Nicolas FRUCTUS

 

Après des études à l’École Emile Cohl, Nicolas Fructus débute professionnellement en 1991 dans l’illustration pour la jeunesse. Ce sont entre autres des collaborations avec Hachette Jeunesse ou Fleurus.

En 1993, Nicolas Fructus participe à son premier travail dans le dessin d’animation.

Le chassé-croisé entre production et illustration durera jusqu’en 1996, lorsqu’il intègre la direction artistique de la société de jeux vidéos ARXEL TRIBE. Commencent ainsi quatre années de travail en production, alternant la création et la mise en place de chartes graphiques, et le suivi de production. C’est lors de ces années que des collaborations voient le jour avec Mœbius pour le jeu Pilgrim, et surtout Philippe Druillet pour Ring, l’adaptation en jeu vidéo de la Tétralogie de Wagner, l’Anneau des Nibelung.

C’est ainsi qu’en 2000, Nicolas Fructus décide d’arrêter pour un temps la production afin de pouvoir se consacrer pleinement à la Bande Dessinée, domaine qu’il rêvait depuis longtemps d’aborder.

De 2001 à 2007, il sort cinq tomes d’une série nommée THORINTH, éditée aux Humanoïdes Associés.

Conjointement à cela, la Bande Dessinée n’amenant rarement qu’un seul projet, il participe à la mise en couleur des albums de François Boucq sur la série BOUNCER, toujours aux Humanoïdes Associés.

Et c’est durant cette période, en Janvier 2002, que s’inscrit l’aventure ARTHUR ET LES MINIMOYS pendant plus de cinq ans.

Depuis 2008, Nicolas Fructus intervient régulièrement dans la réalisation d’illustrations fantastiques (Éditions du Bélial), du jeu (plateaux de jeux, séries  d’illustrations de cartes), la Bande Dessinée (Showman Killer avec Jodorowsky), et des tirages limités comme Mémoire des Mondes Troubles (série de photographies avec Un livre-une image).

 

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   Épuisé

Bifrost n° 39

Bifrost n° 39

On était au tout début du mois d'Aron, deuxième mois des automnes. J'avais demandé une translation au choix, depuis très, très longtemps. Mon choix, c'était Mars, bien sûr. J'avais tous les quotas et je ne comprenais pas pourquoi mon tour n'arrivait jamais. Après tout, les bleus me jugeaient peut-être indispensable ici, à Aurora, petite ville du monde prime. J'attendais d'être appelée. Je me rendais presque tous les jours à l'un des dix centres milliens d'Aurora pour assister au ravissement des transités vers l'un des trois mondes ultimes, la Lune, Mars ou Vénus. Le quatrième, Mercure, serait ouvert bientôt, sans doute à la fin des automnes ou au commencement des hivers...

Michel Jeury, La Source rouge

10,00 €   Ajouter au panier

Monstres sur orbite

Monstres sur orbite

Un roman inédit et deux longs récits : toutes les couleurs de Jack Vance...

 

Les plus folles rumeurs courent sur le compte d'Earl Abercrombie. Milliardaire vivant reclus dans sa propre station spatiale, lieu sur lequel il règne en maître incontesté, collectionneur d'étrangetés, éminent zoologue, Earl Abercrombie est pour beaucoup une énigme, une légende vivante. Y compris pour Jean Parlier, jeune aventurière de dix-sept ans peu regardante, qui, pour la somme d'un million de dollars, est prête à tout, jusqu'à mettre Earl Abercrombie dans son lit. Et tant pis si c'est un monstre...

 

Réunissant un roman inédit et deux longues nouvelles, Monstres sur orbite célèbre une fois de plus l'immense talent de conteur d'un des derniers grands maîtres de la science-fiction et de la fantasy mondiales.

 

Jack Vance est né le 28 août 1916 à San Francisco, infatigable bourlingueur, marin chevronné, il cultive depuis toujours un goût marqué pour le dépaysement. D'où l'extraordinaire chatoyance de ses récits, particulièrement lorsqu'il s'attache à élaborer des peintures baroques de paysages imaginaires et de civilisations exotiques, dans le domaine tant du space opera ou du planet opera que dans celui d'une fantasy plus traditionnelle.

20,00 €   Ajouter au panier

Planète géante, l'intégrale

La Planète géante

Planète géante, l'intégrale

Deux odyssées à la mesure d'un monde démesuré...

Ils sont une poignée à avoir survécu à l'attentat qui a détruit leur vaisseau. Perdus sur la Planète Géante, monde reculé échappant à tout contrôle, ils doivent entreprendre un périple de 65 000 kilomètres pour rejoindre l'unique enclave terrienne...

Quant à Apollon Zamp et sa troupe d'histrions, ils ont fort à faire à bord de leur bâteau-théâtre : entre la concurrence pas toujours loyale de leurs confrères, les attaques de nomades et l'ire des spectateurs, pas facile de gagner le concours dramatique le plus prisé de la Planète Géante... Surtout quand on projette d'y jouer la version locale d'une pièce de l'ancienne Terre : Macbeth.

Jack Vance est né le 28 août 1916 à San Francisco. Infatigable bourlingueur, marin chevronné, il cultive depuis toujours un goût marqué pour le dépaysement. D'où l'extraordinaire chatoyance de ses récits, particulièrement lorsqu'il s'attache à élaborer des peintures baroques de paysages imaginaires et de civilisations exotiques, aussi bien dans le domaine du space opera que du planet opera ou d'une fantasy plus traditionnelle.

Le cycle de La Planète Géante, ici réuni pour la première fois, qui plus est dans une traduction complète et définitive, est l'une des œuvres maîtresses de Jack Vance, un livre archétype du planet opera qui inspira toute une génération d'écrivains, à commencer par le Robert Silverberg du cycle de Majipoor.

21,00 €   Ajouter au panier

SF 2000-2002

SF 2000-2002

Vous êtes ici, quelque part sur Terre, la troisième planète d'un minuscule système solaire de la Voie Lactée, aux environs du Bras de Persée... Vous êtes chez vous, en voyage, sur la plage, au travail, dans le métro, une librairie, le train, le Faucon Millénium, ici, demain, loin... Et soudain, par-delà l'horizon, voici qu'arrivent... les dix meilleurs récits de science-fiction des deux années passées, dix aventures aux couleurs de l'ailleurs, dix récits au cours desquels vous verrez révélés les mystères du Huitième Registre, vous glisserez le long de la méridienne des songes à bord d'un vaisseau aux dimensions d'un monde, vous lutterez pour l'avènement de la République vers les confins de Saturne. A moins que vous ne préféreriez convaincre le monde que l'invasion a déjà commencé... le jour de la finale de la coupe du monde de football ! Ouvrez le coffre du futur, ses jouets sont éternels...

17,00 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 23

Bifrost n° 23

« Quand l'explorateur arctique s'éveille de son cauchemar de glace et de vent, il retrouve un monde de glace et de vent. Ses gelures qui se sont réchauffées dans son sac de couchage lui donnent l'impression d'avoir les pieds et les mains en feu. La douleur est presque insupportable, mais il se convainc qu'il va vivre. Du moment que son compagnon est en état de conduire le traîneau, lui-même survivra. Il se traîne hors de la tente, plisse les yeux sous l'éclat du soleil. Lorsqu'il s'aperçoit que les chiens et le traîneau sont partis, il reste longtemps à contempler leurs traces qui s'effacent dans le vent. Dans mes rêves, les morts portent témoignage.

 

Du fond de la mer, les marins morts agitent les bras.

 

Gelé dans la glace, un doigt de cuir pointe et accuse.

 

Tic-tac tic-tac, fait mon cœur dans son compte à rebours vers le zéro. »

 

Bruce Holland Rogers

L'Autre Bord (Prix Nebula)

Épuisé  

Voyage vers la planète rouge

Voyage vers la planète rouge

Hollywood kidnappe Mars ! Ca va filmer...

 

Depuis la grande Récession qui a vu la faillite des gouvernements et de leurs administrations, l'exploration spatiale n'est plus qu'un rêve oublié... La NASA et l'US Navy ont été cédées à des multinationales, tout comme le parc de Yellowstone (certes en piteux état) et à peu près tout le reste du Monde Libre.

 

Le Mary Poppins, un vaisseau spatial destiné à conquérir Mars, dort quelque part en orbite... jusqu'à ce qu'un producteur malin décide de s'approprier la planète rouge : de bien belles images en perspective ! Entièrement financée par Hollywood, avec à son bord deux stars pour le moins nécessaires, et une caméra révolutionnaire, la mission ne sera pas sans encombres ni surprises. Et qu'importe les quelques tracas en cours de route, passager clandestin y compris...

 

The show must go on !

 

Voyage vers la planète rouge est le roman de SF le plus fun-marrant-délirant et-même-qu'on-rigole, depuis Martiens go home !.

 

Il fallait une sacrée dose d'imagination et d'irrévérence pour concocter un tel mélange : la rigueur de la hard science alliée à la satire piquante digne d'un enfant de Voltaire. Tout à la fois politiquement engagé (il n'a pas voté pour « Junior j'aime-la-peine-de-mort ») et passionné des mythes du grand territoire nord-américain, Terry Bisson est né en 1942 dans le Kentucky. Son oeuvre, tendre et pimentée comme la cuisine tex-mex, se compose de plusieurs romans et de nombreux récits (dont Le jour où les ours ont découvert le feu, récompensé par une kyrielle de prix : Nebula, Hugo et Sturgeon Memorial Award). Il vient de recevoir le Grand Prix de l'Imaginaire pour sa nouvelle Meucs. Son chef d'oeuvre est sans doute le roman de fantasy Homme-qui-parle, chez Bifrost/Etoiles Vives, évidemment !

Épuisé  

Bifrost n° 20

Bifrost n° 20

« Tout ce que tu feras maintenant sera pour Béatrice. Quand tu regarderas à travers ton télescope, tu le feras en hommage à Sa création. Quand tu mangeras, que tu boiras ou que tu nageras, tu le feras pour rendre grâces à Ses présents. »

J'acquiesçai avec enthousiasme. De retour dans la cabine, Daniel récita les Ecritures, des passages que je n'avais jamais réellement compris auparavant, mais qui me semblaient maintenant parler de ce que je ressentais. C'était comme si j'ouvrais le livre et que mon nom s'y trouvait mentionné à toutes les pages.

La Fille de Dieu était avec moi : je pouvais sentir Sa présence, comme une flamme dans mon cerveau, irradiant de la chaleur à travers l'obscurité, sous mes paupières.

M'apportant du réconfort, me procurant de la force.

Me donnant la foi.

La foi. Ses implications sociales, politiques, sa dictature morale qui, insondable paradoxe, peut être un espace de liberté pour certains, ses mensonges et ses vérités... Greg Egan, comme toujours, nous invite à réfléchir sur nous-mêmes avec un texte qui, outre-Atlantique, est considéré comme un chef-d'œuvre et a valu à son auteur le Prix Hugo. Une S-F qui dénonce, interpelle, qui scrute et dissèque. Epoustouflant.

6,86 €   Ajouter au panier

Le presse-papier venu d'ailleurs

Le presse-papier venu d'ailleurs

Vous avez toujours rêvé de conserver vos manuscrits sur votre bureau sans qu'ils s'envolent quand vous procédez à une invocation ? Vous avez la solution : le PRESSE-PAPIER venu d'ailleurs, peut-être bien nourri au silice issu des plateaux de Leng.

Le prix inclut les frais d'expédition.

45,00 €   Ajouter au panier

  1 2 3

Ça vient de paraître

Waldo

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 95
PayPlug