Jérôme NOIREZ

Jérôme Noirez n’avait guère plus d’un an quand La Nuit des morts-vivants a été diffusée pour la première fois en France. Adolescent passionné de cinéma et de littérature d'épouvante, il a par la suite exploré bien d’autres horizons. Culture japonaise, littérature américaine, musique ancienne ou éthologie canine sont dorénavant ses domaines de prédilection.

Auteur d’une vingtaine de romans, Jérôme Noirez s’est fait remarquer avec sa fantasy baroque (Féerie pour les Ténèbres) et ses thrillers historiques (Fleurs de dragon, Desolation road) plusieurs fois primés. Il vit à la campagne en compagnie d’une chienne fonctionnant à l’énergie nucléaire et se consacre exclusivement à l’écriture.

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   Épuisé

Bifrost - 20 ans… 20 nouvelles !

Bifrost - 20 ans… 20 nouvelles !

Bifrost, ça n’est pas moins de 282 nouvelles, dues aux plumes de 127 auteurs, publiées au fil de 85 numéros (en comptant les hors-séries). Et, soyez-en sûr, ça n’est pas fini !

Pour célébrer nos 20 ans, nous vous offrons une sélection des meilleurs récits publiés dans Bifrost : 20 nouvelles, à raison d'une par année d'existence de votre revue préférée. Au sommaire, les littératures de l'imaginaire sous toutes leurs formes !

Cette anthologie numérique sera disponible du 22 avril jusqu'au 8 juillet.

Épuisé  

Le Carnaval des abîmes

Féerie pour les ténèbres - 3

Le Carnaval des abîmes

Quelques mois après les événements narrés dans Le Sacre des orties

Les troupes de l’inquisition de Sainterel se sont mises en marche vers la région du Centre, avec la ferme intention d’en extirper l’hérésie, si nécessaire au moyen des treize odieuses reliques de l’empereur Chincheface. L’ancien officieur de justice Obicion se dresse contre la féroce inquisition, mais il semble bien être le seul.

Quant à Malgasta et Ostre l’ourselet, ils ont tous deux fort à faire, surtout lorsqu’un triple crime vient bouleverser l’ordre des choses.

Ailleurs, l’inconsolable petite Grenotte fait de la somnabulation et plonge dans l’En-Dessous, toujours plus profond, en direction du fin fond du fond…

Et quelque part dans ces profondeurs insensées se réveille de nouveau l’empereur des moignons Chincheface, également connu sous le nom honnis de Charnaille, et bien décidé à récupérer ce qui est sien : le trône.

Suite directe du Sacre des Orties, Le Carnaval des Abîmes est l’épique conclusion du triptyque entamé par Féerie pour les ténèbres.

7,99 €   Ajouter au panier

Sous le pont

Féerie pour les ténèbres

Sous le pont

Dormez tranquillement, bonnes gens d’Hastivel, car le Garde-d’ombre veille sur vos nuit. Sa massue à la main, il fait fuir voleurs et truands, monstres à l’occasion — tout ce qui hante les ténèbres. Ce qui se trame durant le jour, il ne peut le voir, depuis que quelque maladie l’a rendu inapte à percevoir la lumière du soleil.

Un soir, voilà le Garde-d’ombre du côté de l’unique pont de la ville. Ce qui se cache la nuit sous le pont, ratruandière ou gobe-muçotte, est fort affreux. Mais ce qui va de jour sur le pont peut l’être plus encore.

0,99 €   Ajouter au panier

Pour qui grincent les gonds

Féerie pour les ténèbres

Pour qui grincent les gonds

On a dressé une porte au centre du village de Noirquin. Elle n’ouvre ni ne ferme rien, cette porte, mais elle grince — et mieux vaut ne pas se demander pour qui elle grince. Cette porte, c’est celle du borelier porte porte, l’exécuteur royal, venu en ce triste patelin pour procéder au châtiment par gonds et par verrou d’Escrail le Dentard, coupable d’un acte inavouable perpétré sur la petite Muçaille. Muçaille qui ne cessera de se demander pour qui grince les gonds…

0,99 €   Ajouter au panier

Le Grand Mâchouilleur

Féerie pour les ténèbres

Le Grand Mâchouilleur

La nuit à l’orphelinat, lorsque Grenotte et Gourgou n’arrivent pas à dormir, le vieux Jectin leur raconte des histoires horribles, comme celle du Grand Mâchouilleur, insaisissable criminel à la bouche démesurée qui terrorisa tout le royaume de Caquehan et qui ne laissait de ses victimes rien d’autre que des corps affreusement mâchonnés… Rien de tel pour retrouver le sommeil !

0,99 €   Ajouter au panier

La Dernière Chasse de Joliot de Lourche

Féerie pour les ténèbres

La Dernière Chasse de Joliot de Lourche

À la nuit tombée, Joliot de Lourche part à la recherche des gobes féeriques. Seules ces petites pelotes expectorées par les fées peuvent guérir ses maux. C’est que Joliot souffre d’une maladie incurable, la vieillesse. À cela, nul remède mais seulement ce soulagement procuré par ces gobes. Alors voilà le vieil homme à la chasse aux fées dans les dédales de la ville, entre viescusines, myrmeciens, orveilins et autres créatures hantant les maisons délabrées…

0,99 €   Ajouter au panier

Le Mesnagier de Barugal

Féerie pour les ténèbres

Le Mesnagier de Barugal

Ô lecteur, lis avec attention les conseils que prodigua Barugal à son épouse Corance, sachant sa fin proche. Mises en garde et préceptes pour occire l’infâme comte Rateveul, tyran en herbe du comté d’Hastivel, pour se débarrasser du chevalier d’Orgolhs aux forfaits aussi innombrables qu’innommables depuis les siècles qu’il arpente le royaume, et pour faire ravaler son acte de naissance à l’ignoble chanoine Fauperdieux, qui n’a de divin que le nom — et soulager ainsi les maux du monde.

0,99 €   Ajouter au panier

Féérie pour les ténèbres

Féerie pour les ténèbres - 1

Féérie pour les ténèbres

De partout dans le royaume suinte la Technole, monceaux nauséabonds de déchets, de plastique et de bitume qui, en un autre temps, firent la gloire des hommes. Désormais, on ramasse cette Technole dans l’espoir d’y trouver la perle rare. À Caquehan la noire, sinistre capitale du royaume, l’officieur de justice Obicion est confronté à une énigme. À l’endroit où est apparu la Technole pour la première fois, on vient de découvrir un cadavre. Une jeune fille, énuclée, égorgée. Et dont les os sont de plastique.

Dans le même temps, pour sauver sa tête, la belle Malgasta de Sponlieux est contrainte d’accepter un contrat : occire l’intrigante Dame Plommard. Mais comment tuer une personne dont le corps est rempli… de polystyrène ?

Et puis il y a le poète Jobelot, qui n’a qu’un étrange mot à la bouche : Charnaille… Un nom qui éveille des échos du mystérieux En-Dessous.

Ainsi débute Féerie pour les ténèbres, premier roman de Jérôme Noirez, fresque rabelaisienne où la fantasy est contaminée par la société de consommation.

7,99 €   Ajouter au panier

Le Sacre des orties

Féerie pour les ténèbres - 2

Le Sacre des orties

Apparue de nulle part, une route égare les camionniers du royaume. Une expédition est montée pour en élucider le mystère — une aventure qui mènera le féeur Quiebroch, Ostre l’ourselet et Mesvolu le rioteux jusqu’aux Brolhs du Sud, territoire dont personne n’est jamais revenu.

Ailleurs, bravant les flots de l’Hibondière, l’intrépide Malgasta vogue avec le capitaine Lentise en direction de l’île d’Eschamat, où une monstruosité décime les sujets du roi et réclame Estrec de Gourios. Ce dernier gît dans une chambre du palais royal, où il vertige de plus en plus profondément dans l’En-Dessous tandis que son corps fusionne davantage chaque jour avec la Technole et croît de manière incontrôlable. Et voilà que les antennes radio de sa carcasse se mettent à capter les réminiscences les plus nauséabondes d’un monde qui pourrait bien être le nôtre.

Sans oublier Grenotte et Gourgou, les deux garnements inséparables, qui vont entamer une dangereuse odyssée au pays des esmoignés, des ossifiés et des fraselés.

Paru en son temps sous le titre Les Nuits vénéneuses, Le Sacre des Orties est le deuxième volet de la trilogie Féerie pour les ténèbres, fresque tenant autant de Jérôme Bosch que de François Rabelais.

7,99 €   Ajouter au panier

Féerie pour les ténèbres, l'intégrale - 1

Féerie pour les ténèbres, l'intégrale - 1

De partout, l’En-Dessous vomit la Technole. Sans que l’on sache pourquoi, sourd cette bouillie toxique et nauséabonde qui, en un autre temps, dans un univers bien différent, fit la fierté des hommes, le symbole même de leur domination sur le monde. Des hommes qui, aujourd’hui, exploitent les rebuts de cet univers disparu, mythique, dans des gisements à ciel ouvert aux allures de décharges en quête des oripeaux d’une gloire révolue…

Dans les rues de Caquehan la noire, capitale tentaculaire du royaume, Obicion enquête. Et l’officieur de justice a fort à faire. Le crime est odieux. Une jeune fille. Une adolescente. énucléée. Gorge tranchée ouverte en croix. Là où, précisément, pour la première fois, la Technole fit son apparition… Et à l’horreur s’ajoute l’étrangeté la plus absolue car très vite, il s’avère que les os de la victime sont en… plastique.

Ainsi débute Féerie pour les ténèbres, œuvre gigantesque, drôle et cruelle, aussi épouvantable qu’attendrissante, un monstre littéraire unique, manière de rencontre improbable entre François Rabelais, Lewis Carroll, Jérôme Bosch et Louis-Ferdinand Céline, à travers laquelle Jérôme Noirez tisse une cartographie romanesque saisissante, un objet littéraire démesuré.

Si Féerie pour les ténèbres fut initialement publié en trois parties, la présente édition, définitive, propose en deux forts volumes dans la collection « Kvasar » l’intégrale de l’œuvre complètement révisée par l’auteur, soit trois romans, auxquels s’ajoutent, et ce pour la première fois, six longues nouvelles…

25,00 €   Ajouter au panier

Féerie pour les ténèbres, l'intégrale - 2

Féerie pour les ténèbres, l'intégrale - 2

De partout, l’En-Dessous vomit la Technole. Sans que l’on sache pourquoi, sourd cette bouillie toxique et nauséabonde qui, en un autre temps, dans un univers bien différent, fit la fierté des hommes, le symbole même de leur domination sur le monde. Des hommes qui, aujourd’hui, exploitent les rebuts de cet univers disparu, mythique, dans des gisements à ciel ouvert aux allures de décharges en quête des oripeaux d’une gloire révolue…

Dans les rues de Caquehan la noire, capitale tentaculaire du royaume, Obicion enquête. Et l’officieur de justice a fort à faire. Le crime est odieux. Une jeune fille. Une adolescente. énucléée. Gorge tranchée ouverte en croix. Là où, précisément, pour la première fois, la Technole fit son apparition… Et à l’horreur s’ajoute l’étrangeté la plus absolue car très vite, il s’avère que les os de la victime sont en… plastique.

Ainsi débute Féerie pour les ténèbres, œuvre gigantesque, drôle et cruelle, aussi épouvantable qu’attendrissante, un monstre littéraire unique, manière de rencontre improbable entre François Rabelais, Lewis Carroll, Jérôme Bosch et Louis-Ferdinand Céline, à travers laquelle Jérôme Noirez tisse une cartographie romanesque saisissante, un objet littéraire démesuré.

Si Féerie pour les ténèbres fut initialement publié en trois parties, la présente édition, définitive, propose en deux forts volumes dans la collection « Kvasar » l’intégrale de l’œuvre complètement révisée par l’auteur, soit trois romans, auxquels s’ajoutent, et ce pour la première fois, six longues nouvelles…

23,00 €   Ajouter au panier

Féérie pour les ténèbres, l'intégrale

Féerie pour les ténèbres

Féérie pour les ténèbres, l'intégrale

De partout, l’En-Dessous vomit la Technole. Sans que l’on sache pourquoi, sourd cette bouillie toxique et nauséabonde qui, en un autre temps, dans un univers bien différent, fit la fierté des hommes, le symbole même de leur domination sur le monde. Des hommes qui, aujourd’hui, exploitent les rebuts de cet univers disparu, mythique, dans des gisements à ciel ouvert aux allures de décharges en quête des oripeaux d’une gloire révolue…

Dans les rues de Caquehan la noire, capitale tentaculaire du royaume, Obicion enquête. Et l’officieur de justice a fort à faire. Le crime est odieux. Une jeune fille. Une adolescente. énucléée. Gorge tranchée ouverte en croix. Là où, précisément, pour la première fois, la Technole fit son apparition… Et à l’horreur s’ajoute l’étrangeté la plus absolue car très vite, il s’avère que les os de la victime sont en… plastique.

Ainsi débute Féerie pour les ténèbres, œuvre gigantesque, drôle et cruelle, aussi épouvantable qu’attendrissante, un monstre littéraire unique, manière de rencontre improbable entre François Rabelais, Lewis Carroll, Jérôme Bosch et Louis-Ferdinand Céline, à travers laquelle Jérôme Noirez tisse une cartographie romanesque saisissante, un objet littéraire démesuré.

Si Féerie pour les ténèbres fut initialement publié en trois parties, la présente édition, définitive, propose en deux forts volumes dans la collection « Kvasar » l’intégrale de l’œuvre complètement révisée par l’auteur, soit trois romans, auxquels s’ajoutent, et ce pour la première fois, six longues nouvelles…

19,99 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 64

Bifrost n° 64

C’est étrange comme les paysages les plus tristes, ternes, si pathétiquement humains, acquièrent dans leur déroulement, vus de la fenêtre du train qui nous emporte, un intérêt singulier. Les plans successifs s’animent sur le ciel immobile. Tout un décor de théâtre élisabéthain se met en branle, là, sous mes yeux. Et rien ne peut plus tout à fait être désigné comme laid ou vide, pas même les champs sans fin ou les banlieues en grisaille.

Alors que la tête de mon horripilante filleule tangue contre ma cuisse — que, dans sa somnolence, elle a dû confondre avec l’accoudoir —, je songe aux précipitations de notre globe dans l’espace, à ses girations terribles, et je me dis que si nous en avions conscience, hurlant notre terreur comme la filleule hurlant à mon oreille à bord d’un wagonnet de montagnes russes, nous prêterions plus d’attention à ce monde et à nous même…

 

Jérôme Noirez

Faire des algues

5,99 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 64

Bifrost n° 64

C’est étrange comme les paysages les plus tristes, ternes, si pathétiquement humains, acquièrent dans leur déroulement, vus de la fenêtre du train qui nous emporte, un intérêt singulier. Les plans successifs s’animent sur le ciel immobile. Tout un décor de théâtre élisabéthain se met en branle, là, sous mes yeux. Et rien ne peut plus tout à fait être désigné comme laid ou vide, pas même les champs sans fin ou les banlieues en grisaille.

Alors que la tête de mon horripilante filleule tangue contre ma cuisse — que, dans sa somnolence, elle a dû confondre avec l’accoudoir —, je songe aux précipitations de notre globe dans l’espace, à ses girations terribles, et je me dis que si nous en avions conscience, hurlant notre terreur comme la filleule hurlant à mon oreille à bord d’un wagonnet de montagnes russes, nous prêterions plus d’attention à ce monde et à nous même…

 

Jérôme Noirez

Faire des algues

11,00 €   Ajouter au panier

In Vino

In Vino

Le menton appuyé sur la gouttière, les genoux plantés entre deux volées de tuiles, Grégory laisse son regard chuter dans la grande cour. Il aime ce vertige animal, cet émoi de faucon circonscrit par les quatre murs de l’institution Cithéron, son horizon à angle droit dont il partage le panorama grisâtre avec deux cents autres enfants. L’air vicié de la grande cour ne monte pas jusqu’au toit. Des courants le tiennent captif entre le rez-de-chaussée et le sixième étage. Les six derniers étages, jusqu’aux gouttières de plomb oxydé, délimitent le ciel de Grégory, son terrain d’imagination.

Épuisé  

Bifrost n° 53

Bifrost n° 53

Le 27 novembre 2000, un pli m'est parvenu. Rien que de très habituel chez moi : depuis que j'ai entamé une carrière d'écrivain à plein temps, je reçois beaucoup plus de courrier. Une bande arrachée sur le rabat de l'enveloppe permettait d'en vérifier le contenu. Ce qui n'a rien d'inhabituel non plus. A cause, sans doute, de mes activités politiques — membre à géométrie variable d'un groupe d'extrême-gauche, je me suis présenté aux élections au nom de la Socialist Alliance — , il est fréquent que l'on espionne ma correspondance, ce qui ne lasse d'ailleurs pas de m'indigner. Si je précise ce détail, c'est pour expliquer pourquoi j'ai ouvert une lettre qui ne m'était pas destinée. Je m'appelle China Miéville et j'habite sur ...ley Road. Le paquet était adressé à un certain Charles Melville, au même numéro, mais sur ...ford Road. Aucun code postal n'étant mentionné, le colis a fini par échouer à mon domicile. Devant ce gros emballage à demi déchiré par quelque barbouze, j'ai tout bêtement supposé qu'il m'était adressé et je l'ai ouvert...

 

China Miéville

Compte-rendu de certains événements survenus à Londres (prix Locus 2003)

11,00 €   Ajouter au panier

Ça vient de paraître

Faire des sciences avec Star Wars

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 88
PayPlug