En-tête Bifrost 87En-tête Hanse T2En-tête UHL9En-tête Miro HetzelEn-tête Palanquine

Cérès et Vesta

(The Four Thousand, The Eight Hundred, 2016)

de Greg EGAN


Disponible  Livre broché avec rabats 8,90 €
Disponible  Livre numérique ePub PDF Kindle 3,99 €
Disponible  Papier + numérique 12,89 €

Cérès d’un côté, Vesta de l’autre. Deux astéroïdes colonisés par l’homme, deux mondes clos interdépendants qui échangent ce dont l’autre est dépourvu — glace contre roche. Jusqu’à ce que sur Vesta, l’idée d’un apartheid ciblé se répande, relayée par la classe politique. La résistance s’organise afin de défendre les Sivadier, cible d’un ostracisme croissant, mais la situation n’est bientôt plus tenable : les Sivadier fuient Vesta comme ils peuvent et se réfugient sur Cérès. Or les dirigeants de Vesta voient d’un très mauvais œil cet accueil réservé par l’astéroïde voisin à ceux qu’ils considèrent, au mieux, comme des traîtres… Et Vesta de placer alors Cérès face à un choix impossible, une horreur cornélienne qu’il faudra pourtant bien assumer…

« Greg Egan est l’auteur de science-fiction
le plus important du XXIe siècle.
»
Stephen Baxter

Cérès et Vesta a été finaliste du prix Sturgeon 2015.

L'actu du livre

Revue de presse

« Au final, avec ce septième volume, la collection « Une Heure-Lumière » confirme tout le bien que je pensais d’elle. Cérès et Vesta se révèle un récit intelligent dont le positionnement moral n’écarte pas l’émotion. Libre à chacun maintenant d’interroger sa conscience, et de boire un coup, parce que c’est dur. » Blog Yossarian

« Au travers de ce récit, Egan joue explicitement la carte de la parabole : comment ne pas établir des parallèles avec les crises migratoires actuelles, voire l’histoire des aborigènes de son propre pays l’Australie. Complètement dans l’air – vicié – du temps, Cérès et Vesta s’impose donc comme un texte à portée politique, presque excessif dans l’émotion… » Les Inrocks

« Septième opus de la collection Une Heure-Lumière du Bélial', Cérès et Vesta est un bon cru de Greg Egan, qui trouve dans l’actualité politique mondiale, autant américaine qu’européenne, de cruelles correspondances. » Le Fictionaute