Caitlin R. KIERNAN

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   En réimpression   Épuisé

Les Agents de Dreamland

Les Agents de Dreamland

Winslow, Arizona. Deux agences du renseignement y ont dépêché leur meilleur élément. Il y a le Signaleur, un homme désabusé, brûlé aux secrets défense d’un nombre d’administrations qu’il ne peut même plus compter. Et il y a Immacolata Sexton, un mythe vivant, une femme à la réputation proprement terrifiante — si elle n’était pas humaine, le Signaleur n’en serait pas plus étonné que cela… Leur mission ? Enquêter sur une secte dont on vient de retrouver les membres à l’état de cadavres horriblement mutilés au cœur du désert. Une femme en a réchappé. Persuadée d’être investie d’une mission sacrée, elle représente peut-être une bombe à retardement pour l’humanité toute entière… Car dans les tréfonds ténébreux du Système solaire, la sonde New Horizons s’approche de Pluton. Or, nul ne sait ce qu’elle va vraiment trouver aux abords de la planète naine…

« Peut-être la meilleure autrice de weird de sa génération. » Ann et Jeff VanderMeer

Les Agents de Dreamland a été nommé aux prix Bram Stoker 2017 et Locus 2018

Née en 1964 à Dublin, Caitlín R. Kiernan a passé l’essentiel de sa vie aux États-Unis. Paléontologue de formation, elle a publié de nombreux articles scientifiques dans ce domaine, en particulier sur les reptiles marins du Mésozoïque. À ce jour, sa bibliographie est forte d’une dizaine de romans, dont La Fille qui se noie, couronné par les prix James Tiptree et Bram Stoker, quantité de scénarios de comics et près de deux cents nouvelles et novellas.

9,90 €   Précommander

Bifrost n° 99

Revues - Bifrost - 99

Bifrost n° 99

Mr. John Philip Johnson ferma sa porte derrière lui et, descendant les marches du perron, sortit dans le matin éclatant avec le sentiment que tout allait pour le mieux de par le monde en cette journée splendide, car le soleil n’était-il pas doux et chaud ? n’était-il pas à l’aise dans ses chaussures ressemelées de frais ? et il savait qu’il avait choisi exactement la cravate assortie à la journée, au soleil et à ses pieds à l’aise, et, après tout, le monde n’était-il pas tout simplement un endroit merveilleux ? Bien que ce soit un petit homme, et que sa cravate soit peut-être un tantinet voyante, Mr. Johnson rayonnait d’un sentiment de bien-être lorsqu’il arriva en bas des marches et s’avança sur le trottoir malpropre, et il sourit aux gens qui le croisaient, et certains lui rendirent même son sourire.
Il s’arrêta au kiosque du coin et acheta son journal en lançant un « Bon-jour » plein de conviction au vendeur ainsi qu’aux deux ou trois personnes assez fortunées pour passer par là en même temps que lui. Il n’oublia pas de remplir ses poches de bonbons et de cacahouètes, puis il se mit en route vers les quartiers résidentiels.
Il passa chez un fleuriste et acheta un œillet pour sa boutonnière, mais il s’arrêta presque aussitôt pour donner cet œillet à un petit enfant dans sa poussette, qui le regarda sans mot dire avant de sourire, et Mr. Johnson lui rendit son sourire, et la mère de l’enfant regarda Mr. Johnson durant une minute et sourit à son tour…

Shirley Jackson

Un jour comme les autres, avec des cacahouètes

11,90 €   Précommander

Bifrost n° 99

Revues - Bifrost - 99

Bifrost n° 99

Mr. John Philip Johnson ferma sa porte derrière lui et, descendant les marches du perron, sortit dans le matin éclatant avec le sentiment que tout allait pour le mieux de par le monde en cette journée splendide, car le soleil n’était-il pas doux et chaud ? n’était-il pas à l’aise dans ses chaussures ressemelées de frais ? et il savait qu’il avait choisi exactement la cravate assortie à la journée, au soleil et à ses pieds à l’aise, et, après tout, le monde n’était-il pas tout simplement un endroit merveilleux ? Bien que ce soit un petit homme, et que sa cravate soit peut-être un tantinet voyante, Mr. Johnson rayonnait d’un sentiment de bien-être lorsqu’il arriva en bas des marches et s’avança sur le trottoir malpropre, et il sourit aux gens qui le croisaient, et certains lui rendirent même son sourire.
Il s’arrêta au kiosque du coin et acheta son journal en lançant un « Bon-jour » plein de conviction au vendeur ainsi qu’aux deux ou trois personnes assez fortunées pour passer par là en même temps que lui. Il n’oublia pas de remplir ses poches de bonbons et de cacahouètes, puis il se mit en route vers les quartiers résidentiels.
Il passa chez un fleuriste et acheta un œillet pour sa boutonnière, mais il s’arrêta presque aussitôt pour donner cet œillet à un petit enfant dans sa poussette, qui le regarda sans mot dire avant de sourire, et Mr. Johnson lui rendit son sourire, et la mère de l’enfant regarda Mr. Johnson durant une minute et sourit à son tour…

Shirley Jackson

Un jour comme les autres, avec des cacahouètes

5,99 €   Précommander

Ça vient de paraître

Comment parle un robot ?

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 98
PayPlug