Bélial Science-Fiction

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   Épuisé

Envahisseurs !

Envahisseurs !

Des petits hommes verts dans votre salon ? Allons donc, ça doit venir de vous : vous êtes le seul à les voir !

 

Les nouvelles de D Street ne sont pas bonnes, elles sont catastrophiques... Certaines personnes disparaissent et le souvenir de leur existence semble s'effacer de tous les esprits.

 

Avoir de la chance n'est peut-être pas une si bonne chose que ça, lorsque vous vous retrouvez au centre d'une querelle galactique.

 

Les vagues s'écrasent sur la plage... La grande machine économique est désormais immobile, aux hommes de se trouver de nouvelles occupations, de nouveaux désirs...

 

Balayée, la pop anglaise ; atomisée, la disco suédoise ; pulvérisé, le rock américain ; déboulonnée, la techno allemande : la dernière mode musicale vient de... la planète Zoom !

 

L’écrivain Andrew Weiner, né en 1949 à Londres, mais vivant au Canarda, a débuté dans les pages de l’anthologie d’Harlan Ellison, Again, Dangerous Visions. Depuis, ses nouvelles paraissent outra-atlantique sur des supports aussi variés que F&SF, Asimov’s ou Twilight Zone. Son premier roman, Station Gehnna, a été publié aux Etats-Unis en 1987. Son recueil Distant Signals and Other Stories est sorti en 1990 au Canada. Il signe également des scénarions pour les séries télés fantastiques Twilight Zone et Tales from the Darkside.

 

Dans la meilleure tradition de la nouvelle anglo-saxonne (Clifford D. Simak, Theodore Sturgeon, Fredric Brown...) Andrew Weiner sait faire subtilement basculer la réalité vers des révélations tantôt cocasses, tantôt inquiétantes, parfois mélancoliques, mais toujours teintées d’un humour doux-amer.

Épuisé  

Signaux lointains

Signaux lointains

Huit nouvelles entre humour et rêve.

Votre appartement est trop petit ? Pas de panique : nous avons justement mis au point une nouvelle technologie permettant de résoudre la crise du logement. Avec nous, votre domicile va brusquement devenir immense. Signez ici.

Depuis que vous êtes revenu des étoiles, vous faites un drôle de rêve. Vous avancez sur cette plaine, jusqu'à vous retrouver face à cet immense mur vert… Que se trouve-t-il derrière ?

Votre époux est soudain devenu gentil et attentionné, un véritable mari modèle. C'est bien simple : on croirait qu'on vous l'a changé ! Et si, justement…

Un étranger dans la ville n'était pas une série célèbre, en fait ce n'était même pas une série intéressante. Pourtant, quelqu'un tient absolument à ressusciter ce vieux western et lui donner une conclusion. Il a des spectateurs très impatients, dit-il. Et beaucoup d'or pour payer les frais.

La carte n'est pas le territoire. En êtes-vous si sûr ?

L'écrivain Andrew Wiener, né en 1949 à Londres mais vivant au Canada, a débuté dans les pages de l'anthologie d'Harlan Ellison, Again dangerous visions. Depuis, ses nouvelles paraissent outre-Atlantique sur des supports aussi variés que F&SF, Asimov's ou Twilight Zone. Après un premier roman, Station Gehenna, publié aux Etats-Unis en 1987, il a sorti un premier recueil au Canada en 1990, Distant signals and other stories, suivi de This is the year zero en 1998. Son roman Getting near the end paraîtra bientôt en France. Il signe également des scénarii pour les séries télé fantastiques Twilight Zone et Tales from the darkside. Dans la meilleure tradition de la nouvelle anglo-saxonne (Clifford D. Simak, Theodore Sturgeon, Fredric Brown…), Andrew Wiener sait faire subtilement basculer la réalité vers des révélations tantôt cocasses, tantôt inquiétantes, parfois mélancoliques, mais toujours teintées d'un humour doux-amer.

10,52 €   Ajouter au panier

L'Enfance attribuée

L'Enfance attribuée

Découvrez Le meilleur des mondes vu par David Marusek !

 

Le 30 mars 2092, le ministère de la Santé et des Affaires humaines nous délivra un permis, à Eleanor et moi. Le sous-secrétaire d'état à la population nous fit part de la nouvelle avec les félicitations officielles. Nous étions abasourdis par tant de bonne fortune. Le sous-secrétaire nous invita à contacter l'Orphelinat National. Dans un tiroir se trouvait un bébé à notre nom. Nous étions fous de joie.

 

L'enfance attribuée nous entraîne dans un avenir extrêmement crédible, sur les Autoroutes de l'information. Un univers aussi étrange que déconcertant où individus, machine et environnement sont interconnectés en permanence. C'est dans ce futur où les rapports entre l'homme et le réel n'ont jamais été aussi complexes, que David Marusek nous raconte l'histoire d'Eleanor et Sam, un couple désigné pour avoir un enfant dans une époque surpeuplée, où à force d'être truqués les décors en deviennent dangereux.

 

Ce court roman visionnaire est le chef-d'oeuvre de l'ère post-cyberpunk.

 

« David Marusek, tout nouvel auteur américain, est diplômé de Clarion West. Tout d'abord publié dans Isaac Asimov's Science Fiction Magazine en 1993 (The earth is on the mend) il a tout de suite enchaîné avec une seconde publication dans Playboy (She was good - She was funny). L'enfance attribuée (We were out of our minds with joy) n'est que son troisième récit ; pourtant suffisamment accompli pour avoir incité l'un des chroniqueurs du magazine Locus à penser qu'un écrivain de renom se cacherait sous le pseudonyme de David Marusek. Que nenni ! L'homme existe bel et bien. Jeune, tirant le diable par la queue, il habite un chalet rudimentaire dans les bois de Fairbanks en Alaska, et je suis prêt à parier qu'il n'a pas fini de faire parler de lui dans les années à venir. »

Gardner Dozois (éditeur du Year's Best SF et de la revue Asimov's Science Fiction)

Épuisé  

Des ombres sous la pluie

Des ombres sous la pluie

Rien ne va plus sur Spica Virginis IV depuis que, dix-sept ans plus tôt, les colons de la planète — qui vivaient en majorité dans le Palais — se sont réveillés dispersés hors du bâtiment. Et ce, la nuit où l'Empereur a disparu.

Aujourd'hui, la jeunesse ne supporte plus le culte de cet Empereur devenu invisible. Elle revendique le bleu du ciel comme symbole de sa liberté. Ainsi, les Zantis transforment les rues en une fête permanente, ils repeignent d'azur les immeubles officiels, égrènent leurs slogans poétiques au fil des manifestations et réclament des élections démocratiques.

Alors que gronde cette révolution colorée, madame Ha et son jeune assistant Ariel Doulémi se lancent dans une enquête dangereuse, où il sera questions de visions hallucinées, de tortues bleues au sang empoisonné, de rêves mortels et de la terrible maladie qui transforme un célèbre ambassadeur en guépard-garou.

Nombreux sont les mystères qui se cachent dans les ombres sous la pluie...

André-François Ruaud, libraire et critique littéraire érudit, est aussi l’éditeur de la plus ancienne revue française de SF encore en activité : Yellow Submarine, 128 numéros parus. Il a publié quelques nouvelles dans Fiction, Destination Crépuscule, Etoiles Vives et Invasions 99. Des Ombres sous la pluie est son premier roman. Passionné par les littératures dites “de genre”, il nous invite ici à découvrir un couple d’enquêteurs particulièrement attachant : Ariel Doulémi, le jeune vampire et madame Ha, médecin et spécialiste du crime. Situé quelque part entre les enquêtes policières de L’Homme aux orchidées de Rex Stout et la science-fiction exotique, bariolée, de Jack Vance, ce roman nous propose de découvrir une cité foisonnante de secrets, une société étrangère peuplée entre autres d’humains, de centaures, de vampires et d’hommes-chats.

10,00 €   Ajouter au panier

Les Olympiades truquées

Les Olympiades truquées

Vingt et unième siècle. Le monde occidental ronronne devant sa ration quotidienne de pâtée sportive. Dans les usines biologiques, on fabrique les nouveaux héros de l'Olympe, les nouveaux dieux du stade. Manipulations génétique ou dopages meurtriers sont le lot des champions.

 

Toute déviance ou dissidence est corrigée par des spécialistes. Le pouvoir médical est total. Malheur à celui qui n'est pas conforme à la norme. Une hormone, responsable de crises de folie meurtrière est synthétisée ; elle permet le déchaînement d'une formidable puissance... mais aussi une forme de dopage inédite et indécelable. Tant pis si les dosages ne sont pas tout à fait au point : on l'utilisera quand même lors des prochains Jeux Olympiques...

 

Dans ce monde truqué où la publicité déjante, deux jeunes filles, Sphyrène, la nageuse surdouée, et Maël, conçue par clonage, tentent de se réaliser. Leurs itinréaires se croiseront de façon explosive.

 

Il n’a fallu que quelque romans : Chromoville, Le Créateur Chimérique, Les Maîtres-feu — tous chez J’ai Lu — pour que Joëlle Wintrebert s’impose comme l’une des voix les plus originales de la science-fiction française. Sans oublier de se faire une place de choix dans le cercle exigeant de la littérature jeunesse, où ses ouvrages sont constamment réédités. Passionnée de sciences en général, de biologie en particulier, Joëlle Wintrebert porte le plus souvent sa réflexion sur les conséquences sociales des découvertes scientifiques et sur les problèmes d’identité sexuelle dans les sociétés futures ou étrangères.

 

Avec cette version remaniée des Olympiades truquées, elle s’attaque au problème du dopage dans le milieu sportif et à ses conséquences à court et à moyen terme sur l’organisme et le mental. Un roman qui n’a jamais été autant d’actualité.

12,00 €  

Histoires de cochons et de science-fiction

Histoires de cochons et de science-fiction

Avez-vous entendu parler de la première loi de Purnath ? Pourtant vous devriez, sans elle notre monde ne serait pas tout à fait le même, du moins pour ce qui est de nos habitudes alimentaires...

Pourquoi le gouvernement roumain a-t-il invité quatre scientifiques de renommée internationale et un écrivain de SF français ? À quel secret, datant de la dictature des Ceaucescu, vont-ils être confrontés ?

Cyril le cybercochon a été créé pour la télévision britannique mais voilà qu'il devient le symbole d'un parc d'attraction où son nez-mitraillette risque bien de faire un carnage chez les touristes en short et autres mangeurs de hamburgers...

Rock around the pork ! Queue en tire-bouchon et banane au vent, tout a commencé le jour où Honoré découvrit le rock n'roll, avant de faire connaissance avec le terrible docteur Moreau...

Sylvie Denis, qui avait déjà réuni dans l'anthologie Century XXI, toute la nouvelle SF spéculative britannique, s'attaque ici aux histoires de cochons et de science-fiction. À savoir, cinq nouvelles, une novella, et un (court ?) roman, rendant tous hommage à ces extraordinaires animaux que sont les porcs domestiques et autres sangliers.

Au sommaire, des histoires cochonnes qui vous emmèneront sur la Lune, en Roumanie, dans un parc d'attractions déréglé... Des textes de Eugene Byrne, Thomas Day, Esther M. Friesner, lain Lee, Serge Lehman, Brian Stableford et the last but not the least : Roland C(ochon). Wagner.

12,04 €   Ajouter au panier

Les Visages de Mars

Les Visages de Mars

La première mission humaine pour Mars s'est probablement écrasée sur la planète rouge. Quel mystère, vieux de plusieurs millions d'années, se cache derrière Cydonia Face, le légendaire visage de Mars ? A-t-il dévoré l'équipage naufragé ?

Vous êtes poursuivi par la D.G.S.E, traqué sans relâche... Pourquoi ? Peut-être à cause d'un don qui fait de vous « l'homme singulier »...

Dans l'Himalaya des premières grandes aventures automobiles, une expédition française ne cesse de grimper vers une Chine dont elle s'éloigne peu à peu... Quel monde perdu se trouve au bout du chemin ?

Et si l'on vous disait que quelque chose attend derrière les secrets de la mécanique quantique, une présence qui menace...

Un voyage virtuel dans le Paris libertin vous intéresse... Tentant, certes, mais qui vous assure que les architectes du rêve ont tout prévu ?

Au fil de ses textes, Jean-Jacques Nguyen s’est imposé comme l’un des fleurons de la nouvelle SF française, surtout dans le domaine du récit court et de la novella. Sa nouvelle L’Amour au temps du silicium, publié dans la prestigieuse anthologie Escales sur l’horizon, l’a révélé au grand public. Ce passionné des sciences en général et d’astronomie en particulier, collaborateur de la revue Ciel & Espace, s’avère avec Serge Lehman le seul auteur français à exploiter vraiment la veine du merveilleux scientifique, mêlant avec bonheur Sense of Wonder et exactitude scientifique.

Ce recueil est une bonne occasion de découvrir un talent multiple qui s’impose de l’exploration des mondes perdus jusqu’au technothriller en passant par le Space Opera.

Épuisé  

Coeur de fer

Coeur de fer

Dans toute l'histoire de l'exploration humaine, l'Aiguille bat avec aisance deux records... Vis-à-vis de sa taille, c'est le véhicule le plus cher et surtout le plus lourd jamais fabriqué par l'homme. Le plus cher à cause de ca coque hyperfluide à effet quantique de surface, un composite avant-gardiste de supra-conducteur et cristallotitane maintenu sous tension. Le plus lourd, car qui peut imaginer qu'un tube d'à peine deux mètres de diamètre par quarante mètres de haut pèse l'équivalent de quatre-vingts navettes orbitales ? La densité moyenne de l'Aiguille dépasse celle du plomb ; le petit véhicule est bourré d'un lest de sept mille tonnes d'uranium massif, à peu près les trois-quarts de son volume interne...

 

C'est dans cet engin de folie, qu'une équipe humaine va plonger au coeur de la Terre pour une mission de la plus haute importance.

 

Né le 30 novembre 1957 à Lacorne, un petit village du Québec, Joël Champetier a publié de nombreux romans, dont plusieurs pour la jeunesse. Il est par ailleurs l’auteur d’un extraordinaire roman fantastique dans la pure lignée de Stephen King : La Mémoire du lac. Les cinq textes qui composent ce recueil nous offrent un aperçu particulièrement significatif de son talent. Que ce soit dans le domaine de la Hard-Science — Coeur de fer — ou celui de l’humour SF — Visite au comptoir dénébolien — avec ce livre, Joël Champetier apporte brillamment la preuve que la Science-Fiction québécoise est l’une des plus intéressantes au monde.

Épuisé  

Danse aérienne

Danse aérienne

« Les mots sont difficiles. Je pense en mots que je peux comprendre. Je m'appelle Angel. Je suis un chien. Un chien de garde. Personne ne peut toucher ceux que je protège, à part les Amis. J'aime ceux que je protège. Maintenant, je dors.

— Angel, dit Eric depuis sa chaise, réveille-toi. Tu dois monter la garde.

Je me réveille. Eric marche vers moi. Il s'assied à côté de moi. Il pose sa voix contre mon oreille.

— Je te présente Caroline. Tu dois garder Caroline. Personne ne doit faire de mal à Caroline. Personne ne doit toucher Caroline à part ses Amis.

Je renifle Caroline. Je suis très content. Je garde Caroline.

— Mon Dieu, dit Caroline... Et elle s'en va.

J'aime Caroline. »

Parce que deux ballerines ont été assassinées, la sécurité de Caroline Olson, prima ballerina, est confiée à un chien de garde bio-amélioré, Angel. Et si cette affaire de meurtres en série cachait un enjeu d'une toute autre nature ?

Nancy Kress, née en 1948, est l'auteure de neuf romans dont un seul a été publié en France : Le Prince de l'aube (éditions J'ai Lu). Aux Etats-Unis, où son talent est reconnu à sa juste valeur, plusieurs de ses nouvelels et novellas ont été retenues dans les Year's Best SF de Gardner Dozois. Elle a remporté deux fois le prix Nebula et une fois le prix Hugo. En France, on ne connaît qu'une poignée, à peine, de ses nombreuses nouvelles de SF, notamment L'une rêve et l'autre pas (Beggars in spain) qui lui a valu le Grand Prix de l'Imaginaire. Il convenait de réparer cette injustice en publiant un de ses textes les plus vertigineux : Danse aérienne où elle explore la thématique passionnante des nanotechnologies, à l'instar de l'Australien Greg Egan.

5,95 €   Ajouter au panier

Ça vient de paraître

Le temps fut

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 97
PayPlug