En-tête AfterpartyEn-tête UHL3En-tête Club UraniumEn-tête Bifrost 83En-tête Prince-Marchand

Féerie pour les ténèbres, l'intégrale - 1

(2012)

de Jérôme NOIREZ


Disponible  Livre cousu avec rabats 23,00 €

De partout, l’En-Dessous vomit la Technole. Sans que l’on sache pourquoi, sourd cette bouillie toxique et nauséabonde qui, en un autre temps, dans un univers bien différent, fit la fierté des hommes, le symbole même de leur domination sur le monde. Des hommes qui, aujourd’hui, exploitent les rebuts de cet univers disparu, mythique, dans des gisements à ciel ouvert aux allures de décharges en quête des oripeaux d’une gloire révolue…

Dans les rues de Caquehan la noire, capitale tentaculaire du royaume, Obicion enquête. Et l’officieur de justice a fort à faire. Le crime est odieux. Une jeune fille. Une adolescente. énucléée. Gorge tranchée ouverte en croix. Là où, précisément, pour la première fois, la Technole fit son apparition… Et à l’horreur s’ajoute l’étrangeté la plus absolue car très vite, il s’avère que les os de la victime sont en… plastique.

Ainsi débute Féerie pour les ténèbres, œuvre gigantesque, drôle et cruelle, aussi épouvantable qu’attendrissante, un monstre littéraire unique, manière de rencontre improbable entre François Rabelais, Lewis Carroll, Jérôme Bosch et Louis-Ferdinand Céline, à travers laquelle Jérôme Noirez tisse une cartographie romanesque saisissante, un objet littéraire démesuré.

Si Féerie pour les ténèbres fut initialement publié en trois parties, la présente édition, définitive, propose en deux forts volumes dans la collection « Kvasar » l’intégrale de l’œuvre complètement révisée par l’auteur, soit trois romans, auxquels s’ajoutent, et ce pour la première fois, six longues nouvelles…

Sommaire

  • Féérie pour les ténèbres (roman)
  • “Chat écorché ne craint plus l’eau froide” (interlude)
  • Le Sacre des orties (roman)

Revue de presse

« Le macabre côtoie la musique et la poésie, le tout mâtiné d’une couche d’un humour noir et piquant, qui entame notamment chaque chapitre de proverbes plus savoureux les uns que les autres. Mais Noirez n’est pas un enfant de choeur, et chaque rire et sourire dissimulent une charogne, des tripes à l’air ou des créatures que l’on ne voudraient voir hanter les nuits de son pire ennemi.
Un tome 2 ensorcelant et terrifiant, dont on ne peut se décoller, qui nous déchire le coeur et assombrit nos rêves. » Un dernier livre avant la fin du monde

« Après quelques six cents pages de lecture, Féerie pour les Ténèbres m’est toujours aussi inqualifiable, expérience littéraire étrange [...]. C’est éreintant, drôle pourtant, et emplit du mystère dont sont faits les rêves – ou les cauchemars. Une seule chose est sûre : une fois entré dans le récit, ce qui vient très vite, l’auteur ne nous lâche plus avant la dernière page. Et encore… » Culturellement Geek

«  Auteur rare et régulièrement célébré par ses lecteurs fidèles, Jérôme Noirez attaque 2012 avec une actualité pour le moins chargée. Après ses expériences en littérature jeunesse — expériences qui ont donné de nombreux titres aussi remarquables que décalés —, le voilà qui revient avec 120 journées chez Calmann-Lévy (sorte de... » Bifrost