peter va refuser sa charge d'assassin et se dresser contre Marion Strauss. Une guerre se prépare ; chacun devra choisir son camp.

Avec L'Ecole des assassins, Ugo Bellagamba et Thomas Day rendent hommage aux mangas télévisuels et aux super-héros de leur adolescence : Wolverine, X-men et autres Ken le survivant.

Thomas Day est né en 1971, dans cette belle ville de Paris où il réside actuellement au-dessus des catacombes et de leurs six millions de squelettes. En quelques années, il s'est imposé comme l'auteur le plus violent, le plus éprouvant de l'imaginaire francophone. On lui doit une cinquantaine de récits, un recueil de nouvelles, Sympathies for the devil, ainsi que quatre romans au Bélial' et chez Mnémos, dont Rêves de guerre.

Ugo Bellagamba, titulaire d'un doctorat en histoire du droit, a publié sous le pseudonyme de Michael Rheyss un texte remarqué car remarquable : L'Apopis républicain. Il a 29 ans et vit à Aix-en-Provence avec sa femme et Sirius, un improbable petit chien.

L'École des assassins est leur première collaboration.

12,00 €   Ajouter au panier

Pandémonium

Pandémonium

Vidocq contre l'outre-espace !

 

Paris, 1832.

 

Un cortège de créatures buveuses de sang, le Pandémonium, s'abat sur une capitale en proie à la terreur. Au milieu d'un carnage surnaturel et sans précédent, Frédéric Maupin, jeune écrivain sans le sou, tente de survivre dans une cité qui ploie sous l'odeur du sang. Et quand deux policiers viennent le tirer de sa mansarde au beau milieu de la nuit, il est loin de se douter de ce qui l'attend... Bien malgré lui, il sera propulsé dans la tourmente d'une aventure qui le conduira à s'associer avec le célèbre patron de la Brigade de Sûreté, ancien bagnard, voleur, corsaire, marchand, évadé et indicateur, une figure déjà légendaire : Eugène-François Vidocq. Ensemble, de Besançon et sa citadelle fortifiée par Vauban jusque dans les catacombes et le ciel de Paris, ils lutteront contre le Prince et son Pandémonium pour sauver la terre d'une ère de ténèbres. Cet affrontement de titans les mènera au bout du cauchemar, en Terra Incognita...

 

Né en 1970 en Franche-Comté, Johan Heliot publie ses premiers textes professionnels en 1999 aux éditions du Bélial' et dans les anthologies du Fleuve Noir. Ses univers au substrat historique solide, servis par un sens de l'épique issu de la grande tradition du roman populaire, ont convaincu un large public, lui garantissant le statut d' « auteur le plus prometteur du moment ».

 

Après La Lune seule le sait, salué par le prix Rosny aîné 2001, puis Reconquérants, Pandémonium est le troisième roman de Johan Heliot, une histoire aux frontières du steampunk et du fantastique dans un XIXe siècle hésitant entre Empire et République, où les créatures les plus improbables s'affrontent sans merci, et où les plus impitoyables ne sont pas forcément les moins humaines.

Épuisé  

Les Cinq derniers contrats de Daemone Eraser

Les Cinq derniers contrats de Daemone Eraser

Quand on aime, on ne compte pas. Une femme. Cinq meurtres.

 

Depuis le coma irréversible de sa femme Susan, la vie de Dœmone Eraser n'a plus aucun sens hors de l'Arène. Là, il élimine ses adversaires devant des milliards de spectateurs avec la rage d'un homme qui a tout perdu.

 

Alors qu'il contemple le corps de Susan dans son caisson d'animation suspendue, un Alèphe, un guerrier du temps, lui propose un pacte terrifiant : « Je peux faire revenir votre épouse d'entre les morts, faire en sorte que vous puissiez vivre de nouveau avec elle. En échange, vous tuerez cinq fois pour moi. Pas d'enfant, pas d'innocent. » Parce que son amour confine à la folie, Dœmone accepte ce marché. Aidé par ses gardes du corps, Obushiro Kimoko et l'homme-chat Gilrein, il peut entamer son odyssée sanglante. Elle les mènera de la guérilla urbaine qui ravage le Guatemala jusqu'à l'océan déchaîné de la planète Vérine, où ils affronteront dans un combat à mort le Kaïlinh — un prédateur de dix milles tonnes.

 

Des déserts du Moyen-Orient aux badlands du Nevada, des montagnes des pays de l'Est aux îles d'Ecosse, Thomas Day n'a pas cessé de voyager ces dernières années, principalement dans des endroits arides et sauvages. De ces voyages et d'autres — immobiles — , il a ramené une cinquantaine de récits, publiés non seulement au Fleuve Noir mais aussi dans la revue Bifrost. Des textes qui se caractérisent souvent par leur extrême violence et toujours par une propension avouée à mélanger les genres.

 

Quelque part entre La Guerre des étoiles de George Lucas et La Horde sauvage de Sam Peckinpah, Thomas Day nous offre, avec Les Cinq derniers contrats de Daemone Eraser, un space opera moderne rythmé par des scènes d'action apocalyptiques.

Épuisé  

Homme qui parle

Homme qui parle

Crystal se doute depuis toujours que son père, Homme qui parle, le meilleur mécano de tout le Kentucky, est un sorcier. Sur son gros tracteur John Deere vert et jaune, un engin qui n'est pas sans évoquer le croisement d'une sauterelle et d'une locomotive, elle s'apprête à planter son tabac quand son père disparaît, poursuivi par une femme des plus étranges.

 

Crystal se lance alors à sa recherche en compagnie de Williams, à travers les montagnes et les villes en flammes d'une Amérique magique. Un territoire parallèle où le Mississipi se prélasse au fond d'un terrible canyon... Crystal et Williams iront jusqu'au bout du monde, jusqu'à la fin des temps !

 

Road story féerique, ode lyrique aux merveilles de l'automobile et des highways, Homme qui Parle offre une vision pour le moins originale du grand territoire américain. Jamais, depuis Roger Zelazny, la fantasy ne s'était faite aussi libre, aussi surprenante.

 

Tout à la fois politiquement engagé (il n'a pas voté pour « Junior j'aime-la-peine-de-mort ») et passionné par les mythes nord-américains, Terry Bisson est né en 1942 à Owensboro, au Kentucky, et vit aujourd'hui à New York. Son œuvre, tendre et pimentée, se compose de plusieurs romans et de nombreux récits (dont Le Jour où les ours ont découvert le feu, récompensé par une kyrielle de prix : Nebula, Hugo et Sturgeon Memorial Award). Il a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire 2000 pour sa nouvelle meucs.

 

À lire, du même auteur, le roman Voyage vers la planète rouge, joli mélange de hard-science et d'humour, chez Bifrost/Étoiles Vives, évidemment !

Épuisé  

Voyage vers la planète rouge

Voyage vers la planète rouge

Hollywood kidnappe Mars ! Ca va filmer...

 

Depuis la grande Récession qui a vu la faillite des gouvernements et de leurs administrations, l'exploration spatiale n'est plus qu'un rêve oublié... La NASA et l'US Navy ont été cédées à des multinationales, tout comme le parc de Yellowstone (certes en piteux état) et à peu près tout le reste du Monde Libre.

 

Le Mary Poppins, un vaisseau spatial destiné à conquérir Mars, dort quelque part en orbite... jusqu'à ce qu'un producteur malin décide de s'approprier la planète rouge : de bien belles images en perspective ! Entièrement financée par Hollywood, avec à son bord deux stars pour le moins nécessaires, et une caméra révolutionnaire, la mission ne sera pas sans encombres ni surprises. Et qu'importe les quelques tracas en cours de route, passager clandestin y compris...

 

The show must go on !

 

Voyage vers la planète rouge est le roman de SF le plus fun-marrant-délirant et-même-qu'on-rigole, depuis Martiens go home !.

 

Il fallait une sacrée dose d'imagination et d'irrévérence pour concocter un tel mélange : la rigueur de la hard science alliée à la satire piquante digne d'un enfant de Voltaire. Tout à la fois politiquement engagé (il n'a pas voté pour « Junior j'aime-la-peine-de-mort ») et passionné des mythes du grand territoire nord-américain, Terry Bisson est né en 1942 dans le Kentucky. Son oeuvre, tendre et pimentée comme la cuisine tex-mex, se compose de plusieurs romans et de nombreux récits (dont Le jour où les ours ont découvert le feu, récompensé par une kyrielle de prix : Nebula, Hugo et Sturgeon Memorial Award). Il vient de recevoir le Grand Prix de l'Imaginaire pour sa nouvelle Meucs. Son chef d'oeuvre est sans doute le roman de fantasy Homme-qui-parle, chez Bifrost/Etoiles Vives, évidemment !

Épuisé  

Yellow Submarine n° 130

Yellow Submarine n° 130

Quelles sont ces créatures mystérieuses aperçues après un crime sanglant, noirâtres avec des visages de clowns ? Tom s'en moque : il danse tout nu dans les bois de Mount Davidson, chantonnant un air bizarre et prenant. Et Nadia rit. La folie de Tom contamine son entourage, transformant les rocs en nuages dorés, l'herbe en toison de castor, les arbres en nymphes anorexiques. Le rêve n'est jamais loin.

À deux pas de Silicon Valley, Philippe se perd dans ses délires informatiques, il a quitté notre vie ordinaire. Pour Vic et Terry il en est tout autrement, la vie est belle et tendre jusqu'à ce que le folie cybernétique, la jalousie s'en mêlent.

Sacré Dyonisos : après des siècles de sommeil éthylique, le voici qui se réveille en plein San Francisco. Qu'à cela ne tienne : les alcools y sont également excellents. Trouvera-t-il là le but de sa si longue quête ? Pour le savoir vous devrez le suivre à vos risques et périls.

De Jack London à Notre-Dame des ténèbres de Fritz Leiber, des Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin aux arcologies de William Gibson, en passant par Pat Murphy, Ambrose Bierce et Jonathan Lethem, on ne compte plus les oeuvres et les écrivains inspirés par la ville de la porte d'or. Au sommaire de ce dossier complet : articles touristiques et historiques ; guide de shopping culturel ; panorama du paysage télévisuel en Californie ; visite de l'étonnante et immense Llanda Villa, que sa propriétaire ne cessa jamais d'agrandir et de transformer ; études sur Fritz Leiber et sur R.D. Milne ; excursion dans les rues de San Francisco au XXI° siècle ; lectures californiennes et nouvelles inédites de Bruno B. Border, Dominique Warfa et Fabrice Colin.

Yellow Submarine est la plus ancienne revue française de SF et de fantasy en activité.

10,52 €   Ajouter au panier

En approchant de la fin

En approchant de la fin

...This is the end, my friend, my only friend...

Alors que les émeutes ravagent NewYork et le reste du monde occidental, que la première mission humaine s'apprête à revenir de Mars, la chanteuse Martha Nova attend la mort dans le meilleur hôtel de la ville, en compagnie de son fils et de son compagnon, Robert Duke. Comme Cassandre, Martha Nova est maudite ; elle voit l'avenir. Un avenir de ruines, de désespoir qui la pousse à l'indifférence. Elle sait que la fin approche, elle sait qu'elle va mourir ici, dans cet hôtel... Et quand son ancien manager Abe Levett, visiblement effrayé, insiste pour la rencontrer, elle n'a que trois mots à la bouche : « que sera sera »...

En approchant de la fin est le premier roman d'Andrew Weiner publié en France. Une fin du monde douce-amère comme vous n'en avez jamais lue, qui n'est pas sans rappeler les chefs d'oeuvre de Walter Tevis et Theodore Strurgeon...

L'écrivain Andrew Weiner, né en 1949 à Londres, mais vivant au Canada, a débuté dans les pages de l'anthologie de Harlan Ellison, Again, Dangerous Visions. Depuis, ses nouvelles paraissent outre-Atlantique sur des supports aussi variés que F & SF, ou Asimov's. Son premier roman, Station Gehenna ets paru aux Etats-Unis en 1987. Il signe également des scénarios pour les séries télé fantastiques The Twilight Zone et Tales from the Darkside. Les éditions Bifrost/Etoiles vives ont déjà publié deux recueils de l'auteur : Envahisseurs ! et Signaux lointains. Ses nouvelles apparaissent aussi au sommaire de Privés de futur, Etoiles vives n°6 et Invasions 99.

12,00 €   Ajouter au panier

Sympathies for the devil

Sympathies for the devil

Rentrez chez vous ! C'est la fin du monde.

 

Darrell Jhune n'a pas hésité à venger sa femme ; cela lui vaut d'être médaille de bronze dans l'Horror News de la semaine. Mais dans un monde pré-apocalyptique sur lequel règnent douze « dragons renversés », gare à l'Erreur...

Depuis des années, Paul of Perth, duc du Dragonshire, combat le cercle de ténèbres qui broie la réalité et étrangle la Grande-Bretagne... Et voilà que la Reine requiert sa présence à Londres, pour tuer et, dans le sang versé, sauver le monde...

22 novembre 1963... Trois hommes traverse le Texas en camionnette. Seul petit problème, ils viennent d'assassiner le président des Etats-Unis, convaincus qu'il s'agissait d'un extraterrestre.

Il est Loki, le démon aux yeux de lumière. Assis dans sa Porsche sanglée sur le dos d'un dragon, il vole vers l'ancienne Chine tout en écoutant les Rolling Stones. Et il imagine que ça pourrait être pire, après tout il reste encore quelques survivants sur Terre, au milieu des décombres... Dont une femme, Cybèle.

 

Des déserts du Moyen-Orient aux badlands du Nevada, des montagnes des pays de l'est aux îles d'Ecosse, Thomas Day n'a pas cessé de voyager ces dernières années, principalement dans des endroits arides et sauvages. De ces voyages et d'autres — immobiles —, il a ramené une cinquantaine de récits, publiés non seulement au Fleuve Noir mais aussi dans la revue Bifrost. Des textes qui se caractérisent tous par leur extrême violence et une propension avouée à mélanger les genres. Sympathies for the devil est le premier recueil de l'auteur. En attendant un roman de fantasy écrit en solo, Rêves de guerre ; un roman de science-fiction en collaboration avec Michael Rheyss, L'école des assassins ; et un recueil de nouvelles fantastiques, Stairways to Hell.

Thomas Day a 28 ans et vit à Paris, quelque part au-dessus des catacombes et de leurs six millions de squelettes.

Épuisé  

Étoiles vives 8

Étoiles vives 8

Pour l'amour de Cecily Walker, Alan Strong dérobe une bicyclette à explorer le temps et plonge dans le passé rejoindre sa belle ! Encore faut-il viser juste...

Au coeur de Londres, un simple restaurant chinois, et une petite vieille, peuvent cacher de terrifiants secrets ! Attention, Grand-mère Wu est partie en guerre contre les gangs. Et l'adversaire le plus dangereux n'est pas toujours celui qu'on croit.

Une chose est immuable : quand un mutant camé au S commence à brouiller la réalité, c'est toujours moi qu'ils envoient dans le vortex pour remettre les choses en place. Pourquoi ? Parce que je suis globalement invariant d'un univers parallèle à l'autre. Ah, j'oubliais juste un petit détail : ils me surnomment l'assassin infini...

Terminées les Bermudes, démodées les Seychelles, de nos jours, le nec plus ultra en matière de tourisme se trouve tout à côté de chez nous, quelque part en Méditerranée : l'Atlantide. Un peu humide, mais terriblement exotique.

Américaine installée à Londres, Molly Brown a troqué la profession de comique pour celle d'écrivain — mais sans rien perdre au passage de son humour à la fois acerbe et tendre. Nous vous proposons de découvrir cette autrice turbulente, aussi à l'aise dans le fantastique moderne, la fantasy ou la science-fiction, au travers d'une étude, d'une bibliographie et de deux nouvelles (dont l'une a reçu le prix de la British Science Fiction Association).

L'assassin infini, l'une des meilleures nouvelles de Greg Egan, La sagesse de cette bonne vieille Terre de Michael Swanwick, ainsi que des textes de Dominique Warfa, Phil Masters et David Marusek (découvert avec L'Enfance attribuée) complètent cette sélection.

Les auteurs d'aujourd'hui et de demain animent Étoiles Vives !

L'anthologie 100% rêve et dépaysement.

10,52 €   Ajouter au panier

Privés de futur

Privés de futur

Votre vie de star n'a jamais été aussi ennuyeuse, les caresses bucco-génitales de « Miss Japon » et la plastique de « Miss Chili » finissent par vous gonfler... Alors pourquoi ne pas jouer au « Shootin' Paparazzi ! »

Ces derniers temps, je me fais appeler Herbert West Lovecraft et je suis plutôt sur une grosse affaire... coincé entre un cadavre dans une baignoire et des types qui passent leur temps à crier des trucs imprononçables du genre « Ktu-Lu ».

A Hollywood, un homme répondant au signalement du réalisateur Preston Sturges a été retrouvé mort. Mais Preston Sturges se trouve à son domicile, vivant...

Mungo Park, détective de l'étrange spécialisé dans les fantômes, est de retour à Vyenna. Et voilà qu'une belle jeune femme, sans doute fatale, l'engage...

Vous trouvez dans une benne à ordures le corps d'une petite fille dont on a coupé un bras et la tête. Horrible. Mais n'est-ce pas pire quand le policier chargé de l'enquête vous explique qu'il s'agit simplement d'un déchet hospitalier ?

Une bouteille de whisky bas-de-gamme dans la poche droite du trench-coat, la cigarette au bec, rien n'a changé pour les privés, les flics, du futur : kidnapping, disparitions, meurtres, magouilles, corruption... Sauf que là, clones, sectes étranges, extraterrestres et autres robots s'en mêlent.

22,71 €   Ajouter au panier

Yellow Submarine n° 129

Yellow Submarine n° 129

Depuis toujours, Sophie rêve d'une ville étrange abritant une librairie riche de toutes les œuvres que les grands auteurs auraient pu écrire. Mais voilà que Le Paradis des Livres annonce sa fermeture prochaine…

Mais qui peut bien avoir assassiné un bonhomme de neige ? C'est ce que se demande Mister Blink, le plus grand détective enneigé ! De l'indic écureuil au bonhomme de neige simple d'esprit, de la pelouse à la cabane à outils, tous les lieux du crime seront ratissés à la recherche d'indices…

Rien ne va plus en Sarengard : un assassin mystérieux utilise une magie inconnue pour décimer les rangs de la noblesse. Mais qu'est-ce qui peut bien lier les trois victimes : un chef palefrenier, le fils aîné d'une famille de grands bourgeois, et la fille cadette d'un petit baron ?

Les chemins de la fantasy, les sentiers de la Faërie, grimpent les collines, serpentent au milieu des herbes folles et sous les étoiles complices. Ils sont rêves, secrets et magie.

Au sommaire de ce dossier, un entretien avec Charles de Lint, des articles de Steven Brust et Terry Windling, une rencontre avec le grand illustrateur de la Faërie : Brian Froud (collaborateur des films de Jim Henson et auteur de nombreux recueils d'illustrations féériques). Et de nombreuses chroniques vous permettant de découvrir ou de mieux connaître le meilleur de la production livresque en fantasy, commentée par certaines de ses plus fines plumes.

Yellow Submarine est la plus ancienne revue française de SF et de fantasy en activité.

10,52 €   Ajouter au panier

Étoiles vives 7

Étoiles vives 7

Le 12 janvier 2018, le visage du Monde a changé. Les différents courants de pensée — philosophiques, politiques, religieux — se sont matérialisés en attracteurs, des zones qui tentent de vous piéger comme le ferait un trou noir et menacent à jamais votre libre arbitre...

La téléportation, c'est le pied ! Vous n'êtes qu'une information, vous voyagez instantanément et à l'arrivée l'information redevient tissus et mémoire. Cependant... la copie est-elle à 100% fidèle à l'original ? Et surtout, que deviennent les corps rendus inutiles ?

Au début, ce n'est qu'une simple opération chirurgicale pour sauver un enfant victime d'une tumeur au cerveau ; mais voilà que l'expérience prend des allures de cauchemar quand des milliers de personnes se réveillent dans la tête dun jeune patient. Ah, que de raisons d'être heureux !

Le message est parvenu sur Terre : il existe quelque part, sur une planète océane, une civilisation intelligente. Et si ce message était destiné aux dauphines plutôt qu'aux humains ?

Greg Egan, né en 1961, n’a eu besoin que de dix ans, quarante nouvelles et cinq romans, pour faire exploser les thématiques de la science-fiction. Ce précurseur venu du pays des kangourous est notamment l’auteur de La Cité des permutants. Mais (comme tant d’autres) c’est dans le domaine de la nouvelle qu’il impose la pleine et entière puissance de son talent. Au sommaire de ce numéro deux récits de cet auteur et une longue étude de Philippe Boulier pour comprendre pourquoi la science-fiction n’est plus la même depuis l’arrivée de Greg Egan.

Michael Rheyss, Laurent Queyssi et À l’image des dinosaures de James Patrick Kelly (prix Hugo 1996), complètent cette sélection.

Les auteurs d’aujourd’hui et de demain animent Étoiles Vives ! L’anthologie 100 % rêve et dépaysement.

10,52 €   Ajouter au panier

SF 99 : les meilleurs récits de l'année

SF 99 : les meilleurs récits de l'année

Vous êtes ici, quelque part sur Terre, la troisième planète d'un minuscule système solaire de la Voie Lactée. Vous êtes chez vous, en voyage, sur la plage, au travail, dans une rame de métro, la station MIR, là ou ailleurs...

 

Et soudain, loin, très loin, voici qu'arrivent...

 

...Les dix meilleurs récits de science-fiction de l'année écoulée, dix aventures démesurées au cours desquelles vous affronterez Jack l'Eventreur dans un Londres parallèles, où vous rencontrerez les singes sculpteurs de la cité de la Faille, où vous lutterez contre les Hiffiss et leurs terribles analogues.

 

A moins que vous ne dansiez le Rock'n'Roll avec Honoré, le cochon transgénique...

 

Déchiffrez le futur, vous n'en reviendrez pas !

12,04 €   Ajouter au panier

Étoiles vives 6

Étoiles vives 6

Un nouveau groupe vient d'arriver dans les bacs des disquaires : Plan Ten, dont le succès est phénoménal, surtout depuis que certaines autorités assurent que leur musique s'avère dangereuse pour la santé mentale...

Un écrivain pour la jeunesse aperçoit un ange sur un banc, en plein San Francisco. S'ensuit une quête de l'amour éternel, une poursuite à travers l'une des plus belles villes du monde.

Et si une nouvelle race dominante apparaissait sur Terre, prenant racines dans les meurtres qui ont ensanglanté Londres en 1888 ; qu'arriverait-il aux sociétés modernes ? Pourraient-elles lutter contre des êtres qui ont assimilé l'astuce fondamentale du cancer ?

En l'Art Un, notre armada d'un million d'astronefs est arrivée pour coloniser et revendiquer pour patrie l'oeil de cette sauterelle géante sur laquelle nous vivons désormais. C'était une entreprise probablement impossible, condamnée à l'avance. Mais nous étions alors une race jeune et vigoureuse...

Andrew Weiner, auteur né en Angleterre mais vivant au Canada a signé deux romans (dont un à paraître chez Bifrost/Étoiles Vives) et une bonne cinquantaine de nouvelles. Ses textes, dans la grande tradition de Theodore Sturgeon et Fredric Brown, explorent toujours avec humour et tendresse les notions d'altérité, de succès, de folie. Deux récits, un entretien et une bibliographie commentée vont vous permettre de faire réellement connaissance avec cet auteur attachant.

Des récits de Mike Conner (Chien d'aveugle, prix Nebula), André-François Ruaud, Brian Hodge et une nouvelle hallucinée de Michael Swanwick : Sauterelle, notre mère, complètent cette sélection.

Les auteurs d'aujourd'hui et de demain animent Étoiles Vives ! L'anthologie 100 % rêve et dépaysement.

10,52 €   Ajouter au panier

Invasions 99

Invasions 99

Quand H.G. Wells et Sherlock Holmes se rencontrent dans un Londres ensanglanté par Jack l'Eventreur, de quoi peuvent-ils bien parler ? Mais, des habitudes singulières des guêpes, évidemment...

Dans le village, tout le monde a été violé par les extraterrestres... Ca vous fait rire ? On voit bien que vous ne faites pas partie des victimes.

Et si des marchands extraterrestres arrivaient le jour de la finale de la coupe du monde de football et repartaient le soir-même, passant là juste pour nous proposer un truc qui, visiblement, ne sert à rien. À votre avis, qui s'en apercevrait ?

Les rangers du Texas, ce sont de vrais durs : ils se parfument à la téquila, mangent du plomb chaud. Alors autant vous prévenir, vos quelques martiens verdâtres à la con vont passer un mauvais quart d'heure.

Dix-sept récits débordants d'humour et de paranoïa, peuplés de créatures extraterrestres tantôt belliqueuses, tantôt sympathiques, de men in black et autres défenseurs du Grand Secret.

19,66 €   Ajouter au panier

Yellow Submarine n° 128

Yellow Submarine n° 128

Entrez, entrez ! Nos Abris sont là pour ça... Venez sirotez des cocktails Bombardier en appréciant l’Esprit du Blitz : goualeuses, conversations, swing, tumulte, hurlements de sirènes... Tout y est, la Guerre n’a pas quitté Londres.

Paul of Perth, duc du Dragonshire, est rappelé en hâte à Buckingham Palace : un cercle de ténèbres broie la Grande-Bretagne et la Reine a besoin de lui. Au sein des murs lézardés du palais royal et dans un des bordels d’Oxford Street, va se jouer le sort de l’humanité.

Du Sherlock Holmes de Conan Doyle au Jerry Cornélius de Michael Moorcok en passant par Dracula, Peter Pan ou John Steed, on ne compte plus les grands personnages de science-fiction, du polar, du fantastique et de la fantasy qui ont pris corps dans Londres — le plus fascinant réservoir d’idées de romans et de nouvelles qui ait jamais existé.

Ainsi, pour ne pas vous perdre dans la plus grande capitale d’Europe, nous vous proposons un dossier complet.

Au sommaire : guide de shopping pour les amateurs de littérature de l’imaginaire ; entretiens avec un enfant terrible des lettres britanniques, Iain Sinclair, et avec une Américaine installée à Londres, Molly Brown ; études sur Mother London de Michael Moorcock et sur From Hell d’Alan Moore ; visite guidée du Londres uchroniques inventé par William Gibson et Bruce STerling ; expédition à Soho by night par Neil Gaiman ; nouvelles de Kim Newman et Thomas Day : vous saurez tout sur la capitale de l’imagination !

Yellow Submarine est la plus ancienne revue de SF & fantasy en France. Voici son n° 128.

10,52 €   Ajouter au panier

Étoiles vives 5

Étoiles vives 5

Grâce aux progrès de la science, Simon et Lucie vont vivre une jolie histoire d'amour à durée limitée. Mais... attention aux effets secondaires !

Panique à la bibliothèque ! Un nouvel ouvrage, un petit teigneux prénommé Dune, soupçonne que les rapports livres / humains ne sont pas exactement ceux que l'on veut faire croire à ses semblables.

À quoi pense Picasso quand il donne 500 francs à un étudiant des beaux-arts pour que celui-ci se rende à Madrid afin d'observer un tableau de Greco : Les Toits de Tolède. Et si Picasso n'était pas un simple peintre, mais plutôt un magicien...

Comme le Bord du monde se trouvait juste derrière la voie de chemin de fer et que la journée était brûlante de poussière et d'ennui, Peggy, Russ et Donna décidèrent d'aller voir ce que pouvait bien cacher ce P... de gouffre.

L'homme a été retrouvé noyé au milieu de son salon. Etrange. Mais plus étrange encore : au mur se trouve accrochée la carte d'un pays qui n'existe pas.

Michael Swanwick – l'un des meilleurs stylistes de la SF américaine – a reçu une kyrielle de prix littéraires, le Nebula pour Station des profondeurs (J'ai Lu), le World Fantasy Award pour Radio Waves (Etoiles Vives N°2), le Theodore Sturgeon Award pour Le Bord du monde (dans ce numéro). Nous vous proposons ici de découvrir cet auteur inclassable, avec deux textes, une étude de Philippe Boulier et une bibliographie complète.

Des récits de Jean-Jacques Girardot, Andrew Weiner, Michael Rheyss, Patrick Eris, Marie-Pierre Najman et Emmanuel Levilain-Clément (le lauréat du prix Infini 1998) complètent cette sélection.

Les auteurs d'aujourd'hui et de demain animent Étoiles Vives ! L'anthologie 100 % rêve et dépaysement.

10,52 €   Ajouter au panier

  1 2 3 4 5 6  

En précommande

Le Fini des mers

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 90
PayPlug