L'Arithmétique terrible de la misère

(2020)

Livre
384 pages
ISBN : 978-2-84344-968-0
Parution : 10 septembre 2020
Disponible
19,90 €
Ajouter
Version numérique
Formats : ePub, Kindle (sans DRM)
ISBN ePub : 978-2-38163-010-6
Parution : 10 septembre 2020
Disponible
9,99 €
Ajouter

Et si, après plus d’un siècle de vie, vous vous retrouviez dans un corps tout juste sorti de l’adolescence ?
Et si, en guise de petit boulot, le huitième cumulé depuis le début du mois, on vous proposait enfin un vrai job : mourir ?
Et si, finalement, votre meilleur ami était ce machin bizarre aux allures de R2-D2 laissé par votre coloc’ dans l’appartement ?
Et si vous n’étiez pas vous, mais le clone de vous ?
Et si Patrick Bateman était… une femme ?
Et si l’Intelligence Artificielle avait déjà gagné ?
En dix-sept récits comme autant de coups de couteau, Catherine Dufour esquisse les contours d’un futur qui ne parle que de nous-mêmes, la place qu’on y prendra et, de fait, la manière dont il nous traitera. Une science-fiction radicale, à l’os, à en faire mal parfois, souvent à en rire, à en pleurer toujours — de joie comme de tristesse.

« Tel est ce recueil : un contre-poison à l’infobésité. L’avers du divertir : subvertir. »
Alain Damasio

Née en 1966, Catherine Dufour a publié une dizaine de romans, dont Le Goût de l’immortalité, lauréat du prix Rosny Aîné, du prix du Lundi, du prix Bob Morane 2006 et du Grand Prix de l’Imaginaire 2007. Elle est considérée comme l’un des fers de lance de cette SF française contemporaine engagée et frontale. Ses nouvelles ont fait l’objet de deux recueils, L’Accroissement mathématique du plaisir et L’Arithmétique terrible de la misère, tous deux aux éditions du Bélial’.

Sommaire

  • Un mot de l'éditeur
  • Préface, par Alain Damasio
  • Glamourissime ! 20 mai 2040
  • L'arithmétique de la misère
  • Oreille amère
  • Une fatwa de mousse de tramway
  • WeSiP
  • La mer monte dans la gamelle du chat
  • Tate Moon
  • Sans retour et sans nous
  • Bobbidi-Boo
  • Sensations en sous-sol
  • Pâles mâles
  • Enemy Isinme
  • En noir et blanc et en silence
  • Un temps chaud et lourd comme une paire de seins
  • La tête raclant la lune
  • La vie sexuelle d'Alfred de M.
  • Coucou les filles
  • Bibliographie, par Alain Sprauel

L'actu du livre

Revue de presse

« Ainsi que l’écrivait Catherine Dufour dans son excellente préface aux Expériences siriennes de Doris Lessing, la science-fiction constitue une forme littéraire de la joie. Avec L’Arithmétique terrible de la misère, Catherine Dufour fait cette fois-ci l’imparable démonstration que la SF peut être aussi une manière d’arme. Pas de poing, non. Mais plutôt d’un gros, et même d’un très gros calibre, à l’« épouvantable puissance d’arrêt » selon la formule fameuse de Jean-Patrick Manchette à propos de James Ellroy. Quant à la guerre dans laquelle les dix-sept textes de ce formidable recueil viennent faire le coup de feu, elle est d’essence sociale comme le revendique son titre à la fois poétique et politique. Fidèle à la ligne dont témoignait son récent Entends la nuit, Catherine Dufour propose ici un... » Bifrost

« L’arithmétique terrible de la misère est ainsi un très bon recueil de science-fiction montrant une impression d’unité et explorant de nombreuses thématiques très actuelles comme la détérioration du monde du travail, l’écologie, les migrants, les violences féminines. Le tout passé sous une plume acerbe, et un humour noir caractéristique de Catherine Dufour. » Au Pays des Cave Trolls

« L’arithmétique terrible de la misère est une lecture incroyable. Et je pourrais rajouter “comme d’habitude”, mais le talent protéiforme de Catherine Dufour est tel que la formule me parait maladroite, car elle ne rend pas justice à sa capacité de changer la forme comme le fond à l’envi, avec toujours cette capacité à taper là où ça fait le plus mal, sans se dédire ni se trahir.  » Le Syndrome Quickson

« … la SF de Catherine Dufour est celle qui met les pieds dans le plat non pas pour nous déprimer, mais pour nous réveiller. Une démarche positive et nécessaire. » Numerama

L’imaginaire de Catherine Dufour est immersif, étouffant, il laisse peu de place à la respiration, la tête du lecteur est pris dans un étau, mais sans qu’il essaie de l’en sortir, avide qu’il est de sensations distillées ici avec brio.
L’arithmétique terrible de la misère, mieux qu’une science, un art à part entière. » La Yozone

« L’impression qui se dégage est finalement de lire non pas un recueil, mais un roman, ou tout du moins un fix-up, qui présente à travers une série de portraits une Histoire possible du futur dans lequel se débattent ses personnages. Et c’est là sa très grande qualité. » L'Épaule d'Orion

Ça vient de paraître

La Volonté de se battre

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 101
PayPlug