En-tête Bifrost 75En-tête CyberdreamsEn tête Anti-glaceEn-tête DriftEn-tête Bifrost 74
Xeelees - 3

Flux

(Flux, 1993)

de Stephen BAXTER


Disponible  Livre 24,00 €
Disponible  Livre numérique 11,99 €
Disponible  Papier + numérique 35,99 €

Voyage au cœur d’une étoile à neutrons…

 

Imaginez une humanité microscopique, une humanité conçue pour vivre dans l’environnement le plus hostile qui soit — le manteau superfluide d’une étoile à neutrons, résidu massif d’une supernova…

Imaginez le souvenir des créateurs de cette micro-humanité perpétué de génération en génération depuis des siècles…

Imaginez enfin la plus incroyable réunion de famille de l’histoire, une réunion sur fond de guerre stellaire séculaire contre les Xeelees et leurs noircroiseurs briseurs d’étoile, une réunion qui pourrait bien décider du futur d’un univers tout entier…

 

Né à Liverpool en 1957, Stephen Baxter est diplômé en mathématiques de l’université de Cambridge. En 1991, il manque de peu la présélection pour devenir astronaute sur la station spatiale Mir. La même année paraît Gravité, son premier roman, qui inaugure le plus célèbre de ses cycles, « les Xeelees », gigantesque fresque spatiale à ce jour composée de quatre romans et d’un recueil de nouvelles — l’ensemble étant en cours de parution aux éditions du Bélial’.

Troisième volet des « Xeelees », Flux peut se lire de façon indépendante, à l’instar des deux précédents tomes, Gravité et Singularité. Pur condensé de science-fiction, roman riche de cette sidération propre au « sense of wonder » anglo-saxon, Flux allie le souffle de l’aventure au vertige des extrapolations scientifiques dans un cadre hors du commun — l’essence même du meilleur de Stephen Baxter.

Mots-clés :

Revue de presse

«  Les amateurs de hard SF partagent avec les enfants et les scientifiques la conviction que le monde qui nous entoure est une source inépuisable de surprises et d’émerveillement — un sense of wonder qui ne fait qu’ajouter à la beauté des choses ou des textes, sans jamais rien en retirer. Un domaine semblait pourtant lui échapper : du monde quantique, a-t-on longtemps estimé, on ne saurait parler que prudemment et le sense of... » Bifrost