En-tête AfterpartyEn-tête UHL3En-tête Club UraniumEn-tête Bifrost 83En-tête Prince-Marchand
Ne plus afficher

Bienvenue sur le site des éditions du Bélial' !

Maison indépendante créée en 1996, les éditions du Bélial' consacrent leur catalogue aux littératures de genre (le fantastique, la fantasy et la science-fiction, avec un intérêt tout particulier pour ce dernier domaine). Vous pouvez commander depuis notre site l'ensemble des livres de notre catalogue mais aussi précommander ceux qui sont à paraître, découvrir les récompenses littéraires obtenues par Le Bélial' et les critiques de nos ouvrages dans la presse.

En septembre 2010, Le Bélial' a été l'un des premiers éditeurs français à lancer sa plateforme numérique et à proposer une offre innovante : livres à prix au moins deux fois inférieurs à leurs équivalents en papier, facilité d'utilisation, livres téléchargeables à volonté dans tous les formats disponibles, sans DRM, etc. Vous débutez en lecture numérique ? Essayez un de nos titres gratuits !

Le Bélial' édite aussi la revue Bifrost : tous les trois mois, l'actualité complète des mondes imaginaires, des dossiers, des interviews, des critiques, sans oublier la publication des meilleurs auteurs du moments, français et étrangers. Retrouvez sur le site toutes les critiques parues dans Bifrost, abonnez-vous en ligne et participez au prix des lecteurs !

Sur le blog Bifrost, vous pourrez retrouver gratuitement de nombreux articles issues d'anciens numéros, des articles inédits complétant des dossiers récents et chaque mois, une nouvelle gratuite à télécharger. Découvrez aussi les blogs invités : La Bibliothèque orbitale, le podcast de Philippe Boulier et Le Journal d'un homme des bois par Francis Valéry.

Enfin, rejoignez-nous dans les forums pour discuter de nos livres et de Bifrost, mais aussi de l'actualité de la SF : livres, BD, cinéma, séries, jeux vidéo, sciences !

Dernières nouvelles du Bélial'

Ken Liu au Festival America

C'est dans une semaine que le Festival America ouvrira ses portes pour sa 7e édition. Entre autres pointures de la littérature américaine — Laura Kasischke, Laird Hunt, Emily St John Mandel ou James Ellroy —, vous pourrez y rencontrer Ken Liu !

Précommande ouverte pour Afterparty

Afterparty, le nouveau roman de Daryl Gregory, est désormais ouvert à la précommande ! Il sera disponible dans toutes les salles de shoot  les bonnes librairies le 22 septembre.

Nouveau doublé de prix pour Laurent Genefort

Joie et fierté ! Le roman Lum'en et la nouvelle « Ethfrag » de Laurent Genefort ont été récompensés par les prix Rosny Aîné du roman et de la nouvelle lors de la Convention Nationale de SFF à Gradignan !

Une interview de John Vance

Ce 28 août 2016, Jack Vance aurait fêté ses cent ans. À cette occasion, nous vous proposons de découvrir sur le blog une interview de John Vance, son fils. L'occasion de découvrir l'auteur du cycle de Tschaï sous un jour plus intime, et d'en apprendre davantage sur les projets de John Vance au sujet de l'œuvre de son père…

Un pont sur la brume chez l'Ours inculte

« À travers ce récit intimiste au rythme posé, Kij Johnson nous propose une histoire sur la civilisation et le progrès, et sur la place de l’humain au centre de tout ça. Émouvant, construit de petites choses insignifiantes qui font une vie au milieu des grands accomplissements de l’Homme, Un pont sur la brume est une lecture envoutante et subtile. » L'Ours inculte

L'Homme qui mit fin à l'histoire : l'avis d'Apophis

« Sur un sujet d’une gravité extrême, Ken Liu évite les nombreux pièges dans lesquels un écrivain moins doué aurait facilement pu tomber pour nous livrer une novella d’une intelligence, d’une justesse, d’une habileté et surtout d’une profondeur (celle des questionnements qu’elle fait naître chez son lecteur) rarissime. (…) On qualifie souvent Ken Liu de prodige, de génie littéraire, et ce texte montre que le qualificatif n’est en rien galvaudé. » Le Culte d'Apophis

Un pont sur la brume chez Just A Word

« Un Pont sur la brume fait la part belle à l'humain. Ce grand texte à la sensibilité poignante nous sert deux personnages magnifiques et se penche sur le progrès technologique autant que sur les hommes et femmes qui le vivent. Une belle aventure dans un monde intriguant et portée par une plume des plus prometteuses. » Just a Word

L'Homme qui mit fin à l'histoire : l'avis de Nébal

« C’est là de la meilleure science-fiction – qui sait manier la science jusqu’à en exprimer une dimension étrangement poétique, et tout autant poser des questions difficiles avec la finesse du plus subtil philosophe, sans verser pour autant dans l’essai (ou a fortiori le pamphlet), mais en prenant toujours bien soin de raconter une histoire – passionnante –, mettant en scène des personnages dont l’humanité n’est pas qu’une caractéristique secondaire, fonction prétexte à un pur exposé intellectuel. C’est bien une excellente novella – un modèle du genre, comme je n’en avais pas lu depuis un bon moment. » Nébal

L'Homme qui mit fin à l'histoire : l'avis de Just a Word

« L'homme qui mit fin à l'histoire se révèle exceptionnel. Un texte d'une intelligence et d'une finesse extrêmement rares qui ose dire la vérité nue, celle qui fait mal et qui remet en question. En évitant les réponses trop simplistes et en insérant des remarques de l'homme de la rue, Ken Liu terrifie mais rassure. Il y a encore de l'espoir en ce monde avec des gens de cette stature, des écrivains dont la plume peut faire la différence. » Just A Word

La couverture d'Afterparty

Prenez un shoot de divinité… Sur le forum, découvrez la couverture d'Aftertparty, signée Aurélien Police. Le nouveau roman de Daryl Gregory paraîtra le 22 septembre.

Magie des renards chez Apophis

« Au final, il s’agit d’une jolie histoire d’amour (tragique), contée d’une belle plume sur un ton poétique et onirique, puisant son inspiration dans les mythes et le folklore japonais, mais qui réserve également un aspect nettement plus trouble. » Le culte d'Apophis

La Ménagerie de papier chez Diacritik

« Entre thèmes propres à la science-fiction anglo-saxonne et cultures asiatiques, quête de transcendance et attention portée à la transmission de la culture sous son aspect le plus matériel, La Ménagerie de papier propose d’éblouissantes fictions sur la perte ou les retrouvailles, le sacrifice et l’importance de l’autre, qu’il soit familier comme le membre de la famille ou différent jusqu’à l’étrangeté complète comme l’extraterrestre. » Samuel Minne

Magie des renards

En attendant la sortie de Un pont sur la brume, roman court de Kij Johnson, découvrez sa nouvelle « Magie des renards », trouble et délicate histoire d'amour et de métamorphose dans un Japon fantastique… À lire en ligne ou à télécharger gratuitement tout au long du mois d'août.