Afterparty

(Afterparty, 2014)

Livre cousu
416 pages
ISBN : 978-2-84344-904-8
Parution : 22 septembre 2016
Disponible
22,00 €
Ajouter
Version numérique
Formats : ePub, PDF, Kindle (sans DRM)
ISBN ePub : 978-2-84344-771-6
ISBN PDF : 978-2-84344-770-9
Parution : 22 septembre 2016
Disponible
9,99 €
Ajouter

Vous en voulez ? Vous en aurez ! Plus dingues les unes que les autres ! Car la smart drug revolution est en marche… Muni d’une imprimante chemjet et d’une connexion internet, n’importe quel petit malin en première année de chimie peut désormais synthétiser sa propre drogue et la produire à l’infini. Le résultat ne se fait guère attendre : il pleut des buvards chargés sur le monde ! Jusqu’à ce qu’apparaisse le Numineux, molécule qui décuple le sentiment du divin, enracine une foi inébranlable chez son consommateur tout en provoquant crises mystiques et hallucinations extrêmes — un produit aux mains d’une nouvelle église qui en fait son sacrement, répand sa bombe neurochimique à travers tout Toronto et pourrait bien lâcher sur le monde des légions de fanatiques… à moins que Lyda Rose, qui a contribué à l’élaboration du Numineux au sein de sa propre start-up, ne réagisse et ne se mette en quête des secrets de L’Église du Dieu Hologrammatique… Rien moins qu’un chemin de croix, en somme, dont la première des stations consistera à s’échapper de l’asile psychiatrique dans lequel elle est enfermée…

Après L’Éducation de Stony Mayhall puis Nous allons tous très bien, merci, lauréat des prix Shirley Jackson et World Fantasy en 2015, Afterparty, techno-thriller frénétique et iconoclaste, est la nouvelle bombe littéraire concoctée par Daryl Gregory.

« Malin, drôle, rythmé, et plus qu’un peu terrifiant. » Kim Stanley Robinson

L'actu du livre

Revue de presse

« Lyda Rose est passée à deux doigts du succès. Il y a quelques années, au sein de la start-up de bio-ingénierie qu’elle a créée, elle a contribué à la mise au point d’un produit aux résultats prometteurs pour soigner la schizophrénie, et réussi à convaincre un grand laboratoire pharmaceutique de sortir son épais portefeuille pour investir dans ses recherches. Un conte de fée capitaliste qui a viré au cauchemar lorsque sont apparus les effets secondaires initiaux du produit en question, et que Lyda en a été l’une des premières victimes. Elle a alors tout perdu : son avenir radieux, la femme qu’elle aimait, son enfant. Elle... » Bifrost

« Bref, bien loin de la simple formule marxiste “l’opium du peuple”, Afterparty multiplie à la cadence d’un fusil-mitrailleur les pistes de réflexion, les hypothèses stimulantes et les saillies iconoclastes. C’est sans doute son plus grand intérêt. » Yossarian - sous les galets la page…

« Afterparty nous lance dans un futur inquiétant où le libre arbitre est malmené. La technique est devenue toute puissante, franchissant les limites de l’acceptable. Daryl Gregory prend le temps de développer son idée de départ à force péripéties, rebondissements et personnages meurtris par des drogues diverses et variées. Le lecteur est brinquebalé dans tous les sens, se demandant parfois même quelle est la destination, mais au final, il parvient beaucoup plus loin qu’escompté. » La Yozone

« Bien qu’un peu long par moments, Afterparty synthétise le meilleur des deux précédents romans traduit de Daryl Gregory. Un rythme soutenu, des freaks en pagaille, un futur inquiétant et une plongée dans le religieux, voilà le programme de ce buvard magique de 390 pages. Prêt pour le plongeon ? » Just A Word

 

« Vous êtes déprimé, fatigué, perdu, cyclothymique, stressé, essoré ? Vous êtes en perte de repère, en pleine crise existentielle, en quête d'identité ? Vous avez peur du chômage, du burkini, du nationalisme, de la mort ? Foncez chez votre dealer le plus proche, payez-vous une Afterparty, et abandonnez-vous à Dieu. Plus tard, si le manque survient, essayez donc l’Éducation de Stony Mayhall ou le Nous allons tous très bien, merci, la firme Gregory veut le bonheur de votre cerveau. Gloria In Excelsis Deo. » Le Fictionaute

Ça vient de paraître

L'Alchimie de la Pierre

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 85
PayPlug