Les critiques de Bifrost

Les Légions de poussière

Les Légions de poussière

Brandon SANDERSON
FLEUVE NOIR
480pp - 20,90 €

Bifrost n° 84

Critique parue en octobre 2016 dans Bifrost n° 84

Brandon Sanderson, dont on ne soulignera jamais assez l’impressionnante vitalité créatrice, nous revient avec un nouveau roman, Les Légions de poussière, le début d’une série (chez un nouvel éditeur en France, ceci précisé en passant, mais toujours avec l’excellente Mélanie Fazi comme traductrice). Visant clairement un public young adult, il est ici question de l’apprentissage du jeune Joel, élève de l’académie Armedius. Au sein de cet établissement sont formés les rithmaticiens, magiciens d’un genre un peu particulier. Or Joel, dépourvu du talent nécessaire pour devenir rithmaticien, suit un enseignement qu’il ne peut mettre en pratique. D’un naturel éveillé et observateur, il devient bientôt l’assistant du docteur Fitch, aidant ce dernier dans son enquête sur une vague de disparitions frappant de jeunes étudiants. Enquête qui amènera notre héros à se poser des questions sur son propre héritage familial…

L’inventivité de Sanderson prend ici sa pleine mesure dans le système de magie qu’il déploie, à savoir des sorts conjurés à la craie sur le sol : les magiciens se lancent dans des combats à base de lignes d’attaque devant pénétrer dans des cercles qu’il convient de protéger par tout un arsenal de lignes de défense et de points de fixation pour des créatures redoutables à deux dimensions. Mais attention : si d’aventure votre cercle se brise, ce n’est pas juste un peu de craie qui disparaît, il en va vraiment de votre vie ! L’auteur se plaît à nous proposer une théorie sur les meilleures attaques et défenses, qui emprunte tout autant à la géométrie (le cercle est la figure stable par excellence) qu’à des concepts plus farfelus. Pour ceux qui voudraient en savoir plus, l’ouvrage est d’ailleurs émaillé de nombreuses figures proposant les avantages et les inconvénients de l’ensemble des stratégies employées par les rithmaticiens. Nul besoin néanmoins de compétences avancées en mathématiques, qu’on se rassure : l’ouvrage reste des plus lisibles et riche de quantité de rebondissements et coups de théâtre. Une fois l’originalité du système de magie passée en revue, on conviendra en revanche que ce Légions de poussière, pour plaisant qu’il soit, n’en est pas moins un récit assez cousu de fil blanc : l’issue du livre ne fait aucun doute, la plupart des révélations sont prévisibles longtemps à l’avance… ce qui n’ôte rien à la vitalité que Sanderson ne manque pas d’insuffler dans chaque page de son ouvrage. Pas le meilleur livre de l’auteur, en somme, mais un excellent divertissement malgré tout.

Bruno PARA

Ça vient de paraître

Danses aériennes de Nancy Kress

Le prochain Bifrost

Bifrost n° 89
PayPlug