Andrew WEINER

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   Épuisé

Envahisseurs !

Envahisseurs !

Des petits hommes verts dans votre salon ? Allons donc, ça doit venir de vous : vous êtes le seul à les voir !

 

Les nouvelles de D Street ne sont pas bonnes, elles sont catastrophiques... Certaines personnes disparaissent et le souvenir de leur existence semble s'effacer de tous les esprits.

 

Avoir de la chance n'est peut-être pas une si bonne chose que ça, lorsque vous vous retrouvez au centre d'une querelle galactique.

 

Les vagues s'écrasent sur la plage... La grande machine économique est désormais immobile, aux hommes de se trouver de nouvelles occupations, de nouveaux désirs...

 

Balayée, la pop anglaise ; atomisée, la disco suédoise ; pulvérisé, le rock américain ; déboulonnée, la techno allemande : la dernière mode musicale vient de... la planète Zoom !

 

L’écrivain Andrew Weiner, né en 1949 à Londres, mais vivant au Canarda, a débuté dans les pages de l’anthologie d’Harlan Ellison, Again, Dangerous Visions. Depuis, ses nouvelles paraissent outra-atlantique sur des supports aussi variés que F&SF, Asimov’s ou Twilight Zone. Son premier roman, Station Gehnna, a été publié aux Etats-Unis en 1987. Son recueil Distant Signals and Other Stories est sorti en 1990 au Canada. Il signe également des scénarions pour les séries télés fantastiques Twilight Zone et Tales from the Darkside.

 

Dans la meilleure tradition de la nouvelle anglo-saxonne (Clifford D. Simak, Theodore Sturgeon, Fredric Brown...) Andrew Weiner sait faire subtilement basculer la réalité vers des révélations tantôt cocasses, tantôt inquiétantes, parfois mélancoliques, mais toujours teintées d’un humour doux-amer.

Épuisé  

Yellow Submarine n° 131

Yellow Submarine n° 131

« C'est qui, ça, Zertzour ?

— Zwertzgour. C'est un spatial.

— Un spatial ?

— Oui, un spatial. Il accompagne le vaisseau depuis près d'une heure T.U. et il veut que nous l'emmenions avec nous. »

J'articule péniblement une réponse embrouillée et très interrogative : « Eh ! C'est quoi, un spatial ? D'où ça sort ? C'est dangereux ? Et puis d'abord, ça n'existe pas. Et comment sais-tu qu'il s'appelle Wergour ?

— Zwertzgour, Maître, Zwertzgour. Il me l'a dit. Il n'est pas méchant, je vous assure, peut-être un peu maladroit, alors il pourrait être dangereux, sans le faire exprès...

— Cette bestiole ? Je n'y crois pas !

— Euh ! Vous n'avez pu voir que les appendices ciliaires des pédoncules de l'extrémité d'une des vingt flagelles des multiples tentacules capteuses d'information qui couvrent son corps. En fait il est au moins cent fois gros comme le vaisseau et pourrait l'écrabouiller en un instant. »

Ernest et les cas métaphysiques, un récit inédit de Jean-Jacques Régnier.

Oubliez les soucoupes volantes et tournoyantes, les complots de men in black et les gnomes grisâtres de Roswell : les extraterrestres sont arrivés sur Terre depuis longtemps et leurs formes sont des plus diverses : serviettes de bain meurtrières, poires dépressives, reptiles anthropophages, poulpes péteurs, érotomanes à pseudopodes, lunettes de toilette voyeuses (et joyeuses). La faune de l'espace ne connaît aucune limite, non plus que les nombreux collaborateurs de la revue Yellow Submarine qui vous emmènent au coeur de l'altérité en passant par les cases SETI, Carl Sagan, John Varley, Walter Tevis, Mary Doria Russell, Andrew Weiner & co.

Yellow Submarine est la plus ancienne revue française de SF et de fantasy en activité.

12,00 €   Ajouter au panier

En approchant de la fin

En approchant de la fin

...This is the end, my friend, my only friend...

Alors que les émeutes ravagent NewYork et le reste du monde occidental, que la première mission humaine s'apprête à revenir de Mars, la chanteuse Martha Nova attend la mort dans le meilleur hôtel de la ville, en compagnie de son fils et de son compagnon, Robert Duke. Comme Cassandre, Martha Nova est maudite ; elle voit l'avenir. Un avenir de ruines, de désespoir qui la pousse à l'indifférence. Elle sait que la fin approche, elle sait qu'elle va mourir ici, dans cet hôtel... Et quand son ancien manager Abe Levett, visiblement effrayé, insiste pour la rencontrer, elle n'a que trois mots à la bouche : « que sera sera »...

En approchant de la fin est le premier roman d'Andrew Weiner publié en France. Une fin du monde douce-amère comme vous n'en avez jamais lue, qui n'est pas sans rappeler les chefs d'oeuvre de Walter Tevis et Theodore Strurgeon...

L'écrivain Andrew Weiner, né en 1949 à Londres, mais vivant au Canada, a débuté dans les pages de l'anthologie de Harlan Ellison, Again, Dangerous Visions. Depuis, ses nouvelles paraissent outre-Atlantique sur des supports aussi variés que F & SF, ou Asimov's. Son premier roman, Station Gehenna ets paru aux Etats-Unis en 1987. Il signe également des scénarios pour les séries télé fantastiques The Twilight Zone et Tales from the Darkside. Les éditions Bifrost/Etoiles vives ont déjà publié deux recueils de l'auteur : Envahisseurs ! et Signaux lointains. Ses nouvelles apparaissent aussi au sommaire de Privés de futur, Etoiles vives n°6 et Invasions 99.

12,00 €   Ajouter au panier

Privés de futur

Privés de futur

Votre vie de star n'a jamais été aussi ennuyeuse, les caresses bucco-génitales de « Miss Japon » et la plastique de « Miss Chili » finissent par vous gonfler... Alors pourquoi ne pas jouer au « Shootin' Paparazzi ! »

Ces derniers temps, je me fais appeler Herbert West Lovecraft et je suis plutôt sur une grosse affaire... coincé entre un cadavre dans une baignoire et des types qui passent leur temps à crier des trucs imprononçables du genre « Ktu-Lu ».

A Hollywood, un homme répondant au signalement du réalisateur Preston Sturges a été retrouvé mort. Mais Preston Sturges se trouve à son domicile, vivant...

Mungo Park, détective de l'étrange spécialisé dans les fantômes, est de retour à Vyenna. Et voilà qu'une belle jeune femme, sans doute fatale, l'engage...

Vous trouvez dans une benne à ordures le corps d'une petite fille dont on a coupé un bras et la tête. Horrible. Mais n'est-ce pas pire quand le policier chargé de l'enquête vous explique qu'il s'agit simplement d'un déchet hospitalier ?

Une bouteille de whisky bas-de-gamme dans la poche droite du trench-coat, la cigarette au bec, rien n'a changé pour les privés, les flics, du futur : kidnapping, disparitions, meurtres, magouilles, corruption... Sauf que là, clones, sectes étranges, extraterrestres et autres robots s'en mêlent.

22,71 €   Ajouter au panier

Signaux lointains

Signaux lointains

Huit nouvelles entre humour et rêve.

Votre appartement est trop petit ? Pas de panique : nous avons justement mis au point une nouvelle technologie permettant de résoudre la crise du logement. Avec nous, votre domicile va brusquement devenir immense. Signez ici.

Depuis que vous êtes revenu des étoiles, vous faites un drôle de rêve. Vous avancez sur cette plaine, jusqu'à vous retrouver face à cet immense mur vert… Que se trouve-t-il derrière ?

Votre époux est soudain devenu gentil et attentionné, un véritable mari modèle. C'est bien simple : on croirait qu'on vous l'a changé ! Et si, justement…

Un étranger dans la ville n'était pas une série célèbre, en fait ce n'était même pas une série intéressante. Pourtant, quelqu'un tient absolument à ressusciter ce vieux western et lui donner une conclusion. Il a des spectateurs très impatients, dit-il. Et beaucoup d'or pour payer les frais.

La carte n'est pas le territoire. En êtes-vous si sûr ?

L'écrivain Andrew Wiener, né en 1949 à Londres mais vivant au Canada, a débuté dans les pages de l'anthologie d'Harlan Ellison, Again dangerous visions. Depuis, ses nouvelles paraissent outre-Atlantique sur des supports aussi variés que F&SF, Asimov's ou Twilight Zone. Après un premier roman, Station Gehenna, publié aux Etats-Unis en 1987, il a sorti un premier recueil au Canada en 1990, Distant signals and other stories, suivi de This is the year zero en 1998. Son roman Getting near the end paraîtra bientôt en France. Il signe également des scénarii pour les séries télé fantastiques Twilight Zone et Tales from the darkside. Dans la meilleure tradition de la nouvelle anglo-saxonne (Clifford D. Simak, Theodore Sturgeon, Fredric Brown…), Andrew Wiener sait faire subtilement basculer la réalité vers des révélations tantôt cocasses, tantôt inquiétantes, parfois mélancoliques, mais toujours teintées d'un humour doux-amer.

10,52 €   Ajouter au panier

Étoiles vives 6

Étoiles vives 6

Un nouveau groupe vient d'arriver dans les bacs des disquaires : Plan Ten, dont le succès est phénoménal, surtout depuis que certaines autorités assurent que leur musique s'avère dangereuse pour la santé mentale...

Un écrivain pour la jeunesse aperçoit un ange sur un banc, en plein San Francisco. S'ensuit une quête de l'amour éternel, une poursuite à travers l'une des plus belles villes du monde.

Et si une nouvelle race dominante apparaissait sur Terre, prenant racines dans les meurtres qui ont ensanglanté Londres en 1888 ; qu'arriverait-il aux sociétés modernes ? Pourraient-elles lutter contre des êtres qui ont assimilé l'astuce fondamentale du cancer ?

En l'Art Un, notre armada d'un million d'astronefs est arrivée pour coloniser et revendiquer pour patrie l'oeil de cette sauterelle géante sur laquelle nous vivons désormais. C'était une entreprise probablement impossible, condamnée à l'avance. Mais nous étions alors une race jeune et vigoureuse...

Andrew Weiner, auteur né en Angleterre mais vivant au Canada a signé deux romans (dont un à paraître chez Bifrost/Étoiles Vives) et une bonne cinquantaine de nouvelles. Ses textes, dans la grande tradition de Theodore Sturgeon et Fredric Brown, explorent toujours avec humour et tendresse les notions d'altérité, de succès, de folie. Deux récits, un entretien et une bibliographie commentée vont vous permettre de faire réellement connaissance avec cet auteur attachant.

Des récits de Mike Conner (Chien d'aveugle, prix Nebula), André-François Ruaud, Brian Hodge et une nouvelle hallucinée de Michael Swanwick : Sauterelle, notre mère, complètent cette sélection.

Les auteurs d'aujourd'hui et de demain animent Étoiles Vives ! L'anthologie 100 % rêve et dépaysement.

10,52 €   Ajouter au panier

Invasions 99

Invasions 99

Quand H.G. Wells et Sherlock Holmes se rencontrent dans un Londres ensanglanté par Jack l'Eventreur, de quoi peuvent-ils bien parler ? Mais, des habitudes singulières des guêpes, évidemment...

Dans le village, tout le monde a été violé par les extraterrestres... Ca vous fait rire ? On voit bien que vous ne faites pas partie des victimes.

Et si des marchands extraterrestres arrivaient le jour de la finale de la coupe du monde de football et repartaient le soir-même, passant là juste pour nous proposer un truc qui, visiblement, ne sert à rien. À votre avis, qui s'en apercevrait ?

Les rangers du Texas, ce sont de vrais durs : ils se parfument à la téquila, mangent du plomb chaud. Alors autant vous prévenir, vos quelques martiens verdâtres à la con vont passer un mauvais quart d'heure.

Dix-sept récits débordants d'humour et de paranoïa, peuplés de créatures extraterrestres tantôt belliqueuses, tantôt sympathiques, de men in black et autres défenseurs du Grand Secret.

19,66 €   Ajouter au panier

Bifrost n° 12

Bifrost n° 12

Le Splendeur de Bactriane est abordé par un pirate étrange et fou furieux : un fanatique critisciste ! A l'aide d'un virus, il aliène aussitôt l'Intelligence Artificielle de bord pour en faire le garant des dogmes de sa religion. La nouvelle mission de cette dernière : convertir les passagers du vaisseau. Et tant pis si ça doit prendre plusieurs générations ! Seul problème : pour prouver son entière allégeance à la nouvelle religion, il faut faire don de ses organes reproducteurs. On comprendra aisément qu'avant de se convertir, les passagers du Splendeur de Bactriane y réfléchissent à deux fois !

 

Pour leur dernière aventure, les Corsaires des étoiles font « tout péter ». Et pour ça, rien de mieux que de mettre en rade l'enceinte de confinement des Leppard d'un vaisseau spatial. Là, pour péter, ça pète ! Evidemment, avec un trou de ver à proximité et face à une armada ennemie, en faisant un truc comme ça on sait jamais bien où on va se retrouver. Encore que la bonne question ne soit peut-être pas où, mais quand...

 

Edwin Boone est un milliardaire un peu barjo. Gentil, certes, génial, sans doute, mais un peu barjo... Des preuves ? Il est persuadé y de communiquer avec des extraterrestres grâce à des champignons ! Comment ? En les mangeant ! Et puis, naturellement, à force de clamer à travers le monde que des Visiteurs vont venir le chercher, le jour où il disparaît on se pose des questions.

 

Trois textes, trois auteurs, autant de visions d'une science-fiction qui n'a pas peur de rire, bien au contraire, et tant pis si c'est d'elle-même !

Épuisé  

Étoiles vives 5

Étoiles vives 5

Grâce aux progrès de la science, Simon et Lucie vont vivre une jolie histoire d'amour à durée limitée. Mais... attention aux effets secondaires !

Panique à la bibliothèque ! Un nouvel ouvrage, un petit teigneux prénommé Dune, soupçonne que les rapports livres / humains ne sont pas exactement ceux que l'on veut faire croire à ses semblables.

À quoi pense Picasso quand il donne 500 francs à un étudiant des beaux-arts pour que celui-ci se rende à Madrid afin d'observer un tableau de Greco : Les Toits de Tolède. Et si Picasso n'était pas un simple peintre, mais plutôt un magicien...

Comme le Bord du monde se trouvait juste derrière la voie de chemin de fer et que la journée était brûlante de poussière et d'ennui, Peggy, Russ et Donna décidèrent d'aller voir ce que pouvait bien cacher ce P... de gouffre.

L'homme a été retrouvé noyé au milieu de son salon. Etrange. Mais plus étrange encore : au mur se trouve accrochée la carte d'un pays qui n'existe pas.

Michael Swanwick – l'un des meilleurs stylistes de la SF américaine – a reçu une kyrielle de prix littéraires, le Nebula pour Station des profondeurs (J'ai Lu), le World Fantasy Award pour Radio Waves (Etoiles Vives N°2), le Theodore Sturgeon Award pour Le Bord du monde (dans ce numéro). Nous vous proposons ici de découvrir cet auteur inclassable, avec deux textes, une étude de Philippe Boulier et une bibliographie complète.

Des récits de Jean-Jacques Girardot, Andrew Weiner, Michael Rheyss, Patrick Eris, Marie-Pierre Najman et Emmanuel Levilain-Clément (le lauréat du prix Infini 1998) complètent cette sélection.

Les auteurs d'aujourd'hui et de demain animent Étoiles Vives ! L'anthologie 100 % rêve et dépaysement.

10,52 €   Ajouter au panier

Ça vient de paraître

Helstrid de Christian Léourier

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 93
PayPlug