“La Fabrique des lendemains” dans les Chroniques du Chroniqueur

« À travers des récits qui mettent en scène des transhumanités et des posthumanités, des explorations de l’empathie que peuvent ressentir les machines, le rôle des technologies dans les relations amoureuses et dans la fracture sociale, mais aussi les motifs de l’apparition et de la disparition, Rich Larson déploie toute l’étendue de son talent. Il montre toute la richesse des thématiques de la SF contemporaine, dans les futurs qu’elle décrit et les formes d’empathie qu’elle comporte. » Les Chroniques du Chroniqueur

Ça vient de paraître

Ormeshadow

Le dernier Bifrost

Bifrost n° 102
PayPlug