Andreas ESCHBACH

Andreas Eschbach est né à Ulm en Allemagne en 1959. Après des études de physique aérodynamique et d’informatique à l’université de Stuttgart, il fonde en partenariat une société de développement et de conseil informatique, en 1993, dont il se retire quelques années plus tard pour consacrer plus de temps à l’écriture. Il est aujourd’hui écrivain et consultant indépendant en informatique.

Passionné de littérature, Andreas Eschbach écrit depuis l’age de 12 ans. Ses premières nouvelles sont publiées dans diverses revues littéraires allemandes. C’est en 1992 qu’il décide de travailler à la publication d’un roman : Des milliards de tapis de cheveux, qui sera immédiatement reconnu, et récompensé par le Science Fiction Club Deutschland et le Grand Prix de l’Imaginaire. Auteur de plusieurs romans de science fiction (quatre ont été couronnés de prix littéraires), Andreas Eschbach est une révélation dans l’univers de la science fiction européenne de ces dernières années.

Installé en France depuis quelques années, Andreas Eschbach est aujourd’hui la grande figure de la science-fiction allemande contemporaine ; il a d’ailleurs obtenu dans son pays tous les prix littéraires de SF. L’adaptation à la télévision allemande de Jésus vidéo (avec un budget de 4 millions d’euros environ !) a fait d’Eschbach un auteur à succès.

Aussi à l’aise dans le récit intimiste que dans le thriller, spatial (Station solaire), métaphysique et temporel (Jésus vidéo) ou écologiste (En panne sèche), dans le roman pour adultes ou pour jeunes, Andreas Eschbach est l’une des valeurs sûres de la SF européenne. L’année où l’Allemagne est le pays invité des Imaginales, sa présence s’impose comme une évidence.

Disponible   À paraître   Bientôt épuisé   En réimpression   Épuisé

Bifrost n° 23

Bifrost n° 23

« Quand l'explorateur arctique s'éveille de son cauchemar de glace et de vent, il retrouve un monde de glace et de vent. Ses gelures qui se sont réchauffées dans son sac de couchage lui donnent l'impression d'avoir les pieds et les mains en feu. La douleur est presque insupportable, mais il se convainc qu'il va vivre. Du moment que son compagnon est en état de conduire le traîneau, lui-même survivra. Il se traîne hors de la tente, plisse les yeux sous l'éclat du soleil. Lorsqu'il s'aperçoit que les chiens et le traîneau sont partis, il reste longtemps à contempler leurs traces qui s'effacent dans le vent. Dans mes rêves, les morts portent témoignage.

Du fond de la mer, les marins morts agitent les bras.

Gelé dans la glace, un doigt de cuir pointe et accuse.

Tic-tac tic-tac, fait mon cœur dans son compte à rebours vers le zéro. »

Bruce Holland Rogers

L'Autre Bord (Prix Nebula)

Épuisé  

Ça vient de paraître

Les Maîtres des dragons

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 102
PayPlug