Revue de presse

“Colonies” chez Un papillon dans la lune

« Ce qui est fascinant dans les textes de Laurent Genefort, c'est sa façon de parler de la mémoire et de comment une civilisation se construit, s'adapte ou meurt, et de poser un cadre en si peu de pages. Il le fait avec poésie, psychologie et réflexion, et c'est toujours un plaisir de lire ses nouvelles. » Un papillon dans la lune

L'Enfance attribuée chez Just A Word

« Remarquable novella regorgeant d’idées et d’inventions étranges, L’Enfance attribuée nous plonge dans un univers totalitaire et contrôlé où la question de l’humain revient forcément sur le devant de la scène. David Marusek imagine ici une société transfigurée où l’homme, l’I.A et l’enfant s’avèrent des concepts nouveaux et fluctuants…et c’est passionnant. » Just A Word

Acadie chez Just A Word

« Enlevé et inventif, Acadie propose une balade spatiale sur fond de questionnements bioéthiques et de manipulations génétiques. Grâce à un narrateur délicieux et à un univers surprenant, cette novella de Dave Hutchinson étonne le lecteur jusqu’à la dernière page. » Just A Word

“Le Triomphe” chez Anudar

« Reste que, malgré les répétitions, ce volume plonge son lecteur dans le sense of wonder le plus débridé. (…) Pour cela, on doit être encore et toujours reconnaissant à Edmond Hamilton : il a su, avec un talent consommé, faire des autres planètes le terreau fertile de notre imaginaire… » Anudar

“Le Triomphe” chez Lorhkan

« Avec toujours Pierre-Paul Durastanti à la traduction et surtout une œuvre d’art de toute beauté de Philippe Gady pour la couverture, ce quatrième tome des aventures du géant roux continue à nous donner une bonne dose de sense of wonder à l’ancienne, bardé de multiples rebondissements, avec avalanche de noblesse d’âme, de courage et d’amitié. Un cocktail qui fonctionne toujours, presque 80 ans après sa parution, pour un peu que le lecteur ait gardé une âme d’enfant. » Lorhkan et les mauvais genres

Molly Southourne chez Lorhkan

« Car au fond, Les Meurtres de Molly Southbourne est une novella captivante, qui sait se faire tout à tour poignante, émouvante et horrifiante sur une jeune fille qui cherche avant tout à vivre sa vie comme n’importe quelle autre jeune fille de son âge. » Lorhkan et les mauvais genres

“Le Monde de Satan” chez Apophis

« Au final, même s’il n’est pas tout à fait dépourvu de redites, Le Monde de Satan est un digne successeur de ses excellents prédécesseurs, que l’on se place sur le plan intellectuel ou sur celui de la profonde sympathie générée par ce quatuor de personnages qui s’adorent, sont prêts à tout les uns pour les autres et nous régalent de jurons pittoresques sortis de l’autre côté d’un horizon des événements. » Le Culte d'Apophis

Capitaine Futur dans la Yozone

« Edmond Hamilton a tout compris du sense of wonder. Même bien des décennies après, alors que sa création bafoue toute réalité, la série fonctionne toujours. Capitaine Futur, c’est le souffle de l’aventure, de la camaraderie, des nobles sentiments. Même s’il me faut bien avouer que ce cycle apparait daté, la magie opère encore et toujours, emportant les lecteurs dans le maelström de l’Âge d’or et du Space opera échevelé. Lire Capitaine Futur revient à retrouver ses yeux d’enfant à la découverte d’un monde merveilleux. » La Yozone

  Page 2 sur 31  

Ça vient de paraître

Jardins de poussière

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 96
PayPlug