Le Dernier Château dans le Salon littéraire

A la fin, le grand Jack remporte l’adhésion. Ce recueil est bien construit, menant le lecteur vers un sommet de la nouvelle qui méritait ses prix Hugo et Nebula. A l’instar d’un Raoul Walsh souvent décrié par certains amateurs de cinéma américain, on peut décemment le désigner comme un des grands auteurs classiques du genre. Et qui vieillit très bien ! Le Salon Littéraire

Ça vient de paraître

Eriophora

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 99
PayPlug