Connexion

Thomas DAY

Photo de Thomas DAY

On doit à Thomas Day une bonne dizaine de romans, où il réinterprète avec brio mythes et mythologies, ainsi qu’une quarantaine de nouvelles, publiées pour part dans Bifrost. Ses romans, souvent courts et brutaux, et sous forte influence cinéphilique, ont tendance à faire couler l’hémoglobine.

Dans L’Instinct de l’équarisseur, il transforme Sherlock Holmes en psychopathe ; les deux tomes de La Voie du Sabre et La Maison aux fenêtres de papier emmènent le lecteur dans un Japon rêvé qui n’a jamais été ; Le Trône d’ébène, couronné par le prix Imaginales 2008, revisite de manière épique la vie de Chaka, roi des zoulous. Chez ActuSF, il a participé à plusieurs anthologies et signé un recueil de nouvelles décapant : This Is Not America. En 2013 et 2014, il obtient coup sur coup le Grand Prix de l’imaginaire pour son roman Du sel sous les paupières et le recueil Sept secondes pour devenir un aigle. Ses dernières parutions en date au Bélial’ sont sa participation au beau-livre Gotland, dont il signe l’un des textes, et Dragon, paru en 2016 dans la collection « Une heure-lumière ».

Côté BD, Thomas Day a signé les scénarios de Wika (dessins d’Olivier Ledroit), Juste un peu de cendres (dessins d’Aurélien Police) et Macbeth roi d’Écosse (dessins de Guillaume Sorel).

Dans une autre vie, Thomas Day se nomme Gilles Dumay. Après avoir fondé et dirigé  la prestigieuse collection « Lunes d’Encre » chez Denoël, il est maintenant directeur du département Albin Michel Imaginaire d’Albin Michel.

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   En réimpression   Épuisé

Bifrost n° 103

Revues - Bifrost - 103

Bifrost n° 103

Six jours avant qu’il n’y ait plus d’argent, Méduse se prit un bon coup de pied au cul d’Encelade. Les thermistances embarquées enregistrèrent un pic soudain — 80°, 90°, 120° —, que suivirent un soubresaut du fond marin et un violent choc latéral sur la sonde. Il y eut un flash lumineux. Un océan incroyablement bouillant. Un fond marin rocheux basculant comme une table renversée par un géant furieux.
Le canal se tut.
La télémétrie se propagea dans l’obscur océan alcalin. Des relais amarrés à la sous-croûte captèrent ces chuchotements, qu’ils amplifièrent et transmirent. Cent quatre-vingts kilomètres plus loin à l’horizon, Euryale — accrochée par en dessous à la glace comme une énorme balane métallique — sépara le signal du bruit et le fit remonter à Stheno par un câble qui traversait six kilomètres de croûte regelée. Les mains orientées en porte-voix vers l’horizon fracturé, Stheno cria en direction de la Terre.

Peter Watts
Test d’écho

11,90 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 103

Revues - Bifrost - 103

Bifrost n° 103

Six jours avant qu’il n’y ait plus d’argent, Méduse se prit un bon coup de pied au cul d’Encelade. Les thermistances embarquées enregistrèrent un pic soudain — 80°, 90°, 120° —, que suivirent un soubresaut du fond marin et un violent choc latéral sur la sonde. Il y eut un flash lumineux. Un océan incroyablement bouillant. Un fond marin rocheux basculant comme une table renversée par un géant furieux.
Le canal se tut.
La télémétrie se propagea dans l’obscur océan alcalin. Des relais amarrés à la sous-croûte captèrent ces chuchotements, qu’ils amplifièrent et transmirent. Cent quatre-vingts kilomètres plus loin à l’horizon, Euryale — accrochée par en dessous à la glace comme une énorme balane métallique — sépara le signal du bruit et le fit remonter à Stheno par un câble qui traversait six kilomètres de croûte regelée. Les mains orientées en porte-voix vers l’horizon fracturé, Stheno cria en direction de la Terre.

Peter Watts
Test d’écho

5,99 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 100

Revues - Bifrost - 100

Bifrost n° 100

La femme qui chevauchait comme un homme, jambes écartées de chaque côté de la selle, portait des bottes en cuir renforcé, des pantalons de cavalerie en daim, des vêtements de laine doublés de fourrure blanche. Sa main gauche était enfilée dans un gant d’archer, d’un vert très sombre, qui lui couvrait l’avant-bras jusqu’au coude. Dague et carquois encom­braient sa ceinture et un grand arc à double courbure pointait dans son dos. Ses longs cheveux roux étaient rassemblés en une natte unique qui lui descendait jusqu’aux hanches. Tout en elle respirait l’opulence, la réussite. Elle savait gagner de l’argent et avait décidé de le montrer. Sans doute pour susciter le respect autour d’elle, voire la dévotion.

« Bonjour, étranger », dit-elle d’un ton moqueur ou pouvant passer pour tel.

Le regard bleu de cette femme semblait traverser Zeite sans vraiment s’y arrêter, comme une flèche ralentit à peine en trouant un drap. Observé ainsi, il se sentait plus creux et plus fragile que des os d’oiseaux…

Thomas Day

La Bête du loch Doine

11,90 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 100

Revues - Bifrost - 100

Bifrost n° 100

La femme qui chevauchait comme un homme, jambes écartées de chaque côté de la selle, portait des bottes en cuir renforcé, des pantalons de cavalerie en daim, des vêtements de laine doublés de fourrure blanche. Sa main gauche était enfilée dans un gant d’archer, d’un vert très sombre, qui lui couvrait l’avant-bras jusqu’au coude. Dague et carquois encom­braient sa ceinture et un grand arc à double courbure pointait dans son dos. Ses longs cheveux roux étaient rassemblés en une natte unique qui lui descendait jusqu’aux hanches. Tout en elle respirait l’opulence, la réussite. Elle savait gagner de l’argent et avait décidé de le montrer. Sans doute pour susciter le respect autour d’elle, voire la dévotion.

« Bonjour, étranger », dit-elle d’un ton moqueur ou pouvant passer pour tel.

Le regard bleu de cette femme semblait traverser Zeite sans vraiment s’y arrêter, comme une flèche ralentit à peine en trouant un drap. Observé ainsi, il se sentait plus creux et plus fragile que des os d’oiseaux…

Thomas Day

La Bête du loch Doine

5,99 €   Ajouter au panier

Gotland

Gotland

Il y a les terres de Gotland qui, par-delà les brumes d'un Haut Moyen Âge païen, recèlent un secret sans âge.

Il y a la faille Maréchal, dans l'exultation d'un XIXe siècle conquérant, l'étrange Mémoire des mondes troubles et les portes qui s'y trouvent.

Il y a enfin Forbach et son manoir Wallenberg, à l'orée du XXIe siècle, le mystère d'un homme, son passé, et ce qui se tapit dans la propriété familiale.

Il y a le secret, le mystère, l'abîme, la révélation et ses terreurs.

Trois lieux. Trois époques. Trois récits.

Pour autant de traitements graphiques, Nicolas Fructus (auteur, illustrateur), Thomas Day (auteur) et Franck Achard (graphiste) conjuguent leur talent dans un livre d'art hommage à Howard Phillips Lovecraft, un objet d'une facture hors-norme à la démesure du projet : embrasser l'indicible.

14,99 €   Ajouter au panier

Gotland

Gotland

Il y a les terres de Gotland qui, par-delà les brumes d'un Haut Moyen Âge païen, recèlent un secret sans âge.

Il y a la faille Maréchal, dans l'exultation d'un XIXe siècle conquérant, l'étrange Mémoire des mondes troubles et les portes qui s'y trouvent.

Il y a enfin Forbach et son manoir Wallenberg, à l'orée du XXIe siècle, le mystère d'un homme, son passé, et ce qui se tapit dans la propriété familiale.

Il y a le secret, le mystère, l'abîme, la révélation et ses terreurs.

Trois lieux. Trois époques. Trois récits.

Pour autant de traitements graphiques, Nicolas Fructus (auteur, illustrateur), Thomas Day (auteur) et Franck Achard (graphiste) conjuguent leur talent dans un livre d'art hommage à Howard Phillips Lovecraft, un objet d'une facture hors-norme à la démesure du projet : embrasser l'indicible.

39,00 €   Ajouter au panier

Bifrost - 20 ans… 20 nouvelles !

Bifrost - 20 ans… 20 nouvelles !

Bifrost, ça n’est pas moins de 282 nouvelles, dues aux plumes de 127 auteurs, publiées au fil de 85 numéros (en comptant les hors-séries). Et, soyez-en sûr, ça n’est pas fini !

Pour célébrer nos 20 ans, nous vous offrons une sélection des meilleurs récits publiés dans Bifrost : 20 nouvelles, à raison d'une par année d'existence de votre revue préférée. Au sommaire, les littératures de l'imaginaire sous toutes leurs formes !

Cette anthologie numérique sera disponible du 22 avril jusqu'au 8 juillet.

Épuisé  

Bifrost HS : la science-fiction en bande dessinée

Bifrost HS : la science-fiction en bande dessinée

La revue des mondes imaginaires fait péter les bulles pour ses 20 ans : de Flash Gordon aux univers Marvel, d’Aldébaran aux Watchmen en passant par Lone Sloane et Akira : découvrez les univers de la bande dessinée de science-fiction dans un hors-série encyclopédique tout en couleurs !

Épuisé  

Bifrost n° 82

Revues - Bifrost - 82

Bifrost n° 82

Il y aura des gens pour vous affirmer que l’habit fait le moine et, en général, ils ont tort. Toutefois, il serait justifié de dire que, quand le jeune marquis en devenir avait enfilé ce manteau pour la toute première fois, se contemplant dans le miroir, il s’était alors redressé et sa posture modifiée tant il savait, à observer son reflet, que le personnage qui arborait un tel manteau n’était pas un adolescent quelconque, pas un quelconque chapardeur et trafiquant de faveurs. Le garçon revêtu du manteau qui, à l’époque, était trop grand pour lui, avait souri à son image et s’était remémoré une illustration vue dans un livre : le chat d’un meunier dressé sur ses deux pattes de derrière. Un chat décidé, habillé d’un beau manteau et de grandes et fières bottes. Aussi s’était-il attribué un nom. Un tel manteau, il le savait, était d’un genre que ne pouvait porter que le marquis de Carabas…

Neil Gaiman
Comment le marquis retrouva son manteau

11,00 €   Ajouter au panier

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11  

Ça vient de paraître

Isolation

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 113
PayPlug