Livres numériques et audio

Une fois achetés, nos livres numériques et audio peuvent être téléchargés à volonté, sans limite de temps, et dans tous les formats disponibles depuis votre bibliothèque numérique. Tous nos livres sont proposés sans DRM.

Besoin d'aide ? Découvrez comment télécharger et lire des livres numériques.

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   Épuisé

Origines S01E03 : Ontologie

Origines Saison 1 - 3

Origines S01E03 : Ontologie

Le désastre. Au fond de la vallée du Petit Zab, dans ce lieu que Schmundt a surnommé le « château des millions d’années », l’expédition archéologique a été proprement décimée. Saxhäuser, seul survivant avec un Schmundt inconscient, n’a d’autre choix que de fuir vers Souleymanieh…

0,99 €   Ajouter au panier

Origines S01E02 : Signes

Origines Saison 1 - 2

Origines S01E02 : Signes

Saxhäuser et l’expédition archéologique Schmundt se dirigent vers la vallée du Petit Zab, affluent du Tigre. Selon les légendes locales, il s’y trouverait une tribu vivant en autarcie, dotée d’armes de feu dévastatrices. S’agis-il d’Aryens primitifs, comme le croit Schmundt ? Au fil de leur progression, les phénomènes étranges s’intensifient.

0,99 €   Ajouter au panier

Origines S01E01 : Premier contact

Origines Saison 1 - 1

Origines S01E01 : Premier contact

Mai 1939. De retour à Berlin après une expédition en Bolivie, l’officier SS Friedrich Saxhäuser est convoqué par Heinrich Himmler. Le Reichsführer confie à Saxhäuser une mission somme toute anodine : accompagner l’archéologue Joachim Schmundt en Irak, dans le but officieux de nouer des alliances avec les tribus locales. Mais d’où lui vient cette impression d’être sans cesse suivi ?

Gratuit   Télécharger

Le Grand Livre de Mars

Le Grand Livre de Mars

La scénariste de L'Empire contre-attaque au sommet de son art...

Mars. La rouge. La sèche. L'immortelle. Mars où les empires s'entrechoquent et s'effondrent, où les héros naissent à l'ombre d'oriflammes barbares. Mars, où la fierté d'un héritage culturel indicible et millénaire. Mars des secrets. Du pouvoir. De la mort. Mars du souvenir...

Au programme de cette édition exceptionnelle, dans des traductions totalement révisées et réunies pour la première fois :

  • L'Épée de Rhiannon
  • Le Secret de Sinharat
  • Le Peuple du talisman
  • Les Terriens arrivent

Le tout encadré d'une préface inédite de Michael Moorcock, d'une large postface biographique signée Charles Moreau et d'une bibliographie exhaustive.

Si Leigh Brackett (1915-1978) est mondialement connue pour avoir scénarisé des films aussi célèbres que Le Grand sommeil (coécrit avec William Faulkner), Rio Bravo ou encore L'Empire contre-attaque, celle qui fut la compagne d'un des plus grands auteurs de l'Âge d'Or, Edmond Hamilton, demeure avant tout une romancière de tout premier plan qui a donné ses lettres de noblesse à la science fantasy.

Ici, Leigh Brackett évoque Mars avec une puissance poétique digne de Ray Bradbury, dont elle fut l'amie et la confidente alors qu'il rédigeait les Chroniques martiennes. Elle a de fait influencé des générations d'écrivains, au premier rang desquels Michael Moorcock, qui reconnaît chez cette grande dame des littératures de genre l'une de ses inspirations fondatrices.

12,99 €   Ajouter au panier

La Malédiction de Bisha

La Malédiction de Bisha

Pour fêter la réédition en numérique du Grand Livre de Mars de Leigh Brackett, aventurez-vous déjà sur la planète rouge le temps d’une nouvelle avec « La Malédiction de Bisha ». Bisha, fillette malade, chassée de sa tribu et que sa mère remet au médecin terrien Fraser dans l’espoir qu’il la soigne… Mais Bisha peut-elle être sauvée ?

Épuisé  

Cécile

Cécile

C’est l’histoire de Kevin. Comme son meilleur ami, Téri, il est guitariste et gagnait sa vie comme musicien de studio, à Bordeaux. Un jour, Zelda, la compagne et muse de Téri a cédé aux avances d’un producteur, et est partie s’installer à Paris. Peu après, Kevin a été engagé dans le groupe qui l’accompagne en studio et sur scène, et il s’en est allé, lui aussi, sans oser faire de vrais adieux à Cécile avec laquelle il vivait.

Les années ont passé. Zelda a connu la gloire et Kevin a vécu dans son ombre. Mais tout a une fin. Après la dissolution du groupe, Kevin est parti vivre un temps à Londres avant de revenir à Bordeaux avec un autre rescapé de l’aventure, Stéphane, le régisseur du groupe. Ensemble, ils montent une boutique spécialisée dans les disques vinyles de collection. Mais Bordeaux est une petite ville et Kevin est bientôt confronté aux fantômes du passé…

Bien que Cécile semble être restée la même, en dépit des années qui se sont écoulées, Kevin va découvrir à ses dépens qu’il ne faut jamais se fier aux apparences. Bien des choses ont changé et tout doit se payer un jour ou l’autre. En particulier ce que Kevin appelle, non sans lucidité, ses « petites lâchetés »…

« Cécile » est un des récits composant une véritable comédie humaine largement autobiographique, mettant en scène le milieu artistique et le monde de la nuit, à Bordeaux dans les années quatre-vingt. Exemplaires d’un fantastique urbain moderne, salués en leur temps par la critique comme particulièrement intenses et novateurs, la plupart de ces récits sont parus dans la revue Ténèbres. Ils font l’objet d’un recueil à paraître courant 2015. On retrouve dans « Cécile » plusieurs personnages évoluant dans « Bleu », publié précédemment dans cette même collection.

Une première version de « Cécile » a été publiée dans Ténèbres n°1 en 1998. Cette nouvelle version, remaniée pour son passage à l’oralité et largement augmentée, est inédite. La musique et l’habillage sonore ont été spécialement composés pour cette édition audio.

 

Instruments utilisés :

  • Guitare électrique Ibanez Performer PF 200 (1978, Japon) + pédales d’effets Digital Delay DD 600 (Behringer) et Reverb Machine RV600 (Behringer).
  • Ocarina (Pérou).
  • Tablas électroniques Riyaz (Indes).
  • Réveil (Ikéa) avec caisse de résonnance boîte à biscuits en métal (Super U).
  • Sample de chants grégoriens : Agnus Dei , cinquième mouvement de la Messe de Notre Dame, par Guillaume de Machaut (1300-1377).
  • Effets additionnels : reverb, echo, reverse, octaver, compression (sur le chant) via Audacity.

 

Enregistrement (novembre 2014) : BOSS BR600.

Mixage (novembre 2014) : Audacity 2.0 sous Windows XP Pro avec monitoring 2.0 Prodipe Ribbon 5.

3,99 €   Ajouter au panier

L'Épée brisée

L'Épée brisée

« Imric n’eut qu’un bref aperçu d’une massive silhouette encapée, chevauchant une monture plongeant vers la terre, plus rapide que le vent, un gigantesque cheval à huit pattes monté par un homme à la longue barbe grise et au chapeau à larges bords. L’éclat de la lune accrocha la pointe de sa lance et son œil unique… Il traversait les cieux à la tête de sa troupe de guerriers morts, et les chiens aux yeux de feu aboyaient comme le tonnerre. Sa corne hurla dans la tempête, les sabots de sa monture tambourinaient comme la grêle tombant sur un toit ; et […] la pluie se déchaîna sur le monde. »

Voici l’histoire d’une épée qu’on dit capable de trancher jusqu’aux racines mêmes d’Yggdrasil, l’Arbre du Monde. Une épée dont on dit qu’elle fut brisée par Thor en personne. Maléfique. Forgée dans le Jotunheim par le géant Bölverk, et appelée à l’être à nouveau. Une épée qui, une fois dégainée, ne peut regagner son fourreau sans avoir tué. Voici l’histoire d’une vengeance porteuse de guerre par-delà le territoire des hommes. Un récit d’amours incestueuses. De haine. De mort. Une histoire de destinées inscrites dans les runes sanglantes martelées par les dieux, chuchotées par les Nornes. Une histoire de passions. Une histoire de vie…

« Lire L’Épée brisée, c’est comprendre en grande partie les origines d’une tradition parallèle de la fantasy représentée entre autres par M. John Harrison, Philip Pullman et China Miéville, des écrivains qui rejettent le confort d’un pub oxfordien et restent délibérément proches de résonances mythiques plus profondes », dit Michael Moorcock. Et le créateur d’Elric de rajouter qu’il s’agit là « d’un des plus influents livres de fantasy » qu’il ait jamais lus. Publié aux USA en 1954, à l’instar du premier volet du Seigneur des Anneaux, dont il s’avère une antithèse brutale. Un chef-d’œuvre jamais traduit en France. Jusqu’à ce jour.

11,99 €   Ajouter au panier

Le fer, la neige et le sang

Le fer, la neige et le sang

L'orgueilleuse Atlantys a été conquise par Kendall l'Harmoréen, roi barbare. Celui-ci a divisé son nouveau fief entre ses proches. L'un d'eux, Grendel l'Elmédien, s'est forgé une réputation de tyran sanguinaire, dévoré par l'ambition. Kendall saura-t-il y résister ?
Longtemps avant les événements narrés dans Le Royaume blessé, Laurent Kloetzer nous offre un âpre fragment d'épopée.

Épuisé  

Bleu

Bleu

C’est l’histoire de Téri. Il est guitariste et gagne sa vie comme musicien de studio. Dans sa piaule sous les toits, au cinquième étage, il y a une « fenêtre cosmique »… Seul le chat peut la franchir et il en profite pour aller explorer de lointaines planètes. Téri compose des chansons pour Zelda, son amoureuse. Mais Zelda est signée par une Major et Téri se retrouve sur la touche… C’est aussi l’histoire de Blanche-Neige, complètement fou dans sa tête et mal à crever dans son corps. Dans le taudis où il survit, Blanche-Neige s’emploie à construire sa propre version de la « fenêtre cosmique » : adaptée aux humains et permettant de voyager aussi dans le temps…
Téri réalise alors que Blanche-Neige veut se rendre dans le passé, jusqu’à ce jour de décembre où un dingue a abattu John, devant l’hôtel Dakota, à New-York, sous les yeux de Yoko. Il comprend que Blanche-Neige veut mourir à la place de John, dans le fol espoir de donner enfin un sens à sa vie. Délires de paumés ? Hallucinations à mettre sur le compte des substances que Téri et Blanche-Neige consomment sans modération ? Peut-être… Mais si un vortex était bel et bien en train de s’ouvrir en direction du passé ? Et si ce « bleu » qui envahit peu à peu la ville n’était autre que l’horizon événementiel d’un trou noir en cours de formation ?

« Bleu » est un des principaux récits composant une véritable comédie humaine largement autobiographique, mettant en scène le milieu artistique et le monde de la nuit, à Bordeaux dans les années quatre-vingt. La plupart de ces récits sont parus dans la revue Ténèbres et dans des anthologies comme De minuit à minuit. Ils font l’objet d’un recueil à paraître courant 2015.

Une première version de « Bleu » a été publiée dans Ténèbres n°8, 10/12.1999. Cette nouvelle version, remaniée pour son passage à l’oralité, est inédite.
Le thème musical d’ouverture de la piste 2 est emprunté au morceau « Feathers » écrit et composé en 2012, inédit. Le thème musical d’ouverture de la piste 9 est emprunté au morceau « Tu dis… » écrit et composé en 2008, et figurant sur l’album « Un Rêve d’Hippocampe ». Le reste de la musique et l’habillage sonore ont été spécialement composés pour cette édition audio.

 

Instruments utilisés :

  • Guitare électrique Ibanez Performer PF 100 (1978, Japon) + pédales d’effets Ravish Sitar (Electro-Harmonix), Digital Delay DD 600 (Behringer) et Ultra Bass Flanger BUF 300 (Behringer) : pistes 1 à 9.
  • Guitare électrique Ryann (Hoshino Gakki) LesPaul Custom (1970, Japon) : piste 5.
  • Guitare Slide électrique 10 cordes Starren (2009, Chine) : pistes 8 et 9.
  • Dulcimer des Appalaches acoustique (Thomann, Europe) : piste 7.
  • Flûte de Pan, Flûte à bec Alto, Ocarina : piste 4.
  • Bols tibétains : piste 7.
  • Effets additionnels : reverb, echo, reverse, compression (uniquement sur le chant, piste 9) avec Audacity 2.0 (2014).

Enregistrement (octobre 2014) : BOSS BR600.

Mixage (octobre 2014) : Audacity 2.0 sous Windows XP Pro.

5,99 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 76

Bifrost n° 76

Regarnis la pipe. Si je dois raconter cette histoire comme il faut, j’aurai besoin de son aide. C’est bien. Non, inutile de rajouter une bûche dans le feu. Laisse-le mourir. Il y a pire que l’obscurité.
Ecoute la taverne grincer et gémir dans son sommeil ! Ce ne sont que ses os et ses pierres qui se tassent, pourtant on jurerait entendre le plus esseulé des spectres. Il est tard. On a barré la porte, clos les portes à chaque bout du Pont.
Le feu dépérit. Dans le monde entier, il n’y a d’éveillés que toi et moi. Ce récit ne convient guère à des oreilles aussi jeunes que les tiennes, mais... Oh ! Pas de cet air renfrogné. Tu vas me faire rire, ce qui messied à ma triste histoire. Bon, voilà qui est mieux.
Rapprochons nos tabourets des braises, que je te dise tout...

Michael Swanwick
Le Récit du changelin

 

5,99 €   Ajouter au panier

Le Royaume blessé

Le Royaume blessé

« Écoutez ! Ma parole est vérité ! Voici l’histoire d’Eylir Ap’Callaghan !

Je rêvais de lui longtemps avant que nos chemins ne se croisent. Un guerrier résolu, avec ses grandes bottes et l’épée Misère à sa ceinture, avançant dans les marais en menant son cheval par la bride… Eylir, foutu Kelte ! Droit, fort, obstiné, colérique et généreux, qui rit dans la bataille et soulève les femmes par la taille ! Eylir, tombé dans la boue et monté si haut, jusqu’à poser sur sa tête la couronne du Roi des Rois. Un héros, capable de changer le monde de ses propres mains. »

Né en 1975, Laurent Kloetzer a écrit plusieurs romans de fantasy dont La Voie du cygne ou le recueil Petites morts, mais aussi de science-fiction, dont le récent Anamnèse de Lady Star. Le présent ouvrage se veut une édition définitive du roman Le Royaume blessé paru aux éditions Denoël en 2006, accompagné du Dit de l’errant, recueil de douze nouvelles prenant place dans l’univers du roman, dont dix jamais publiées à ce jour.

8,99 €   Ajouter au panier

Les Pourris

Les Pourris

Dans un monde en décomposition, le plus dur est de conserver son intégrité physique. C'est le principal problème auquel sont confrontés le Crépu, Pièces-Détachées et les autres. Zombies de leur état, ils hantent une ville dépeuplée depuis l'apocalypse, où ils vivent un indolent quotidien post-mortem… L'autre problème, ce sont ces pulsions, longtemps oubliées, au niveau de l'entrejambes et aux effets délétères.

Avec « Les Pourris », Xavier Otzi nous propose une virée à la fois drôle, tendre et surtout trash, dans un monde où les zombies ne sont pas les monstres décérébrés que l'on imagine. Pas tout à fait…

Épuisé  

Les Perséides

Les Perséides

« Finders était le nom d’une librairie d’occasion délabrée près de l’université. Un endroit que Paul adorait. J’y étais allé, mais il ne m’avait pas fait forte impression. On y trouvait quelques éditions originales qui manquaient de tenue, un grand rayon d’absurdités occultes dans le genre de Madame Blavatsky et des romans à deux sous oubliés des années 50... »

C’est l’histoire de deux géographies intriquées : celle des ruelles nocturnes de Toronto et celle de l’étrange librairie Finders, deux géographies qui ne sont pas ce qu’elles semblent être car non, décidément, la carte n’est pas le territoire... C’est l’histoire des abîmes vertigineux de l’espace et du temps et de ce qu’ils abritent, de l’étrange et de l’occulte, là, au coin de la rue, au détour d’un rayonnage de bibliothèque ou sur une case d’échiquier... C’est l’histoire de ce qui ne peut être vu et que l’on voit quand même, de ce qui ne peut être dit et qu’il nous faut dire, malgré tout... C’est l’histoire des Perseides, neuf récits se répondant les uns les autres pour tisser l’ébauche d’un paysage indicible, un livre à l’ombre des grands maîtres tutélaires de l’œuvre wilsonienne : Jorge Luis Borges, Howard Phillips Lovecraft et Clifford D. Simak en tête. Peut-être le livre le plus personnel de Robert Charles Wilson.

11,99 €   Ajouter au panier

Les Perséides (nouvelle)

Les Perséides (nouvelle)

À Toronto, de nos jours. C’est lors de l’achat d’un télescope que Michael, astronome amateur, rencontre Robin. Bien que vendeuse de lunettes astronomiques, la jeune femme éprouve une répugnance envers ces appareils : « On ne regarde pas dans le télescope. Parce qu’il se pourrait que quelque chose vous y regarde aussi. » Des fadaises ? À mesure que Michael apprend à connaître Robin et ses amis, il va découvrir que rôdent, peut-être, des choses, dans le noir.

Épuisé  

L'Éducation de Stony Mayhall

L'Éducation de Stony Mayhall

« En général, ça finit avec la Dernière Fille, l’unique survivante : une jeune femme en débardeur éclaboussé de sang. Elle lâche sa tronçonneuse, son fusil à canon scié, son pied-de-biche [...] et sort en titubant d’une vieille maison. [...] L’aube rougeoie sur l’horizon et les goules ont été vaincues (pour le moment, parce que les happy ends ne durent jamais). Peut-être que d’autres survivants finissent par la retrouver et l’emmènent dans une enclave, une forteresse grouillant de soldats, ou à tout le moins de civils bardés de flingues, lesquels la protégeront jusqu’au deuxième volet. Peut-être que cette enclave est située à Easterly, Iowa, à environ cent kilomètres au nord-ouest des ruines de Des Moines. Peut-être que la fille s’appelle Ruby... »

Stony a trois sœurs : Alice, Chelsea, Junie. Et sa mère Wanda, qui l’aime plus que tout. Sans oublier Kwang, son copain de toujours, persuadé que Stony possède un superpouvoir. Parce que Stony est insensible aux flèches que son ami lui plante dans le ventre histoire de rigoler... Il faut dire que Stony ne respire pas. Ne mange pas vraiment. Ne dort jamais. Et pourtant il grandit. Stony ignore ce qu’il est. Il n’a pas pris la mesure de son réel pouvoir. Ça viendra. Reste une interrogation : y en a-t-il d’autres comme lui ? La réponse à cette question emportera tout dans son sillage...

« Lisez ce livre comme une parabole politique mordante ; comme une allégorie religieuse chargée d’ironie ; comme une approche goguenarde de l’altérité ; comme une habile méditation sur le mystère, les limites de la chair ; comme l’un des meilleurs romans de genre de l’année — mais avant tout, lisez-le ! » (James Morrow)

L’Éducation de Stony Mayhall est le premier roman de Daryl Gregory publié en français.

12,99 €   Ajouter au panier

Deuxième personne du singulier

Deuxième personne du singulier

Adolescente américaine sans histoire, Thérèse est morte voici deux d'une overdose de Z. Z comme zombie ou Z comme zen : c'est là une drogue qui fait davantage qu'altérer la conscience, en l'oblitérant. Définitivement en cas d'abus. Physiquement, Thérèse n'est pas morte. Elle n'est juste plus cette personne que les autres persistent à appeler Thérèse.

Quelque part entre le Greg Egan de « En apprenant à être moi » et le Peter Watts de Vision aveugle, « Deuxième personnel du singulier » de Daryl Gregory questionne avec finesse et humanité les notions d'identité et de conscience au regard des récentes découvertes scientifiques en neurologie.

 

Distribué sous les termes de la licence Creative Commons Paternité – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 2.0 France
Parution originale : « Second Person, Present Tense », dans Asimov’s Science Fiction, septembre 2005
Première parution française : Angle mort n° 1, novembre 2010

Gratuit   Télécharger

Bifrost n° 75

Bifrost n° 75

Le dernier homme sur Terre ignorait qu’il était le dernier. Et il s’en serait fichu s’il l’avait su. Il n’avait rencontré que de rares humains au cours de sa vie, aucun depuis que sa femme avait cessé de tousser pour se taire à jamais. Quand était-ce arrivé, cela aussi il l’ignorait. Il ne tenait pas le compte des années, ni de quoi que ce soit d’autre. Elle n’était plus pour lui qu’un souvenir flou, mais il en allait de même de tout ce qui datait un peu. La survie au jour le jour mobilisait toute sa ruse et toute sa force, du moins ce qu’il en restait. [...]

Le dernier homme était né dans une ville qui s’appelait jadis Atlanta. Il l’avait fuie lorsqu’une bande de cannibales s’y était établie, rôdant dans ses rues et ses couloirs en quête de viande fraîche. Ils étaient fort communs quelques générations plus tôt, mais leur gibier se faisait rare désormais. Ceux-là périrent bientôt de diverses façons... 

Poul Anderson
In Memoriam

5,99 €   Ajouter au panier

Bal à l'Ambassade

Bal à l'Ambassade

Une réception dans une ambassade située sur une lointaine exoplanète. Broderick, l’ambassadeur, y végète depuis des années, dans l’attente de la relève, du retour des vaisseaux de l’Empire. Mais il y a des années que plus personne n’a entendu parler de l’Empire… Et il y a cette invitée, qui a fait un étrange rêve.

Épuisé  

La Dernière chance

La Dernière chance

Il y a quatre milliards d’années, la vie est apparue sur une petite planète d’une lointaine galaxie. De la vie a émergé la conscience. De la conscience est née l’intelligence. Une race d’extraterrestres magnifiques, les Ksells, s’est alors répandue dans sa propre galaxie, puis dans les autres galaxies, non pas dans un but de conquête mais bien plutôt dans l’espoir de découvrir d’autres intelligences pour partager son savoir. Mais l’univers est vaste et si la vie est commune, l’intelligence – dans le sens où nous l’entendons – est une chose rare. Après des millions d’années d’exploration, les Ksells commencent à se demander s’ils réussiront à trouver une race plus jeune digne de recevoir leur héritage…

La Dernière Chance est un enregistrement studio d’un spectacle d’une vingtaine de minutes, commande de la part du Musée des Confluences, de Lyon, dans le cadre de sa programmation culturelle, à l’initiative de Sylvie Laurent. La création du spectacle a eu lieu le 5 novembre 2013, à Lyon.

4,99 €   Ajouter au panier

Bal à l'Ambassade

Bal à l'Ambassade

À télécharger gratuitement jusqu'au 22 janvier !

C’était un monde paisible et harmonieux, jusqu’à ce qu’un vaisseau de l’Empire ne l’atteigne et y dépose un contingent de colons, avec sa cohorte d’administrateurs et ses mercenaires chargés de maintenir l’ordre. On y a construit une vaste Ambassade et entreprit de grands travaux pour accueillir d’autres colons. Mais il s’est passé quelque chose. Alors que les indigènes ont tourné le dos à leurs anciens dieux et abandonné leurs immenses temples de pierre, pour se mettre au service des humains, ces derniers ont commencé à dépérir, à perdre toute énergie, à peu à peu littéralement mourir d’ennui.

Plus étrange, aucun des vaisseaux attendus ne se s’est présenté. Plus inquiétant, on n’a plus la moindre nouvelle de l’Empire. Et chacun de se demander ce qui se passe, sauf la mystérieuse Valérie Strasser qui prétend avoir tout compris de ce qui est en train d’arriver aux humains, sur ce monde, mais aussi dans tout l’Empire… Et l’Ambassadeur Broderik de se demander si elle est folle ou si, enfermé dans cette Ambassade, il est en train d’assister aux derniers jours de l’humanité.

Une première version de cette nouvelle a été publiée, sous le même titre mais sous la signature de F. Paul DOSTER, dans la revue CyberDreams (n°11, 8.1997). Cette nouvelle version, plus longue, a été profondément remaniée dans l’optique d’une adaptation orale. La musique a été composée spécialement pour cette adaptation.

4,99 €   Ajouter au panier

Anti-glace

Anti-glace

« C’est à l’inauguration de la Nouvelle Grande Exposition, le 18 juillet 1870, que je fis la connaissance de Josiah Traveller en personne, même si j’avais entendu pendant mon enfance les histoires que racontait mon frère Hedley sur les diableries perpétrées par l’anti-glace de ce célèbre ingénieur au cours de la campagne de Crimée. Ce premier contact, fort bref, pâlit face aux splendeurs de la Crystal Cathedral et de son contenu — sans parler du beau visage d’une certaine Françoise Michelet —, mais l’enchaînement déclenché par cette rencontre de hasard allait m’entraîner, maillon après maillon, dans une stupéfiante aventure qui me propulserait au-delà de notre stratosphère et me plongerait enfin, à Orléans, dans les tréfonds d’un enfer élaboré par l’homme... »

L’anti-glace est une matière au potentiel hautement énergétique. Inerte à basse température, elle atteint son rendement optimal sous l’effet de la chaleur. Depuis sa découverte par une expédition anglaise dans les neiges du pôle Sud, elle a donné à la Couronne britannique le leadership mondial en cette seconde moitié du XIXe siècle. Un leadership qui ne fait qu’exacerber les tensions entre le Royaume-Uni, la France et la Prusse...
Jeune diplomate en mal d’aventures, Ned Vicars est à Ostende dans le but de contempler l’avènement d’une de ces merveilles scientifiques qu’autorise l’anti-glace. Mais il se retrouve bientôt bloqué, lui et une poignée d’autres infortunés, à bord du Phaeton, engin prodigieux qui quitte l’atmosphère terrestre en direction de la Lune. L’équipée fantastique commence...

Chef de file de la science-fiction britannique, traduit dans une quinzaine de langues, Stephen Baxter signe avec Anti-glace une aventure steampunk débridée, mais aussi un hommage fervent à deux chefs-d’œuvre du genre : Les Premiers hommes dans la Lune d’H. G. Wells, et De la Terre à la Lune de Jules Verne.

 

12,99 €   Ajouter au panier

Les Hommes-Fourmis du Tibet

Les Hommes-Fourmis du Tibet

Angleterre, 1900. Profitant de l'inattention d'un voyageur arrivé dans un bizarre engin volant, le jeune Tobby Simmons grimpe à bord de l'appareil et se retrouve bientôt transporté dans un étrange endroit qu'il croit être le Tibet, surplombé par une immense sphère bleutée, et peuplé d'hommes-fourmis…

Après Les Vaisseaux du temps, suite à La Machine à explorer le temps, Stephen Baxter rend ici un nouvel hommage à H.G. Wells et ses Premiers Hommes dans la Lune.

Épuisé  

Trois coeurs, trois lions

Les Univers Livres - 1

Trois coeurs, trois lions

L'un des romans fondateurs de la fantasy moderne...

La Loi et le Chaos se livraient une lutte perpétuelle. Non, il ne s'agissait pas exactement de forces. Des modes de vie ? Un reflet terrestre du conflit spirituel entre le Ciel et l'Enfer ? En tout cas, les êtres humains étaient les principaux agents de la Loi sur terre, bien que la plupart d'entre eux ne le fussent que de façon inconsciente et que certains, magiciens, sorciers et créatures maléfiques, se fussent vendus au Chaos. Quelques êtres non-humains étaient aussi du côté de la Loi. En face d'eux se trouvait presque tout le Monde du milieu, qui semblait comprendre des royaumes comme la Faërie, le Trollheim et le Royaume des géants...

Ainsi Holger Dansk, force de la nature de près de deux mètres, se retrouve-t-il propulsé dans un univers fantastique en pleine guerre séculaire entre Loi et Chaos, un univers dont il comprend vite qu'il est le champion, un champion éternel...

Poul Anderson ( 1926-2001) est l'un des grands auteurs classiques de l'Âge d'Or américain, lauréat de trois prix Nebula et sept prix Hugo. Longtemps boudé en France par la critique, considéré outre-Atlantique comme un maître incontestable, on lui doit quelques-uns des livres cultes de la science-fiction, mais aussi de la fantasy, dont Hrolf Kraki, La Patrouille du temps ou L'Epée brisée, à paraître au Bélial'.

Si Michael Moorcock a dit de Poul Anderson qu'il était l'une de ses grandes inspirations en matière de fantasy, on comprend pourquoi à la lecture de Trois cœurs, trois lions, tant le combat entre Loi et Chaos qu'il nous présente ici préfigure l'œuvre du créateur d'Elric. Proposée dans une traduction révisée, accompagnée de deux nouvelles inscrites dans le même cycle que le roman, préfacée Jean-Daniel Brèque, cette édition définitive est un must pour tout amateur de fantasy.

7,99 €   Ajouter au panier

Les Trois reliques d'Orvil Fisher

Les Trois reliques d'Orvil Fisher

« ...Je suis anhumain parce que j'ai été ce que tu es. »

Lucité. Ville-lumière ?

Il y a longtemps alors, avant que le grand froid s'abatte, avant la démence des hommes qui conduisirent le monde à sa perte. Que reste-t-il trois siècles après ? Des façades éventrées, des pierres fendues par le givre et quelques-uns, des hommes, qui tentent de survivre en préservant le peu d'eau non polluée encore disponible.

Et ce seul putain d'horizon, le Sud, Grand-Milieu, qui se moque bien que la Vieille Europe crève sous les cendres de ses industries...

Et Orvil, à Lucité, qui ce jour-là a tout perdu, tout ce qui lui restait de famille pour gagner ça, ce « bras revenu », membre nanotech d'une précision inhumaine et qui sera l'outil de sa vengeance. Pourquoi lui avoir pris le peu qui lui restait ? Pourquoi, et qui ? Tout cela a-t-il seulement un sens ?

Ainsi commence l'odyssée d'Orvil Fisher, une odyssée pour une réponse...

Né en 1959, Thierry Di Rollo a publié six romans et plusieurs dizaines de nouvelles, notamment au Fleuve Noir, dans la revue Bifrost ou chez J'ai Lu. L'intégrité viscérale de ses récits, leur nature bouleversante, la violence qui s'en dégage, l'ont pour beaucoup propulsé au rang d'écrivain culte. Ainsi, qu'ils effraient ou fascinent, les textes de Thierry Di Rollo ne laissent jamais indifférents.

Les Trois reliques d'Orvil Fisher est son quatrième roman paru aux éditions du Bélial.

« Chez Di Rollo, il n'y a aucune compromission, aucun espoir, aucun rachat. Brillent une écriture efficace et une atmosphère persistante. »

Frédérique Roussel, Libération

4,99 €   Ajouter au panier

Le Paradoxe de Grinn

Le Paradoxe de Grinn

Dans un futur très lointain… Falstaff Yorg, immortel âgé de trente mille siècles pondérés, se rend sur Darnie dans le but d’y rencontrer le singulariste D. Lan Grinn, qui a énoncé un paradoxe s’interrogeant sur la nature de la réalité, et dont Falstaff veut connaître la résolution. Mais un triste concours de circonstance va amener l’immortel à commettre l’irréparable et à découvrir tout autre chose.

Épuisé  

Bifrost n° 74

Bifrost n° 74

Quatre étages plus bas, au numéro 2 de la rue des Beaux-Arts, la librairie de La Balance est restée ouverte. Derrière
la vitrine couverte de buée, on peut deviner la joyeuse assemblée qui s’y presse. Un placard, sur la porte, annonce pour ce soir le vernissage de la première exposition française de science-fiction. [...]

A l’intérieur, les bouteilles de Sancerre tournent, les rires fusent, les esprits s’échauffent. Le petit local est plein à craquer. Il y a Jacques Bergier et Michel Pilotin, au cœur chacun d’un petit cercle de discussion. Des zazous tirés à quatre épingles se prennent en photo avec le grand robot en fer-blanc déniché dans une casse de Montreuil. Des inconnus bouquinent la collection de titres rares réunie pour l’occasion. Indifférent au brouhaha, Pierre Versins passe de tome en tome, griffonnant trois mots dans un carnet avec un rogaton de crayon gris. Valérie Schmidt, la patronne, fait salon à l’étage pour les quelques journalistes qui ont consenti au déplacement. Ils attendent Queneau, qui ne viendra pas. S’étonnent de la nouveauté de ce genre littéraire venu d’Amérique et vieux de plus de trente ans. La libraire parle du jazz, de la guerre, de l’espoir en l’homme. Montre les photos des immeubles que Gaudi a construits à Barcelone.

Puis la porte s’ouvre, en bas, et Jacques Sternberg entre...

Léo Henry
Le Major dans la perpendiculaire

5,99 €   Ajouter au panier

Le Cri du corps

Le Cri du corps

Hypocondriaque, Raymond Corlet ? Jeune doctoresse récemment installée à son compte, Aziki M’Bouhilé a beau tâcher de guérir son patient, celui-ci revient systématiquement, porteur à chaque fois d’une nouvelle maladie. Comme s’il les collectionnait. Jusqu’au moment où il commence à développer des symptômes proprement monstrueux… Que peut faire Aziki, face à un malade dont le cas dépasse ses compétences mais qui exige de n’être soigné que par elle ? Raymond Corlet n’est-il pas lui-même la maladie ?

Roman de Claude Ecken, paru originellement en 1990 dans la collection Fleuve Noir Anticipation et épuisé depuis, Le Cri du corps est réédité en numérique au Bélial'. 

4,99 €   Ajouter au panier

L'Autre Cécile

L'Autre Cécile

Quand elle se réveille d’un simple évanouissement, Cécile se rend compte que six mois se sont écoulés. Six mois durant lesquels la modeste jeune femme a été quelqu’un d’autre, changeant du tout au tout ses habitudes, ses amis, sa manière d’être. A-t-elle été frappée d’amnésie ? De dédoublement de personnalité ? Le plus inquiétant dans l’affaire est que son cas ne se révèle pas isolé… Plusieurs personnes ont subi une semblable mésaventure. S’agit-il d’une épidémie ? Ou un phénomène plus vaste encore ?

Roman épuisé de Claude Ecken, paru originellement en 1989 dans la collection Fleuve Noir Anticipation, L'Autre Cécile bénéficie d'une réédition en numérique au Bélial'.

4,99 €   Ajouter au panier

Rien ne bouge

Rien ne bouge

« Rêver à une nouvelle sur un hiver qui dure depuis vingt ans, un type qui trafique des incendies, un éloge de la glace par un type à ipad, et puis un meurtre au verglas, un nouillorque évidé, un bar à cocktail chichiteux, une promenade dans une forêt en flammes… Rester vivant. Tenir. L’hiver nous avale et nous noie de ténèbres. »

Léo Henry

Épuisé  

La Saga de Hrolf Kraki

La Saga de Hrolf Kraki

Quand Beowulf rencontre Conan...

Il est l'héritier des ténèbres. Son père est mort dans un odieux complot. Son grand-père a péri de la main même de son propre frère...

Il est le fils du pouvoir. Dans ses veines coule le sang des Skjoldung, souverains d'un Danemark impitoyable et sauvage.

Il est Hrolf Kraki, le plus grand prince danois du Haut Moyen Age, né d'un amour incestueux, en guerre pour accéder au trône. Voici le récit d'une époque où régnait la magie des runes, où les êtres surnaturels marchaient aux côtés des hommes, où l'Histoire s'appelait Destinée et avait pour couleur celle du sang versé.

Poul Anderson (1926-2001) est l'un des grands auteurs classiques de l'Age d'Or américain, lauréat de trois prix Nebula et de sept prix Hugo. Boudé en France par la critique, considéré outre-Atlantique comme un maître incontournable, on lui doit quelques-uns des livres cultes du genre, dont Les Croisés du cosmos et La Patrouille du temps.

Avec La Saga de Hrolf Kraki, il livre une fresque épique et démesurée sans équivalent, un monument salué par le British Fantasy Award.

7,99 €   Ajouter au panier

  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14  

Ça vient de paraître

Faire des sciences avec Star Wars

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 88
PayPlug