Cixin LIU

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   Épuisé

Avec ses yeux

Avec ses yeux

« Après plus de deux mois de travail ininterrompu, j’étais harassé de fatigue. Aussi demandai-je au directeur du Centre de navigation aérospatiale de m’accorder deux jours de congé, histoire de m’aérer et de me changer les idées. Mon supérieur accepta, à la condition que je prenne une paire d’yeux avec moi. »

Drôle de requête que celle soumise au narrateur : porter une paire de lunettes augmentées pour son weekend au Taklamakan. Des lunettes qui permettent à ceux travaillant dans l'espace, loin de toute nature, de voir la même chose que leur porteur. Ici, à l'autre bout de l'appareil, il y a une jeune femme, qu'un rien émerveille. Qui est-elle ? Et surtout : où est-elle ?

Une nouvelle pleine de tendresse signée Liu Cixin et couronnée par le Prix des lecteurs de Bifrost 2017 !

Épuisé  

Bifrost n° 87

Revues - Bifrost - 87

Bifrost n° 87

MARSHALL GROVE était né dans Borough, en une année où les démo-lisseurs avaient, on ne sait en obéissance à quel ordre municipal, cessé de manier, dans ce vieux et pittoresque quartier, le fer et le juron. Au fait, l’épicerie paternelle où il vit le jour, parmi les barils de mélasse, les régimes de millet et les bocaux de marinades, se trouvait à l’angle de Marshallsea Street et d’une venelle sans nom où ne s’ouvraient que d’antiques remises. Son père, Sol Grove, qui avait les mauvais payeurs en horreur, déplorait de tout son coeur sec et honnête la disparition de la vieille prison pour dettes : la Marshall Sea, et c’était par double estime pour cette geôle de la justice financière et de la rue qui abritait son négoce, qu’il donna à son fils le nom de Marshall, au mépris du parrain, Jérémiah Tulkes, qui aurait voulu éterniser son honorable prénom au moyen de la descendance des Grove.

Jean Ray
L’Histoire de Marshall Grove

5,99 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 87

Revues - Bifrost - 87

Bifrost n° 87

MARSHALL GROVE était né dans Borough, en une année où les démo-lisseurs avaient, on ne sait en obéissance à quel ordre municipal, cessé de manier, dans ce vieux et pittoresque quartier, le fer et le juron. Au fait, l’épicerie paternelle où il vit le jour, parmi les barils de mélasse, les régimes de millet et les bocaux de marinades, se trouvait à l’angle de Marshallsea Street et d’une venelle sans nom où ne s’ouvraient que d’antiques remises. Son père, Sol Grove, qui avait les mauvais payeurs en horreur, déplorait de tout son coeur sec et honnête la disparition de la vieille prison pour dettes : la Marshall Sea, et c’était par double estime pour cette geôle de la justice financière et de la rue qui abritait son négoce, qu’il donna à son fils le nom de Marshall, au mépris du parrain, Jérémiah Tulkes, qui aurait voulu éterniser son honorable prénom au moyen de la descendance des Grove.

Jean Ray
L’Histoire de Marshall Grove

11,00 €   Ajouter au panier

Ça vient de paraître

Le Fini des mers

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 91
PayPlug