Dernières nouvelles du Bélial'

24 vues du Mont Fuji par Hokusai chez Boojum

« Quand on finit 24 vues du mont Fuji par Hokusai, on a juste envie de lire une autre histoire de Zelazny. Sur le plan de la structure, la novella est impeccable, on découvre au fur et à mesure qui est Mari, son histoire, qui est Kit et ce qu’il est devenu. C’est ciselé avec une précision d’orfèvre et la chute est savoureuse. Zelazny excellait autant dans le récit de science-fiction que dans le portrait psychologique : Mari est fascinante. On regrette profondément que l’auteur soit mort à 58 ans… Si d’autres inédits de cette qualité existent, il faut à tout prix les traduire  ! » Boojum

Gotland chez Lorhkan

« Il n’empêche que le bilan global côté texte est plutôt satisfaisant (voire très). Le bilan des illustrations est lui tout à fait excellent, avec des images pleine page à tomber par terre, aussi bien que des illustrations plus petites voire des croquis tout à fait évocateurs. Ces illustrations sont d’ailleurs toujours en adéquation avec le texte, il y a un vrai « jeu » consistant à aller de l’un à l’autre. » Lorhkan et les mauvais genres

Aux comptoirs du cosmos chez Nébal

«Car le bilan global est tout à fait positif. Aux comptoirs du cosmos m’a bien plus convaincu que Le Prince-Marchand, et, dois-je dire, c’était sans doute exactement le livre que j’avais besoin de lire en ce moment : quelque chose de léger dans le ton mais certainement pas bête pour autant, des idées ingénieuses et de l’aventure, l’émerveillement permanent d’une SF exotique et rusée, débordant d’imagination. « Old school », oui, mais de la plus belle eau – au point où l’on peut aisément faire abstraction de quelques faiblesses récurrentes, et sans doute typiques de l'époque, humour un peu lourdingue et personnages féminins navrants. » Nébal

24 vues du Mont Fuji par Hokusai chez Nébal

« 24 Vues du mont Fuji, par Hokusai est une novella admirable. Sans aller forcément jusqu’à parler de chef-d’œuvre, car il est quelques aspects du texte qui convaincront plus ou moins, fonction des attentes du lecteur, c’est un très bon récit, d’une étrange beauté, pas si sereine. » Nébal

Les Perséides chez Appuyez sur la touche lecture

« Et concluons en saluant Les Perséides comme un hommage fort à la science-fiction, genre populaire s'il en est, décrié souvent, et pourtant, porteurs de valeurs, de pensées, de questionnements… Sans oublier le rêve (proche du cauchemar, quelquefois), l'imaginaire qu'on stimule, qu'on aiguise… Et qui nous permet de grandir… » Appuyez sur la touche lecture

Poumon vert chez Yossarian

« Poumon vert se révèle au final comme un des points d’orgue de la collection « Une Heure-Lumière », pour ne pas dire comme LE point d’orgue d’une collection qui a su séduire par son exigence. » Yossarian

Ça vient de paraître

Le Crépuscule des dieux

Le prochain Bifrost

Bifrost n° 88
PayPlug