En-tête Royaume blesséEn-tête ZombiesEn-tête Les PerséidesEn-tête Stony MayhallEn-tête Bifrost 75

L'École des assassins

(2002)

de Ugo BELLAGAMBA, Thomas DAY


Disponible  Livre 12,00 €
Disponible  Livre numérique PDF ePub Kindle 4,99 €
Disponible  Papier + numérique 16,99 €

Bienvenue à Hong Kong, à l'heure de la curée !

Hong Kong 2023. Une guerre oppose les triades de la Sun Yee On à Voyager Concept, transnationale spécialisée dans la conquête spatiale et le génie génétique. Au sein de cette entreprise, Marion Strauss a une vision : l'école des assassins. Un groupe de quarante enfants qu'il va former aux arts du meurtre et de la guerre, qu'il va bio-améliorer jusqu'à transcender l'humain. Parmi eux : Ryu, l'Acrobate ; Cassandre, dotée d'une mémoire totale ; Peter, le Samouraï ; Terri, le Phénix, condamnée à renaître de ses cendres. Parce que Jon Holkaï, son mentor, lui a enseigné le bushido, Peter va refuser sa charge d'assassin et se dresser contre Marion Strauss. Une guerre se prépare ; chacun devra choisir son camp.

Avec L'Ecole des assassins, Ugo Bellagamba et Thomas Day rendent hommage aux mangas télévisuels et aux super-héros de leur adolescence : Wolverine, X-men et autres Ken le survivant.

Thomas Day est né en 1971, dans cette belle ville de Paris où il réside actuellement au-dessus des catacombes et de leurs six millions de squelettes. En quelques années, il s'est imposé comme l'auteur le plus violent, le plus éprouvant de l'imaginaire francophone. On lui doit une cinquantaine de récits, un recueil de nouvelles, Sympathies for the devil, ainsi que quatre romans au Bélial' et chez Mnémos, dont Rêves de guerre.

Ugo Bellagamba, titulaire d'un doctorat en histoire du droit, a publié sous le pseudonyme de Michael Rheyss un texte remarqué car remarquable : L'Apopis républicain. Il a 29 ans et vit à Aix-en-Provence avec sa femme et Sirius, un improbable petit chien.

L'École des assassins est leur première collaboration.

Mots-clés :

Revue de presse

« Un excellent livre d'anticipation tendance cyberpunk. » La Guerre de trois

« Ambiance survoltée, de l’action à quasiment toutes les pages, L’Ecole des Assassins est un roman vif et violent. » ActuSF

« Une pure série B, nerveuse, rapide et violente. » Galaxies

« Écrit à quatre mains, L'École des assassins est un roman vif et enlevé, que l'on dévore en quelques heures. On y retrouve bien évidemment la fureur d'écrire de Thomas Day et on découvre une situation historico-politico-économique complexe certainement conçue par Ugo Bellagamba. Un de ces petits plaisirs qui n'ont rien de honteux. » Keep Watching the Skies

« Le monde de Thomas Day et d'Ugo Bellagamba est un monde de violence : c'est celui des super-héros et des mangas. Mais c'est aussi un monde profondément humain : la pitié, l'amour et le sens de l'honneur de l'éducation samouraï sont là pour dérégler les machinations les mieux réglées et les machines de guerre les mieux huilées. » La Recherche